Press release

Dassault Systèmes : forte croissance du chiffre d’affaires et du BNPA Relèvement des objectifs financiers 2015

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

VÉLIZY-VILLACOUBLAY, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Dassault Systèmes (Paris:DSY) (Euronext Paris: #13065, DSY.PA), « The 3DEXPERIENCE Company », leader mondial des logiciels de création 3D, de maquettes numériques en 3D et de solutions de gestion du cycle de vie des produits (PLM — Product Lifecycle Management), annonce ses résultats financiers non audités en normes IFRS pour le deuxième trimestre

VÉLIZY-VILLACOUBLAY, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Dassault Systèmes (Paris:DSY) (Euronext
Paris: #13065, DSY.PA), « The 3DEXPERIENCE Company », leader
mondial des logiciels de création 3D, de maquettes numériques en 3D et
de solutions de gestion du cycle de vie des produits (PLM — Product
Lifecycle Management), annonce ses résultats financiers non audités en
normes IFRS pour le deuxième trimestre et le premier semestre clos le 30
juin 2015. Ces résultats ont été revus par le Conseil d’administration
le 22 juillet 2015.

Faits marquants
(données non auditées)

  • Progression organique du chiffre d’affaires nouvelles licences de 9%
    au 2ème trimestre et de 11% au 1er semestre, à
    taux de change constants
  • Bonne performance des marques SIMULIA, DELMIA, EXALEAD et GEOVIA
  • Croissance de 20% du chiffre d’affaires non-IFRS en Asie au 2ème
    trimestre, à taux de change constants, porté par une forte demande
    pour les produits du Groupe
  • Initiatives stratégiques dans les domaines des « Villes
    Intelligentes », de la fabrication additive et de la simulation
    multi-physique
  • Relèvement des objectifs de BNPA non-IFRS 2015 : croissance de 18%
    (contre 15% à 17% auparavant)

Résultats financiers du deuxième trimestre et du premier
semestre 2015

(données non auditées)

                     
T2 2015     IFRS     Non-IFRS

En millions d’euros à l’exception des
données par action

      Variation    

Variation à taux de
change constants

      Variation    

Variation à taux de
change constants

Chiffre d’affaires     715,7     29%     16%     723,5     27%     14%
Marge opérationnelle     22,0%                 29,4%            
BNPA     0,39     50%           0,53     25%      
                                     
Semestre 2015     IFRS     Non-IFRS

En millions d’euros à l’exception
des données par action

      Variation    

Variation à taux de
change constants

      Variation    

Variation à taux de
change constants

Chiffre d’affaires     1 367,2     29%     16%     1 388,6     29%     17%
Marge opérationnelle     19,6%                 27,7%            
BNPA     0,67     43%           0,96     22%      
 

Bernard Charlès, Directeur Général de Dassault Systèmes a déclaré :

« La performance financière de Dassault Systèmes au deuxième
trimestre et au premier semestre a été marquée, dans de nombreux
secteurs industriels, par une bonne dynamique chez nos clients et un
intérêt accru pour nos solutions. Nous avons également réalisé des
avancées significatives avec la mise en œuvre d’un certain nombre
d’initiatives stratégiques.

Parmi celles-ci, figure l’impression 3D, qui change la donne en
termes de modèle économique de production. La fabrication additive
nécessite des fonctionnalités logicielles uniques en matière de méthode
de conception fondée sur des spécifications et une connaissance
approfondie de la science des matériaux. L’ensemble de ces aspects ont
été au cœur de nos efforts de Recherche & Développement au cours des
dernières années, ou bien ont été acquis avec BIOVIA. La plateforme 3DEXPERIENCE
permet ainsi de créer un processus industriel complet de fabrication
additive.

En ce qui concerne les « villes intelligentes », nous développons un
« Singapour virtuel », une expérience de jumeau numérique de la
ville-état, qui constitue une première mondiale ; elle est fondée sur
nos solutions 3DEXPERIENCity et réalisée en coopération avec les
services du Premier ministre de Singapour. Au cours des vingt dernières
années, Dassault Systèmes a développé des jumeaux numériques de produits
dans les secteurs d’activité les plus avancés, de l’aéronautique aux
biotechnologies. Nous appliquons maintenant ce modèle numérique aux
villes, l’un des systèmes les plus complexes, pour améliorer le
développement d’infrastructures, la gestion des risques ou
l’optimisation de la circulation, par exemple. La mise en œuvre de
simulations à l’échelle d’une grande ville démontre les capacités de la
plateforme 3DEXPERIENCE. Grâce au « Singapour virtuel », nous
disposerons d’un modèle numérique complet pour représenter, simuler et
optimiser une expérience urbaine.

