Skype for Business : Microsoft fait ses emplettes chez Event Zero

Combien de communications ont été effectuées vers l’étranger au cours de la semaine ? Qui ont été les utilisateurs les plus actifs au pôle commercial ? Pourquoi la qualité de la vidéo a-t-elle baissé le mercredi après-midi ?

Pour répondre à ces questions associées aux solutions de communication d’entreprise, Event Zero a développé des technologies d’analytique, de reporting et de gestion, appliquées exclusivement à Lync (devenu Skype for Business).

Cette spécialisation a retenu l’attention de Microsoft, qui a racheté non pas l’entreprise en elle-même, mais une bonne partie de son portefeuille d’actifs, dont la suite UC Commander.

Celle-ci comprend plusieurs modules qui permettent aux administrateurs de superviser l’usage de Skype for Business dans leur société. Plusieurs sources de données sont croisées pour anticiper la croissance des besoins en bande passante comme la naissance de goulets d’étranglement sur le réseau.

À l’appui de tests réalisés sur un système en production avec plus de 120 000 utilisateurs, Event Zero assure que ses outils sont « 20 à 30 fois plus rapides » que ceux intégrés à la solution de communication de Microsoft pour faire remonter des données telles que l’historique des appels, la qualité du son, la performance des serveurs…

Supervision

UC Commander est exploitable en mode cloud ou dans le cadre d’un déploiement sur site (un serveur virtuel Windows avec accès SQL est nécessaire dans ce cas). La jonction avec Skype for Business se fait via un ensemble de connecteurs installés côté serveur.

L’administrateur bénéficie alors d’un tableau de bord Web avec une vue globale sur l’infrastructure de communication : voix, vidéo, conférences téléphoniques, messagerie instantanée, etc. Il peut définir, pour chaque site, des « seuils de tolérance » en matière de qualité de service, mais aussi de consommation de ressources au niveau des postes de travail.

Event Zero propose quelques modules complémentaires pour UC Commander, dont le paramétrage et la gestion des téléphones IP Polycom. Mais aussi Twync, qui permet de recevoir des tweets dans les fenêtres de messagerie instantanée… et Big Boss, destiné à programmer de faux appels si l’on ne souhaite pas être dérangé.

Microsoft compte intégrer ces technologies dans Skype for Business, qui dispose déjà, entre autres, d’un « Call Quality Dashboard » associé à une console permettant, via Office 365, d’acquérir et d’assigner des numéros de téléphone tout en visionnant des rapports sur les appels audio/vidéo.

Fondé en 2005, Event Zero poursuivra son activité à Underwood, en Australie. Reste à voir comment la transition sera gérée avec ses clients, dont Fujitsu, Accenture, Velux et Hitachi Data Systems.

Crédit photo : Kudla – Shutterstock.com

Recent Posts

One Outlook : le plan de Microsoft pour unifier sa messagerie

Quelle forme prendra la stratégie One Outlook de Microsoft ? Un élément de réponse émerge…

1 semaine ago

Méthodes agiles : quels métiers sont les mieux rémunérés ?

Développeur, product owner ou scrum master... Quelles sont les rémunérations proposées aux professionnels des méthodes…

1 semaine ago

Certifications : gros changements chez Microsoft

Microsoft fait évoluer ses processus de certification. Le renouvellement pourra bientôt se faire en ligne,…

4 semaines ago

Cloud : qui s’impose dans les bases de données

Le segment des bases de données as a service - aussi appelées SGBD cloud managés…

1 mois ago

Flash Player : comment Adobe prépare l’extension du support

Fin 2020, c'en sera terminé du support de Flash Player... par Adobe. HARMAN reprendra le…

1 mois ago

Excel : vers une création plus simple des fonctions personnalisées

Microsoft ouvre aux bêtatesteurs d'Excel la possibilité de créer des fonctions personnalisées en utilisant le…

1 mois ago