Pour gérer vos consentements :

SendGrid : une IPO à 130 millions de dollars dans la sphère e-mailing

Pour SendGrid, ce mercredi 15 novembre 2017 est à marquer d’une pierre blanche.

Après huit ans d’existence, le fournisseur américain de solutions d’e-mailing fera ce mercredi ses premiers pas en Bourse.

À raison de 8,2 millions d’actions émises au prix unitaire de 16 dollars* sur le New York Stock Exchange, le produit brut de l’opération s’élèvera à 131,2 millions de dollars.

Le montant pourrait dépasser les 150 millions en cas d’exercice de l’option de surallocation portant sur 1,23 million d’actions.

Né en 2009 sous l’impulsion de trois développeurs qui ont depuis lors pris du recul avec les fonctions managériales, SendGrid revendique 35 milliards d’e-mails envoyés chaque mois (en moyenne sur le 1er semestre 2017), pour quelque 55 000 clients, dont Airbnb, Booking.com, eBay, Intuit, Spotify et Uber.

Le prospectus d’IPO déposé le 18 octobre auprès de la Securities and Exchange Commission (gendarme américain des marchés financiers) donne quelques informations sur la santé financière de l’entreprise.

Entre 2015 et 2016, les pertes se sont réduites, passant de 5,9 millions à 3,9 millions de dollars, sur un chiffre d’affaires en croissance de 37 % (79,9 milliards). Le déficit cumulé atteint, au terme du dernier exercice fiscal aligné sur l’année calendaire, 46,7 millions de dollars. La trésorerie, elle, avoisine les 40 millions de dollars.

Revendiquant 408 employés à temps plein au 30 septembre 2017, SendGrid ne commercialisait initialement qu’une API pour l’envoi d’e-mails transactionnels et marketing. S’y est greffé, en 2015, un service de gestion de campagnes marketing.

Depuis son démarrage dans le giron de l’incubateur TechStars, SendGrid a levé plus de 80 millions de dollars.

Foundry Group est son principal actionnaire en amont de l’IPO, avec 29,64 % du capital et des droits de vote équivalents. Suivent Bessemer Venture Partners (22,51 %), Highway 12 Ventures (13,9 %), Bain Capital (7,03 %)… et le cofondateur Isaac Saldana, qui a conservé une participation de 6,88 %.

Actuel CEO et président du conseil d’administration, Sameer Dholakia est un ancien de Citrix, qu’il avait rejoint avec l’acquisition de sa société VMLogix (logiciels de virtualisation).

* Soit au-dessus de la fourchette que SendGrid avait fixée à 13,50 – 15,50 dollars. Les frais inhérents à l’IPO sont estimés à 3,55 millions de dollars.

Crédit photo : SendGrid

Recent Posts

Assurance cyber : zoom sur les 9 chiffres clé du marché français

Comment va le marché français de l'assurance cyber ? Primes, capacités, franchises, indemnisations... voici les…

5 jours ago

Assurance Cyber : ce qu’il faut savoir pour signer un contrat

Marc-Henri Boydron - fondateur du courtier Cyber Cover- et Jean-François Louapre - expert du Cesin…

2 mois ago

Silicon Day Workplace : l’entreprise à l’heure du travail hybride

Silicon Day Workplace est un évènement dédié aux enjeux de la Digital Workplace. Dans un…

2 mois ago

Digital Markets Act : les nouvelles règles du jeu numérique

Le Parlement et Conseil européens sont parvenus à concilier leurs positions pour adopter le Digital…

3 mois ago

Logiciels : quelles sont les priorités des PME ?

Quelles sont les priorités d'achat de logiciels d'entreprises de taille moyenne ? La question a…

3 mois ago

Teams : comment Microsoft veut réduire son impact environnemental

Microsoft veut réduire l'empreinte énergétique de Teams. Petit aperçu des bonnes démarches pour y parvenir.

5 mois ago