Enfin, dans le cadre de « l’Internet de l’expérience », Netvibes,
élément de notre plate-forme 3DEXPERIENCE avec son tableau de
bord intelligent, a présenté récemment son produit « tableau de bord des
objets connectés », une innovation révolutionnaire qui ouvre la voie
de l’intelligence programmable. Grâce à celle-ci, entreprises et
consommateurs pourront paramétrer automatiquement et très facilement des
interactions entre les applications et les objets connectés, apportant
une valeur supplémentaire à 7 millions d’utilisateurs. Cet exemple
montre comment Dassault Systèmes rend concret l’Internet des Objets. »

Résultats financiers du deuxième trimestre 2015

(données non auditées)

 

T2 2015     IFRS     Non-IFRS

En millions d’euros à l’exception des
données par action

      Variation    

Variation à taux de
change constants

      Variation    

Variation à taux de
change constants

Chiffre d’affaires     715,7     29%     16%     723,5     27%     14%
Chiffre d’affaires logiciel     627,8     27%     14%     635,4     25%     12%
Chiffre d’affaires services et autres     87,9     44%     30%     88,1     42%     28%
Marge opérationnelle     22,0%                 29,4%            
BNPA     0,39     50%           0,53     25%      

 

    IFRS     Non-IFRS

En millions d’euros

    T2 2015     T2 2014    

Variation à taux de
change constants

    T2 2015     T2 2014    

Variation à taux de
change constants

Amériques     220,0     156,9     15%     224,0     162,9     12%
Europe     305,3     259,2     13%     308,0     264,2     12%
Asie     190,4     140,7     22%     191,5     143,0     20%
                   
  • A taux de change constants, le chiffre d’affaires IFRS progresse de
    16%, avec un chiffre d’affaires logiciel en hausse de 14% et un
    chiffre d’affaires Services et autres en croissance de 30%. Le chiffre
    d’affaires non-IFRS est en hausse de 14%, les chiffres d’affaires
    logiciel et services progressant de 12% et 28% respectivement.
  • Par zone géographique et à taux de change constants, l’Asie a
    bénéficié au deuxième trimestre de la croissance la plus forte avec
    une progression du chiffre d’affaires non-IFRS de 20%, portée par
    l’ensemble des pays de la région. En Europe et dans la zone Amériques,
    le chiffre d’affaires non-IFRS est en hausse de 12% à taux de change
    constants, porté respectivement par la France et l’Europe du Sud et
    par l’Amérique du Nord.
  • Le chiffre d’affaires nouvelles licences non-IFRS progresse de 17% à
    taux de change constants, grâce à la hausse du chiffre d’affaires
    grands comptes et aux acquisitions réalisées en 2014. Le chiffre
    d’affaires des licences périodiques, maintenance et autres logiciels
    non-IFRS augmente de 11%, reflétant la croissance de la maintenance et
    les acquisitions réalisées en 2014. Le chiffre d’affaires logiciel
    récurrent représente 70% du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS.
  • Par marque et à taux de change constants, le chiffre d’affaires
    logiciel CATIA non-IFRS est en hausse de 4%, par rapport à une base de
    comparaison élevée et avec une forte croissance du chiffre d’affaires
    nouvelles licences. Le chiffre d’affaires ENOVIA progresse de 1%,
    reflétant la transition en cours, avec de bonnes perspectives pour la
    plateforme 3DEXPERIENCE. Les ventes des autres solutions logicielles
    sont en progression de 35%, bénéficiant des acquisitions de Quintiq en
    septembre 2014, d’Accelrys en avril 2014 et de l’amélioration par
    rapport à l’exercice précédent de la performance de plusieurs marques
    dont DELMIA, GEOVIA et EXALEAD. Le chiffre d’affaires logiciel
    SOLIDWORKS augmente de 11%, porté par la croissance des ventes de
    nouvelles licences et le niveau élevé de chiffre d’affaires récurrent.
  • Le résultat opérationnel IFRS s’établit à 157,7 millions d’euros, en
    croissance de 58%. En non-IFRS, le résultat opérationnel progresse de
    31% à 212,4 millions d’euros, porté par la progression du chiffre
    d’affaires, l’effet favorable du change et de la hausse de la marge
    opérationnelle non-IFRS. Celle-ci s’établit à 29,4%, en augmentation
    par rapport à celle du deuxième trimestre 2014 (28,5%). Elle bénéficie
    de l’amélioration de la marge opérationnelle organique et des taux de
    change favorables qui viennent plus que compenser la dilution due aux
    acquisitions.
  • Le taux effectif d’impôt en normes IFRS est de 36,8% au deuxième
    trimestre 2015, par rapport à un taux de 35,6% au deuxième trimestre
    2014. En non-IFRS, le taux effectif d’impôt progresse à 36,1%, contre
    34,4% au deuxième trimestre 2014.
  • Le BNPA en normes IFRS s’établit à 0,39 euro par action, en hausse de
    50%, comparé à 0,26 euro par action au deuxième trimestre 2014, après
    ajustement lié à la division par deux du nominal de l’action. En
    non-IFRS, le BNPA est en hausse de 25% à 0,53 euro par action, comparé
    à 0,43 euro par action au deuxième trimestre 2014, après ajustement
    lié à la division par deux du nominal de l’action, porté par la
    croissance du chiffre d’affaires, l’effet favorable des devises et
    l’amélioration de la marge opérationnelle.

 

Résultats financiers du premier semestre 2015

(données non auditées)

                                     
Semestre 2015     IFRS     Non-IFRS

En millions d’euros à l’exception des
données par action

      Variation    

Variation à taux de
change constants

      Variation    

Variation à taux de
change constants

Chiffre d’affaires     1 367,2     29%     16%     1 388,6     29%     17%
Chiffre d’affaires logiciel     1 206,0     28%     15%     1 226,4     28%     15%
Chiffre d’affaires services et autres     161,2     42%     29%     162,2     41%     28%
Marge opérationnelle     19,6%                 27,7%            
BNPA     0,67     43%           0,96     22%      
                     
                                     
En millions d’euros IFRS     Non-IFRS
      6M 2015     6M 2014    

Variation à taux de
change constants

    6M 2015     6M 2014    

Variation à taux de
change constants

 
Amériques     417,3     295,3     16%     428,3     301,3     17%  
Europe     587,8     490,7     15%     595,0     496,3     15%  
Asie     362,1     273,0     19%     365,3     275,3     19%  
 
  • A taux de change constants, le chiffre d’affaires IFRS est en hausse
    de 16%. Le chiffre d’affaires non-IFRS progresse de 17%, porté par une
    croissance de 15% du chiffre d’affaires logiciel et une hausse de 28%
    du chiffre d’affaires services. Hors acquisitions et à taux de change
    constants, le chiffre d’affaires total non-IFRS progresse de 7% au
    premier semestre, contre une hausse de 4% au premier semestre 2014. Le
    chiffre d’affaires logiciel non-IFRS augmente de 8%, contre une
    progression de 5% au premier semestre 2014.
  • Hors acquisitions et à taux de change constant, le chiffre d’affaires
    nouvelles licences non-IFRS augmente de 11% au premier semestre 2015.
  • Au cours du premier semestre 2015, le Groupe a connu une croissance
    solide dans la plupart de ses secteurs industriels clés, soutenue par
    la progression d’un certain nombre d’industries de diversification.
    Plus spécifiquement, le Groupe a bénéficié du gain de nouveaux
    contrats dans de multiples secteurs, dont les industries du Transport
    et Mobilité, de l’Aéronautique et Défense, de la Marine et Offshore,
    des Sciences de la Vie, des Biens de Consommation, de l’Energie et
    Procédés et des Ressources Naturelles.
  • Par zone géographique, l’Europe représente 43% du chiffre d’affaires
    non-IFRS au premier semestre 2015, la zone Amériques 31% et l’Asie
    26%. La plus forte progression a été observée en Asie avec une
    croissance de 19% à taux de change constants, portée par la Corée du
    Sud et l’Inde et soutenue par la performance de ses deux principaux
    marchés, le Japon et la Chine. En Europe, le chiffre d’affaires
    non-IFRS est en croissance de 15% à taux de change constants, porté
    par la France et l’Europe du Sud. Dans la zone Amériques, le chiffre
    d’affaires non-IFRS est en hausse de 17%, soutenu par la croissance
    des chiffres d’affaires logiciel et services en Amérique du Nord.
  • A taux de change constants, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS
    est en hausse de 15%, porté par une progression du chiffre d’affaires
    nouvelles licences de 20% particulièrement forte en Asie. Le chiffre
    d’affaires logiciel des licences périodiques, maintenance et autres
    logiciels augmente de 14% en IFRS et 13% en non-IFRS, grâce à une
    bonne performance au sein de nos trois zones géographiques. Le chiffre
    d’affaires logiciel récurrent représente 71% du chiffre d’affaires
