Sécurité : Microsoft s’inquiète de la percée des botnets

CloudRisquesSécurité

Les réseaux de PC zombies, appelés botnets, ont infesté deux fois plus d’ordinateurs en trois mois cette année par rapport à 2009, note la nouvelle édition du Microsoft Security Intelligence Report.

Bernard Ourghanlian ne manque pas de mettre en avant le fait que davantage de personnes ont désormais recours aux outils Microsoft Update et Windows Update, permettant de délivrer des mises à jour automatiquement.

Les cyber-criminels adhèrent en masse aux botnets

En revanche, certaines menaces informatiques ne font pas partie du passé. Les botnets, ces réseaux de machines zombies, sont en pleine recrudescence.

Ainsi, entre avril et juin 2010, la firme de Redmond a nettoyé 6,5 millions de PC infectés par des botnets, soit un taux multiplié par deux en un an.

Visiblement très apprécié des cyber-criminels, le botnet « est avant tout un vecteur de propagation de malwares, comme de faux logiciels de sécurité », s’inquiète le directeur technique et sécurité de Microsoft France.

Ces botnets sont également un bon moyen pour diffuser à grande échelle des spams, des attaques de phishing et de procéder au vol d’informations personnelles.

Deux botnets ont été particulièrement prolifiques en ce début d’année : Rimecud est le botnet le plus répandu dans le monde, avec un taux de développement de 860% sur les trois derniers mois de 2009. Alureon arrive deuxième position.

Certains pays sont plus touchés que d’autres par ces botnets. Les Etats-Unis arrivent en tête, avec 2,2 millions de PC infectés, devant le Brésil (550 000), l’Espagne (382 000), la Corée du Sud (350 000), le Mexique (330 000) et la France (270 000).

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur