Pour gérer vos consentements :
Categories: Management

Transformation numérique : DevOps est un critère déterminant

Les projets de transformation numérique les plus aboutis sont corrélés à l’approche qui fusionne développement applicatif et opérations, selon un rapport.

Les progrès de la numérisation des organisations sont portés par l’adoption des meilleures pratiques du DevOps. C’est ce qui ressort des résultats d’une enquête* internationale menée par la société d’études Vanson Bourne pour New Relic (performance applicative).

750 décideurs informatiques de grandes entreprises ont été interrogés.

Globalement, 39% des répondants (50% aux États-Unis) déclarent que leurs projets initiaux de transformation numérique sont bouclés ou sur le point de l’être. Dans 91% des cas, les professionnels interrogés considèrent que les objectifs fixés ont été atteints ou dépassés.

Les projets les plus aboutis sont corrélés aux méthodes DevOps

Ainsi, aux États-Unis, près des deux tiers des organisations interrogées déclarent avoir adopté une approche qui fusionne développement et opérations. Et ce, pour accélérer les déploiements et la mise en production de mises à jour logicielles et de fonctionnalités nouvelles.

Globalement, 79% disent que les attentes des départements métiers sont plus fortes. Et 72% s’attendent à fournir plus d’innovations et de mises à jour. Mais passer d’une informatique héritée (Legacy IT) à des infrastructures et des applications natives pour le cloud n’est pas simple.

Or, pour la majorité des répondants (66% en France, 82% aux États-Unis), la migration applicative vers le cloud public (Amazon Web Services, Microsoft Azure, Google Cloud…) est au cœur de la transformation numérique de leur entreprise.

L’analyse des données est une autre priorité. Mais les obstacles ne manquent pas.

5 défis à relever

Selon l’enquête, les 5 principaux défis de transformation sont les suivants :

1. Unifier des initiatives dispersées de numérisation des processus et des organisations ;
2. Faire face au déficit de compétences ;
3. Gérer des budgets limités ;
4. Mesurer les progrès commerciaux obtenus grâce à la numérisation ;
5. Affronter « la résistance contre la fermeture » de systèmes existants.

Par ailleurs, 50% des répondants reconnaissent que le client/l’utilisateur final est susceptible de découvrir des bugs avant eux. En outre, 63% disent que la pression exercée pour répondre aux attentes implique de consacrer davantage de temps au suivi et à la gestion des performances des logiciels.

La grande majorité reste optimiste. 89% pensent que l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique (machine learning, ML) impacteront positivement la façon dont les entreprises gèrent leurs systèmes d’information.

*L’enquête a été menée par Vanson Bourne pour New Relic auprès de 750 décideurs informatiques d’entreprises de 500 à plus de 5000 employés. Cinq pays sont concernés : France, Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis et Australie.

Recent Posts

Stockage : les offres se renforcent contre les ransomwares

Les fournisseurs de baies de stockage renforcent leur protection contre les ransomwares. Panorama des dernières…

11 heures ago

Teams de plus en plus connecté aux CRM

La croissance de Teams passe par son intégration avec les principales solutions de CRM. Si…

6 jours ago

Windows 365 : focus sur la solution DaaS de Microsoft

À quoi ressemble Windows 365 ? Gros plan sur l' offre DaaS de Microsoft fondée…

1 semaine ago

Poste de travail : comment les Chromebook font leur trou

Plusieurs indicateurs illustrent l'augmentation des Chromebook sur le marché du PC. Reste à savoir s'il…

2 semaines ago

Assurances cyber : ce que prévoit l’État pour 2022

Face aux attaques répétées qui menacent les entreprises, le gouvernement veut établir un plan d'action…

3 semaines ago

Open RAN : comprendre ces réseaux de nouvelle génération

Open RAN a été l'un des sujets forts de l'édition 2021 du MWC. Focus sur…

3 semaines ago