    logiciel total pour le premier semestre 2015 et comprend la
    maintenance et les licences périodiques.
  • Par marque et à taux de change constants, le chiffre d’affaires
    logiciel non-IFRS est en hausse de 4% pour CATIA, de 14% pour
    SOLIDWORKS avec un nombre de nouvelles licences SOLIDWORKS en hausse
    de 10%. La hausse du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS est de 45%
    pour les autres solutions logicielles, qui comprennent les
    acquisitions de Quintiq et d’Accelrys en 2014, avec une croissance
    organique de 14%.
  • La marge opérationnelle non-IFRS s’établit à 27,7% pour le premier
    semestre 2015, en légère baisse par rapport aux 28,1% enregistrés au
    cours du premier semestre 2014. Pour le premier semestre 2015, la
    progression organique de la marge opérationnelle du Groupe est
    d’environ 100 points de base.
  • Le BNPA en normes IFRS est en hausse de 43%. En non-IFRS, le BNPA est
    en hausse de 22% à 0,96 euro par action diluée, comparé à 0,79 euro
    par action diluée après ajustement lié à la division par deux du
    nominal de l’action. Les bénéfices nets IFRS et non-IFRS reflètent
    tous deux la forte croissance du chiffre d’affaires, la progression de
    la marge opérationnelle organique et l’impact favorable des taux de
    changes, partiellement compensés par des taux effectifs d’impôts plus
    élevés.

Flux de trésorerie et autres chiffres clés

Les flux de trésorerie opérationnels nets s’élèvent respectivement à
151.5 millions d’euros et à 416,8 millions d’euros pour les trois mois
et les six mois clos le 30 juin 2015, contre 172,3 millions d’euros et
354,6 millions d’euros pour les mêmes périodes de 2014. La variation de
besoin en fonds de roulement du deuxième trimestre 2015 comprend le
paiement d’un montant de 60 millions d’euros relatif à un litige fiscal
en cours. En excluant cet élément, les flux de trésorerie opérationnels
nets auraient augmenté de 23% par rapport à la même période de l’année
dernière.

Au cours du premier semestre 2015, le Groupe a versé 95,6 millions
d’euros de dividendes en numéraire, effectué des paiements relatifs aux
acquisitions pour un montant de 18,1 millions d’euros, et procédé à des
investissements pour un montant de 18,0 millions d’euros. Le Groupe a
reçu 19,5 millions d’euros provenant de l’exercice de stock-options.

La position financière nette du Groupe au 30 juin 2015 s’établissait à
1,15 milliard d’euros, contre 825,5 millions d’euros au 31 décembre
2014. La trésorerie, les équivalents de trésorerie et les placements à
court terme étaient de 1,50 milliard d’euros, contre 1,18 milliard
d’euros au 31 décembre 2014. Le niveau de la dette à long terme est
resté inchangé à 350 millions d’euros.

Faits marquants

Le 16 juin 2015, Dassault Systèmes a annoncé sa collaboration avec la
Fondation Nationale pour la Recherche de Singapour (National Research
Foundation — NRF), un organisme rattaché au cabinet du Premier ministre,
afin de développer la plateforme « Virtual Singapore », un modèle
réaliste et intégré en 3D.
Ce projet repose sur la solution
3DEXPERIENCity de Dassault Systèmes et vise à créer un modèle numérique
dynamique en 3D de Singapour et de connecter toutes les parties
prenantes au sein d’un environnement contrôlé et sécurisé. « Virtual
Singapore » est une plateforme collaborative s’appuyant sur un riche
environnement de données et de techniques de visualisation pouvant être
utilisées par les citoyens, les entreprises, le gouvernement et la
communauté de chercheurs de Singapour. « Virtual Singapore » a été
lancée en décembre 2014 dans le cadre du projet Smart Nation de
Singapour.

Le 18 juin 2015, Dassault Systèmes et Safran, groupe international de
haute technologie, équipementier de premier rang dans les secteurs de
l’aéronautique, de l’espace, de la défense et de la sécurité, ont
annoncé avoir conclu un partenariat stratégique dans le domaine de la
fabrication additive (appelée « impression 3D » dans d’autres industries)
,
avec pour ambition de développer une continuité numérique complète pour
la fabrication additive de pièces de moteurs d’avion. Ce partenariat,
qui associe la plateforme 3DEXPERIENCE de Dassault Systèmes à
l’expertise acquise par Safran dans les technologies innovantes, a pour
objectif de développer une solution numérique complète de pointe pour la
fabrication additive. L’utilisation efficace de ce processus de
fabrication dans l’industrie aéronautique permet de réduire les délais
de production et d’améliorer les performances des produits en matière de
résistance, de poids et d’impact environnemental.

Le 18 juin 2015, Dassault Systèmes a annoncé la sélection par
Hispano-Suiza, spécialiste mondialement reconnu des systèmes de
transmissions de puissance pour moteurs d’avion et filiale de Safran,
groupe international de haute technologie et équipementier de premier
rang dans les domaines de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et
de la sécurité
, la solution expérience « Co-Design to Target » de
Dassault Systèmes,
basée sur la plate-forme 3DEXPERIENCE, afin
d’améliorer l’efficacité des programmes de conception et d’ingénierie.
Avec « Co-Design to Target », ces entreprises disposent d’une
information « d’origine unique et exacte » sécurisée, qui facilite
l’échange des données à l’intérieur et entre des domaines associés aux
programmes de conception, d’ingénierie et de production d’un avion.

Le 15 juin 2015, le Groupe a annoncé que Airbus Helicopters, premier
constructeur mondial d’hélicoptères civils et militaires et division du
Groupe Airbus, a choisi « Build to Operate », Industry Solution
Experience
de Dassault Systèmes, afin d’améliorer l’efficacité et la
rentabilité des opérations de production pour ses programmes
d’hélicoptères.
Airbus Helicopters souhaitait se doter d’une
solution puissante de planification des opérations des usines et des
ateliers, afin de réduire les délais de mise sur le marché tout en
améliorant son efficacité opérationnelle. La solution « Build to Operate
», spécialement réalisée pour l’industrie aéronautique et spatiale, est
fondée sur le portefeuille d’applications DELMIA Apriso et permettra à
Airbus Helicopters de superviser, contrôler et valider, avec une
précision numérique, tous les aspects des opérations de production, des
processus et séquences de production reproductibles, jusqu’à la
livraison et la circulation de livrables, d’un bout à l’autre de la
chaîne d’approvisionnement.

Le 26 mai 2015, le Groupe a annoncé que Myntra, la plus grande
plate-forme indienne dédiée à la mode, avait sélectionné sa solution
expérience « My Collection for Fashion »
afin
d’accélérer la mise en œuvre de ses procédés internes et externes.
« My
Collection for Fashion » de Dassault Systèmes est une Industry
Solution Experience
qui permet aux équipes internes et externes
d’une entreprise de s’engager plus efficacement dans l’innovation
sociale, la conception connectée, la collaboration intégrée et la
coordination de la chaîne d’approvisionnement.

Autres faits marquants

Le 15 juin 2015, Dassault Systèmes a finalisé le changement du statut
juridique du Groupe, évoluant d’une société anonyme à celui d’une
société européenne.
La décision d’adopter le statut de société
européenne (Societas Europaea, SE) reflète la dimension internationale
du Groupe et sa présence croissante en Europe.

Lors de l’Assemblée Générale des actionnaires qui s’est tenue le 28
mai 2015, les actionnaires ont approuvé le versement d’un dividende
annuel de 0,43 euro par action au titre de l’exercice clos le 31
décembre 2014, soit une hausse d’environ 4% par rapport à celui versé
l’année précédente.
La possibilité d’opter pour le versement d’un
dividende en numéraire ou en actions nouvelles du Groupe a également été
approuvée. Le versement du dividende a été effectué le 25 juin 2015,
avec le versement total de 95,6 millions d’euros et l’émission de 185
709 nouvelles actions ordinaires.

