Categories: CloudPoste de travail

Collaboratif : Office 365 laisse une (petite) place aux applis concurrentes

L’empreinte d’Office 365 continue à se renforcer* mais elle est de plus en plus associée à des solutions concurrentes, indique la 6e édition du rapport annuel « Businesses @ Work » que publie Okta.

Le fournisseur américain s’appuie sur des données collectées entre le 1er novembre 2018 et le 31 octobre 2019 auprès de clients ayant connecté au moins une application à sa plate-forme de gestion des identités et des accès.

Office 365 domine… Zoom en plein boom

Aussi bien en nombre de clients (+ 36 %) que d’utilisateurs actifs (+ 38 %), Office 365 a accru son leadership d’une année sur l’autre.

G Suite affiche des taux de progression comparables (+ 37 % et + 50 %). Et se classe quatrième sur l’un et l’autre critère.

Parmi les noms qui figurent dans le peloton de tête sur les deux tableaux, il y a Zoom.

L’application de visioconférence connaît une croissance exponentielle de sa base clients, multipliée par près de 9 en trois ans. Ce qui contraste avec la courbe de Cisco Webex (+ 91 %) et plus encore avec celle de GoToMeeting (en recul).

Elle fait partie des 6 solutions dont Okta a mesuré l’adoption en parallèle d’Office 365.

78 % des clients Office 365 (+ 2 points en un an) ont adopté au moins une de ces solutions.
À l’exception de Box (29 %), les taux d’utilisation « parallèle » progressent pour toutes : 32 % pour Zoom, 31 % pour Slack comme pour G Suite, etc.

Les outils pour développeurs dans le top 15

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à utiliser plusieurs de ces applications « alternatives ». 56,4 % en l’occurrence (elles étaient 53 % un an plus tôt).

Sur la métrique « nombre de clients », on notera l’entrée au top 15 de deux outils pour les développeurs : GitHub (13e) et Lucidchart (15e). Ainsi que la croissance de Box (8e), nettement plus importante que celle de Dropbox (14e).

Pour ce qui est du multicloud, l’échantillon considéré donne peu d’enseignements. Environ 5 % des entreprises ont connecté plusieurs fournisseurs IaaS à Okta, contre 4 % en 2018.

Il fournit davantage d’indicateurs sur le volet sécurité. Notamment dans le domaine de l’authentification forte.

Pour la première fois en six ans, le nombre moyen de facteurs mis en place diminue. Les nouveaux clients d’Okta (sous contrat depuis moins d’un an) impulsent cette tendance. Il se détournent des SMS et des questions de sécurité pour favoriser, entre autres, la voix.

* Office 365 compte, auprès de l’échantillon considéré, près de deux fois plus de clients que G Suite.

Illustration principale © Microsoft

Clément Bohic @clement_bohic

Rédacteur pour ITespresso.fr (groupe NetMediaEurope).

Recent Posts

Microsoft Azure : qui est prioritaire pendant le Covid-19 ?

Microsoft a défini un système d'accès prioritaire aux ressources cloud additionnelles. Un plan qu'il pourrait déployer si la charge de…

1 semaine ago

Télétravail : pourquoi on tâtonne encore ?

4 salariés sur 10 estiment que leur employeur ne dispose pas des technologies nécessaires pour leur permettre de télétravailler dans…

1 semaine ago

Coronavirus : Epitech au secours des TPE-PME sur le télétravail

Les étudiants d'Epitech, l'école de formation aux métiers de l'informatique, propose d'aider les TPE-PME à déployer des solutions de télétravail.…

2 semaines ago

Coronavirus : le secteur de la cybersécurité se mobilise pour les entreprises

Hexatrust, le groupement d'entreprises françaises de cybersécurité, propose une sélection de services aux entreprises en difficulté face à la pandémie…

2 semaines ago

iPad Pro et MacBook Air : quoi de neuf pour la génération 2020 ?

Les nouveaux MacBook Air et d'iPad Pro renouvellent la gamme de 2018. Qu'est-ce qui change ? Tour d'horizon des principales…

3 semaines ago

Coronavirus : attention aux campagnes de phishing

Des opérations de phishing ciblées sur la crise du coronavirus sont signalées par les experts en cybersécurité. Les précautions doivent…

3 semaines ago