WhatsApp : Jan Koum, P-DG et co-fondateur s’en va

Management
whatsapp-brian-acton

Jan Koum, co-fondateur et actuel P-DG de WhatsApp quitte son poste sur fond de désaccord avec Facebook, qui l’a racheté en 2014, sur l’utilisation des données personnelles des utilisateurs.

Jan Koum (à gauche sur la photo), co-fondateur et P-DG de WhatsApp, a annoncé lundi qu’il quittait la société.

Divergence de fond

« Il est temps pour moi d’avancer… Je prends un peu de temps pour faire des choses que j’aime en dehors de la technologie, comme collecter de rares Porsche refroidies à l’air, travailler sur mes voitures et jouer au frisbee ultime », explique le P-DG de WhatsApp.

Cette annonce officielle fait suite aux révélations du Washington Post qui annonçait le départ de Jan Koum.

Etaient évoqués des désaccords avec la direction de Facebook, portant sur la confidentialité des données utilisateurs et d’un chiffrement affaibli.

Mark Zuckerberg, le P-DG de Facebook, a rapidement commenté le message de Jan Koum sur son départ sur Facebook, tentant de désamorcer toute polémique : «Jan : Ça va me manquer de travailler si étroitement avec vous. Je vous suis reconnaissant pour tout ce que vous avez fait pour connecter le monde et pour tout ce que vous m’avez appris, y compris le chiffrement et sa capacité à prendre le pouvoir des systèmes centralisés et à le remettre entre les mains des gens. Ces valeurs seront toujours au cœur de WhatsApp.

Les deux fondateurs de WhatsApp, Jan Koum et Brtian Acton, sont de fervents défenseurs de la vie privée et s’étaient engagés à préserver le caractère sacré de WhatsApp lorsqu’ils ont annoncé sa vente à Facebook il y a quatre ans. Leur société était entré dans l’escarcelle de Facebook en 2014 pour 19 milliards de dollars en cash et en actions.

Vie privée et chiffrement en question

WhatsApp a été chiffré de bout en bout en avril 2016 et la société a résisté aux demandes des agences gouvernementales américaines visant à développer des portes dérobées (backdoor en anglais) dans leur application, même en vertu des mesures antiterroristes et d’application de la loi.

Mais, Facebook a pris le parti de changer ses conditions de service l’an passé pour donner au plus grand réseau social l’accès aux numéros de téléphone des utilisateurs de WhatsApp.

Le leadership de Facebook pousse également les profils unifiés à travers ses produits qui pourraient être utilisés pour l’exploration de données et le ciblage publicitaire, ainsi qu’un système de recommandation qui suggère des amis Facebook basés sur des contacts WhatsApp.

Tant et si bien que Brian Acton a tweeté en mars : « It’s time », accompagné du hashtag «#DeleteFacebook », suite à l’affaire Cambridge Analytca.

Les mauvaises langues diront que Jan Koum quitte tout simplement Facebook au moment même où il a la main sur toutes ses options d’achat d’actions (stock options).

Lancé en 2004, WhatsApp revendique désormais 1,5 milliard d’utilisateurs.

Selon TechCrunch, Neeraj Arora, dirigeant de WhatsApp et ancien directeur du développement d’entreprise de Google qui travaille chez WhatsApp depuis 2011, ferait figure de probable candidat au poste de P-DG de WhatsApp pour succéder à Jan Koum.

(Crédit photo : @WhatsApp ; Jan Koum à gauche et Brian Acton à droite)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur