Stockage en ligne : 6 solutions pour une PME

6 – SugarSync

SugarSync est plus limité que les « poids lourds » sur des éléments comme la recherche. Celle-ci ne peut porter que sur les fichiers et les dossiers (pas sur le contenu des documents), ne permet pas de requêtes sous la forme d’expressions et renvoie un maximum de 500 résultats.

On retrouve toutefois les principales fonctionnalités des solutions concurrentes : synchronisation sélective, historique (conservation des 6 dernières versions), partage de dossiers avec des personnes externes à l’entreprise…

Plusieurs jonctions sont en place avec les messageries électroniques. Parmi elles, l’import de listes de contacts et, sur Outlook, un connecteur qui remplace les pièces jointes par des liens.

S’il n’y a « pas besoin de télécharger un fichier pour l’éditer », les modifications ne peuvent, sur mobile, se faire dans l’application. Il faut passer par des outils externes (SugarSync recommande Documents to Go).

Les offres « professionnelles » donnent accès à des fonctions d’administration, dont une commande de nettoyage à distance (suppression de fichiers sur des PC et des Mac). Elles facilitent la gestion des équipes : création de pools de stockage, définition de quotas de stockage, activation et désactivation d’utilisateurs…

SugarSync s’est développé essentiellement aux États-Unis et cela se ressent : les horaires de travail sur place font foi pour l’assistance téléphonique et les prix sont communiqués en dollars américains.

Au-delà de la formule gratuite (5 Go) limitée à 90 jours, la tarification débute à 7,49 $ par mois pour 100 Go. Elle  s’étend jusqu’à 18,95 $ pour 500 Go, en passant par 9,99 $ pour 250 Go.

Pour les formules « professionnelles », il faut compter, selon le nombre d’utilisateurs, de 55 à 133 $ par mois (un engagement d’un an donnant droit à 2 mois de réduction).

Jusqu’à 9 utilisateurs, chacun bénéficie de 1 To d’espace. À partir de 10 collaborateurs, SugarSync ajoute 1 To tous les 3 utilisateurs.

Comme chez Dropbox, les liens de partage expirent au-delà d’un certain seuil d’activité sur 24 heures : 10 Go de bande passante sur l’offre gratuite ; 250 Go sinon.

Par défaut, SugarSync utilise 80 % du débit à sa disposition. Il existe une option pour limiter la vitesse à 10 kbit/s.

Page: 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Clément Bohic @clement_bohic

Rédacteur pour ITespresso.fr (groupe NetMediaEurope).

Recent Posts

Microsoft : qui sont les 4 dirigeants les mieux payés ?

Outre le CEO Satya Nadella, trois autres membres du comité exécutif de Microsoft affichent les rémunérations les plus élevées au…

4 mois ago

Exodus 1s : un smartphone « spécial blockchain » signé HTC

HTC lance son smartphone Exodus 1s, capable d'exécuter un nœud Bitcoin complet. C'est le deuxième modèle du fabricant pour un…

4 mois ago

Google : pourquoi la suppression des données ne profite pas aux utilisateurs

La suppression automatisée de données d'activité sur Google apporte un avantage de confidentialité relatif aux internautes. Les annonceurs sont soulagés.

4 mois ago

Blockchain : l’Ordre des experts-comptables sécurise ses diplômés

L'Ordre des experts-comptables s'appuie sur la blockchain Bitcoin pour permettre la certification des diplômes délivrés depuis 1995.

4 mois ago

Windows 7 Pro : Microsoft avertit sur la fin du support

L'alerte relative à la fin du support de Windows 7 va commencer à apparaître sur certains postes équipés de l'édition…

4 mois ago

Pixel 4 : 5 choses à savoir sur les nouveaux smartphones de Google

A l'heure de l'uniformisation des smartphones, Google a fait le choix de ne pas retenir certaines technologies dans sa gamme…

4 mois ago