Pour gérer vos consentements :

Windows 10 : Microsoft encourage les expérimentations

La prochaine version majeure de Windows 10 est annoncée pour novembre selon Microsoft.

Sur les postes qui disposent de la dernière version en date (May 2019 Update), le processus d’installation sera simplifié. Il pourra s’effectuer de la même manière que les mises à jour mensuelles de sécurité.

Windows 10 « November 2019 Update » marque aussi l’ouverture d’un canal supplémentaire pour les organisations membres du programme Windows Insider for Business. Elles pourront s’appuyer sur WSUS (Windows Server Update Services) pour déployer des fonctionnalités expérimentales sur certains appareils.

Microsoft ouvre à ces mêmes organisations une assistance sans frais sur les anneaux « Slow » et « Release Preview » (dernière étape avant la version stable ; la November 2019 Update y est actuellement*).

Un nouveau cycle de vie

Novembre marquera aussi la fin de maintenance de Windows 10 « April 2018 Update », en application de la « politique moderne en matière de cycle de vie ».

Cette politique est en place depuis le 25 janvier 2018. Elle garantit de manière générale 18 mois de maintenance pour les mises à jour semestrielles de Windows 10. Celles diffusées à l’automne bénéficient toutefois d’une année supplémentaire de support pour les éditions Entreprise et Éducation.

L’ancienne politique, applicable jusqu’à Windows 8.1, pose comme règle générale un minimum de 5 ans de support standard et autant de support étendu pour toute version majeure d’un OS. Ainsi Windows 7 Service Pack 1, lancé en octobre 2009, en a-t-il encore jusqu’au 14 janvier 2020. Windows 8.1, commercialisé le 18 octobre 2023, sera abandonné le 10 janvier 2023.

* À expérimenter, entre autres : l’activation des assistants vocaux tiers sur l’écran de verrouillage et la création d’événements dans l’agenda depuis la barre des tâches (voir ci-contre). Pour les admins, Intune permet désormais d’autoriser les applications Win32 sur Windows 10 en mode S. Et Windows Defender Credential Guard est pris en charge sur ARM64.

Illustrations © Microsoft

Recent Posts

Ransomware en France : difficile de mesurer le phénomène

Comment évaluer la menace ransomware en France ? Si la mesure unique n'existe pas, l'analyse…

2 jours ago

Chrome OS : un canal dédié aux mises à jour pour les entreprises

Le cycle de vie de Chrome OS va évoluer fin novembre. Google annonce des mises…

2 semaines ago

Windows 11 : ce qui change pour la migration depuis Windows 10

Comment gérer le passage de Windows 10 vers Windows 11 ? Le modèle « Windows…

3 semaines ago

Comment Mesh-Teams va incarner le métavers chez Microsoft

Microsoft veut connecter Teams et sa plate-forme Mesh, axée sur la collaboration en AR/VR. Son…

1 mois ago

SaaS : les précautions à prendre avant de signer un contrat

Quel sont les points essentiels à qualifier dans la cadre de la signature d'un contrat…

1 mois ago

Assurances cyber : comment changer les règles ?

De la certification des fournisseurs à l'interdiction du paiement des rançons, un rapport de l'Assemblée…

2 mois ago