Perspectives

Thibault de Tersant, Directeur Général Adjoint, Affaires Financières a
déclaré :

« Nos résultats financiers du deuxième trimestre sont supérieurs à
nos attentes ; nous avons bénéficié de la part de notre réseau de vente
directe, d’une bonne mise en œuvre de sa nouvelle organisation, d’une
croissance importante dans la zone Asie et de l’amélioration de la
performance d’un certain nombre de nos marques dont DELMIA, GEOVIA et
EXALEAD.

Au premier semestre 2015, nous avons réalisé conformément à nos
objectifs une progression organique à deux chiffres de notre chiffre
d’affaires nouvelles licences non-IFRS et une augmentation organique de
notre marge opérationnelle non-IFRS d’environ 100 points de base, ces
deux objectifs excluant tout effet favorable des changes. De plus, la
croissance de nos flux de trésorerie opérationnels a été excellente.

En ce qui concerne nos perspectives pour 2015, nous relevons notre
fourchette de chiffre d’affaires d’environ 40 millions d’euros pour
atteindre 2,80 à 2,82 milliards d’euros et nous augmentons notre
objectif de BNPA non-IFRS à environ 2,15 euros, ce qui représente une
croissance de 18% par rapport à 2014. Nous maintenons notre objectif
d’une croissance organique à deux chiffres du chiffre d’affaires
nouvelles licences non-IFRS à taux de change constants au second
semestre, et ce malgré une base de comparaison plus élevée. »

Les objectifs financiers de Dassault Systèmes pour le troisième
trimestre et l’année 2015 sont les suivants :

  • Pour le troisième trimestre 2015 : objectif de chiffre d’affaires
    non-IFRS d’environ 660 à 670 millions d’euros sur la base des
    hypothèses de taux de change présentées ci-dessous, en croissance
    d’environ 7% à 9% hors effets de change, d’une marge opérationnelle
    non-IFRS d’environ 29% à 29,5%, et d’un BNPA non-IFRS d’environ 0,50
    euro, en croissance d’environ 11% ;
  • Pour l’année 2015 : objectif de croissance du chiffre d’affaires
    non-IFRS d’environ 12% à taux de change constants (soit 2,80 à 2,82
    milliards d’euros sur la base des hypothèses de taux de change 2015
    présentées ci-dessous) ;
  • Objectif de marge opérationnelle non-IFRS 2015 d’environ 30%, par
    rapport à une marge opérationnelle non-IFRS de 29,8% en 2014 ;
  • Objectif de BNPA non-IFRS 2015 d’environ 2,15 euros, soit une
    variation d’environ 18% ;
  • Les objectifs sont fondés sur des hypothèses de taux de change de 1,15
    dollar US pour 1,00 euro et de 135 JPY pour 1,00 euro pour le
    troisième trimestre 2015, et de 1,13 dollar US pour 1,00 euro et de
    134,6 JPY pour 1,00 euro pour l’année 2015.

Les objectifs du Groupe sont uniquement établis et communiqués sur une
base non-IFRS et font l’objet des précautions détaillées ci-après.

Les objectifs 2015 non-IFRS décrits ci-dessus ne prennent pas en compte
les éléments comptables suivants et sont estimés sur la base des taux de
change 2015 indiqués précédemment : le traitement comptable des produits
constatés d’avance, estimé à environ 38 millions d’euros, les charges
relatives à l’attribution d’actions de performance et de stock-options,
estimées à environ 18 millions d’euros et l’amortissement des actifs
incorporels acquis, estimé à environ 155 millions d’euros. Les objectifs
ci-dessus ne prennent pas en compte l’impact des autres produits et
charges opérationnels, nets, essentiellement composés de chargés liées
aux acquisitions et de charges d’intégration et de restructuration. Ces
estimations n’incluent pas d’éventuelles nouvelles attributions de
stock-options ou d’actions de performance, ni de nouvelles acquisitions
ou restructurations survenant après le 23 juillet 2015.

Réunion retrans

Contacts

Dassault Systèmes
François Bordonado / Béatrix Martinez
33.1.61.62.69.24
ou
Etats-Unis
et Canada :
Michele.Katz@3DS.com
ou
FTI
Consulting

Clément Bénétreau / Caroline Guilhaume
33.1.47.03.68.10
ou
Rob
Mindell, 44.20.3727.1000

Read full story here