Ubuntu se met au régime ‘virtuel’

Cloud

Canonical lève le voile sur JeOS, une version « light » de la distribution
Linux Ubuntu pour les appliances virtuelles.

Canonical, la société sud-africaine qui « sponsorise » Ubuntu, vient d’annoncer une nouvelle version de la distribution Linux Ubuntu, allégée et optimisée pour les environnements virtuels. Son nom se prononce « Juice » mais il s’écrit « JeOS », pour « Just Enough Operating System ».

Réduite à la portion congrue, la nouvelle distribution a été conçue pour les appliances virtuelles, à l’instar de celles qui sont déjà proposées par rPath ou Red Hat, par exemple.

Contrairement aux appliances « traditionnelles », ces appliances virtuelles ne sont pas des boîtiers physiques « pré-packageant » des logiciels mais des machines virtuelles qui sont installées dans des partitions étanches de serveurs, elles aussi virtuelles.

Prêtes à l’emploi, les machines virtuelles font tourner des applications sur un système d’exploitation réduit à son minimum. Ces machines peuvent donc être arrêtées ou déplacées d’un serveur à l’autre sans perturber l’environnement informatique global.

Un premier éditeur vient d’en faire l’expérience. A l’occasion du salon de VMware (VMworld), qui s’est achevé aujourd’hui aux Etats-Unis, Business Objects a présenté une appliance faisant tourner une solution de décisionnel sur un OS Ubuntu JeOS.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur