Pour gérer vos consentements :
Categories: M2MMobilitéRéseaux

Sens’it Discovery : comment Sigfox entend familiariser les entreprises à l’IoT

Article mis à jour le 15 mai 2018 à 16 h 10 : la 3e génération du Sens’it est fabriquée par Altyor et non par Axible Technologies, sollicité pour la V2.

La communication sur Sens’it Discovery s’accentue chez Sigfox.

L’entreprise française avait partagé, début avril lors du salon SIdO organisé à Lyon, le stand d’un partenaire pour présenter ce pack destiné à faire « découvrir les possibilités offertes par l’Internet des objets ».

L’IoT World qui se déroule actuellement à Santa Clara (Californie) représente une vitrine supplémentaire pour l’offre, qui associe un objet connecté (le Sens’it), une plate-forme d’analyse de données (sensit.io) et un accès au réseau Sigfox.

Le Sens’it en est à sa troisième génération, fabriquée par Altyor, architecturée autour d’un microcontrôleur STM32 et d’un modem TI CC1125, avec une batterie rechargeable de 250 mAh.

Ses capteurs (température, humidité, posemètre, accéléromètre, magnétomètre, détecteur d’aimant) le prêtent à de multiples scénarios d’exploitation.

Sigfox donne pour exemples un antivol basé sur la détection de vibrations, un dispositif de suivi de température dans une cave à vin et dans des locaux d’entreprise, ainsi qu’un système d’alarme pour une porte d’appartement (envoi d’une notification sur Slack via IFTTT).

Prototypes bienvenus

Souvent distribué lors d’événements IoT, l’appareil peut s’acquérir à l’unité chez des distributeurs tels que Conrad – qui propose la V2, fabriquée par la start-up toulousaine Axible Technologies et commercialisée depuis 2016 ; la V1, présentée au Mobile World Congress 2015, n’embarquait qu’un thermomètre et un accéléromètre.

La fiche produit fait état d’une autonomie de trois mois en mode capteur de température, à raison d’une transmission de données par heure.

Par défaut, ces données sont agrégées sur la plate-forme sensit.io, qui permet leur visualisation. Il est possible de paramétrer leur envoi par SMS, par e-mail et sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter).

Un kit de développement permet d’aller plus loin en reconfigurant le Sens’it avec un firmware personnalisé. Notamment pour pouvoir utiliser simultanément plusieurs capteurs ou récupérer les données sur une plate-forme tierce.

Pour des déploiements en volume, il y a l’offre Sens’it Generic. L’assemblage des boîtiers et le préchargement du firmware est pris en charge par Altyor ; la connectivité, par Sigfox et ses opérateurs partenaires.

Sigfox affirme que son réseau couvre 45 pays.

Les services additionnels de Sigfox sont également exploitables, à l’image d’Atlas (géolocalisation), qu’a récemment adopté Obike pour ses vélos en libre service.

On commence à voir apparaître l’offre Sens’it Discovery chez des partenaires comme ENGIE M2M, qui la propose au tarif de 59 euros TTC (49 euros pour le boîtier + 10 euros pour un an de connectivité, à raison d’un maximum quotidien de 140 messages de 12 octets).

Recent Posts

Windows 11 : comment gérer les PC « non compatibles » ?

A quelques jours de la sortie de Windows 11, la gestion des PC « non…

17 heures ago

Windows 11 : comment se préparer à migrer

La disponibilité publique de Windows 11 approche. Comment préparer la migration des appareils et des…

2 semaines ago

Ransomwares : portrait-robot d’une entreprise cible

L'examen des discussions entre les exploitants de ransomwares et les vendeurs d'accès compromis illustre leur…

3 semaines ago

Ransomwares : un été meurtrier en France

Les attaques par ransomware sur les entreprises françaises se sont multipliées au cours de l'été.…

4 semaines ago

Automatisation des processus : qui sont les principaux acteurs ?

En forte croissance, le marché de la RPA est tiré par les ténors de l'IT.…

1 mois ago

Microsoft 365 : les prix en hausse pour les versions pros

A compter du 1er mars 2022, le prix des versions professionnelles de Microsoft 365 et…

1 mois ago