MWC 2019 : la 5G au-delà des smartphones

Des prototypes (OnePlus, Sony) aux produits plus aboutis (LG, Huawei, ZTE, Xiaomi…), la 5G est avant tout une affaire de smartphones au MWC 2019.

Certains constructeurs sortent toutefois du lot, à l’image de HTC.

Le premier produit 5G du groupe taïwanais ne sera pas un smartphone, mais un « routeur mobile » pouvant faire office de station multimédia.

Nommé 5G Hub, il embarque un écran tactile de 5 pouces (1 280 x 720 pixels) et fonctionne sous Android, avec 4 Go de RAM, une batterie de 7 660 mAh et 32 Go de stockage. Sous le capot, c’est du Qualcomm, avec un processeur Snapdragon 855 associé à un modem X50.

La connexion réseau est redistribuée en Wi-Fi 802.11ac et en WiGig, dans l’optique de proposer des débits qui puissent satisfaire des usages tels que la réalité virtuelle (avec, chez HTC, les casques Vive).

Qualcomm en attendant Intel

Le 5G Hub est plus globalement présenté comme un assistant numérique capable notamment de faire la passerelle avec les téléviseurs.

Sprint en aura pendant un temps l’exclusivité commerciale aux États-Unis. Sachant que l’opérateur entend ouvrir son réseau 5G en mai dans 4 villes (Atlanta, Chicago, Dallas, Kansas City) et en juin dans 5 autres (Houston, Los Angeles, New York, Phoenix, Washington). D’autres partenariats sont évoqués, avec Deutsche Telekom (Allemagne), Elisa (Finlande), Sunrise (Suisse), Telstra (Australie) et Three (Royaume-Uni).

Qualcomm aussi vise au-delà des smartphones. Le groupe américain vise une disponibilité commerciale fin 2019 pour sa plate-forme Snapdragon 8cx, basée sur le modem 5G X55 et destinée aux PC. Lenovo est sur les rangs pour l’intégrer dans sa gamme.

Le MWC a aussi été l’occasion de lancer une offensive dans le domaine du véhicule connecté, avec de nouvelles puces qui devraient arriver sur le marché en 2021. Entre-temps, un SoC pour les appareils mobiles – sur la base du modem X55 – devrait avoir fait ses débuts.

Chez Intel, le premier modem 5G ne devrait pas arriver avant 2020 ; au premier trimestre en l’occurrence, sous le nom XMM 8160. D-Link, Arcadyan, Gemtek et VVDN font partie des équipementiers qui se sont engagés à l’intégrer dans leurs solutions. En attendant, ils travaillent sur le modem 4G XMM 7560.

Photos d’illustration © Kirill Wright – Shutterstock.com

Recent Posts

One Outlook : le plan de Microsoft pour unifier sa messagerie

Quelle forme prendra la stratégie One Outlook de Microsoft ? Un élément de réponse émerge…

1 semaine ago

Méthodes agiles : quels métiers sont les mieux rémunérés ?

Développeur, product owner ou scrum master... Quelles sont les rémunérations proposées aux professionnels des méthodes…

1 semaine ago

Certifications : gros changements chez Microsoft

Microsoft fait évoluer ses processus de certification. Le renouvellement pourra bientôt se faire en ligne,…

4 semaines ago

Cloud : qui s’impose dans les bases de données

Le segment des bases de données as a service - aussi appelées SGBD cloud managés…

1 mois ago

Flash Player : comment Adobe prépare l’extension du support

Fin 2020, c'en sera terminé du support de Flash Player... par Adobe. HARMAN reprendra le…

1 mois ago

Excel : vers une création plus simple des fonctions personnalisées

Microsoft ouvre aux bêtatesteurs d'Excel la possibilité de créer des fonctions personnalisées en utilisant le…

1 mois ago