Très haut débit : l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme

À ce rythme, les objectifs fixés pour 2022 dans le cadre du plan France Très Haut Débit ne devraient réellement être atteints qu’en 2029.

L’UFC-Que Choisir dresse ce constat parallèlement à la réactualisation de son panorama de la qualité de l’Internet fixe (document PDF, 40 pages).

L’association de défense des consommateurs avait publié, en septembre 2017, une première étude sur le sujet.

Elle déplore les difficultés rencontrées pour en mettre le contenu à jour. Il lui a, en l’occurrence, été impossible d’accéder à des données publiques et récentes sur les débits disponibles dans l’ensemble des communes de France.

Ainsi ses conclusions se fondent-elles sur les données de l’Agence du numérique concernant la situation à la mi-2017.

« Loin du compte »

Il en ressort que 6,8 millions de Français – soit environ 10 % de la population – ne peuvent accéder à un Internet « de qualité » (c’est-à-dire à une connexion dont le débit en réception est supérieur à 3 Mbit/s).

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, ce taux s’élève à 31 %, contre 0,8 % dans les villes de plus de 100 000 habitants.

« On est loin du compte », résume l’UFC-Que Choisir, ajoutant qu’en matière de débits, « l’écart entre les annonces et la réalité est si important qu’il en devient aberrant ». Tout particulièrement sur la fibre : en moyenne 49 Mbit/s dans les villages de moins de 1 000 habitants, quand les opérateurs promettent à leurs abonnés 200 Mbit/s, voire plus.

Appel à contributions

Face au manque de données publiques (il est demandé à l’Arcep de rectifier le tir), l’association renforce son observatoire participatif.

Jusqu’à présent, le dispositif impliquait environ 1 700 internautes ayant installé un logiciel. On peut désormais l’alimenter en ajoutant une extension à Chrome, Firefox ou Edge. Un test de débit est par ailleurs mis à disposition.

L’extension s’active sur 15 sites populaires, dont le moteur Google, Facebook, Twitter, Instagram, Amazon, YouTube et Wikipédia. Elle calcule le temps de chargement des pages et transmet les informations en plus du code postal, du FAI et de la technologie d’accès.

Et l’UFC-Que Choisir d’en appeler, dans la lignée des inquiétudes du Défenseur des droits quant aux conséquence de la dématérialisation des services publics, à une « montée en début sur le réseau cuivre dans les zones qui ne recevront pas la fibre à moyen terme. »

Recent Posts

One Outlook : le plan de Microsoft pour unifier sa messagerie

Quelle forme prendra la stratégie One Outlook de Microsoft ? Un élément de réponse émerge…

1 semaine ago

Méthodes agiles : quels métiers sont les mieux rémunérés ?

Développeur, product owner ou scrum master... Quelles sont les rémunérations proposées aux professionnels des méthodes…

1 semaine ago

Certifications : gros changements chez Microsoft

Microsoft fait évoluer ses processus de certification. Le renouvellement pourra bientôt se faire en ligne,…

4 semaines ago

Cloud : qui s’impose dans les bases de données

Le segment des bases de données as a service - aussi appelées SGBD cloud managés…

1 mois ago

Flash Player : comment Adobe prépare l’extension du support

Fin 2020, c'en sera terminé du support de Flash Player... par Adobe. HARMAN reprendra le…

1 mois ago

Excel : vers une création plus simple des fonctions personnalisées

Microsoft ouvre aux bêtatesteurs d'Excel la possibilité de créer des fonctions personnalisées en utilisant le…

1 mois ago