Press release

La GSMA et International Finance Corporation s’associent pour lancer l’initiative Community Power from Mobile

0 0 Donnez votre avis

HONG KONG, November 18, 2010 /PRNewswire/ — – Près de 1,6 milliard de personnes dans le monde en voie de développement vivent sans accès à l’électricité ; l’industrie mobile déploie 640 000 stations en dehors du réseau avant 2012 qui pourrait fournir un excès d’énergie aux communautés locales, hors du réseau. Le fonds de développement

HONG KONG, November 18, 2010 /PRNewswire/ —

– Près de 1,6 milliard de personnes dans le monde en voie de développement vivent sans accès à l’électricité ; l’industrie mobile déploie 640 000 stations en dehors du réseau avant 2012 qui pourrait fournir un excès d’énergie aux communautés locales, hors du réseau.

Le fonds de développement de la GSMA a annoncé aujourd’hui qu’il s’est allié à Lighting Africa (http://www.lightingafrica.org), un programme d’IFC et de la Banque mondiale, pour lancer officiellement l’initiative appelée Community Power from Mobile (CPM). La CPM soutiendra et encouragera les opérateurs de réseaux mobiles (MNO) et les sociétés de partage de tours dans les pays en voie de développement pour fournir l’excès d’énergie créée par leurs stations aux communautés locales, hors du réseau.

Les opérateurs mobiles sont devenus efficaces pour créer leur propre énergie en dehors du réseau, habituellement par des générateurs diesel, mais de plus en plus par l’utilisation d’énergie alternative telle que celle solaire et le vent. Généralement, avec plus de 5 kilowatts (kW) d’excès d’énergie de chaque, les stations hors du réseau seront utilisées au départ pour charger une variété d’appareils comme les téléphones mobiles, les lanternes et les batteries domestiques, puis enfin pour alimenter les entreprises, les cliniques, les réfrigérateurs pour vaccins, les écoles et les maisons. Les stations hors du réseau sont souvent proches physiquement des villages, ce qui signifie que les communautés ne perdront plus de temps à faire de longues distances pour charger leurs appareils.

« L’industrie du mobile est en train de vivre la croissance d’une infrastructure sans précédents dans les régions hors du réseau dans le monde en voie de développement, où près de 1,6 milliards de gens vivent sans avoir accès à un réseau, et nous estimons que 485 millions d’entres eux on accès à des services de téléphonie mobile, » a déclaré Chris Locke, le directeur général du fonds de développement de la GSMA. « Comme les stations sont généralement les seules infrastructures alimentées proches de la communauté, l’initiative Community Power from Mobile peut simultanément améliorer l’analyse de rentabilité des télécoms hors du réseau et avoir un impact important sur la société. »

Les plans de la CPM pour les projets pilotes en Afrique de l’Est et en Inde seront lancés au premier trimestre 2011. La GSMA travaille avec un certain nombre de ses membres et autres acteurs de l’industrie y compris des partenaires en Inde et en Afrique de l’Est qui enquêtent maintenant sur de nouveaux modèles d’affaires, ou qui en font l’essai, en fournissant de l’énergie au-delà des stations. Les membres de la GSMA planifient d’installer 640 000 stations hors du réseau avant 2012 à travers le monde en voie de développement, à proximité des populations hors du réseau. Avant la mi-2012, la CPM aura développé un ou des modèles d’affaires viables d’un point de vue commercial et assisté 10 opérateurs de réseaux mobiles pour élargir ces déploiements à travers le monde en voie de développement.

Globalement, les foyers à la base de la pyramide (BoP) dépensent 433 milliards de $ US par an(1) en énergie, principalement pour l’éclairage, la cuisine et le chargement d’appareils électroniques. Charger un téléphone portable coûte à lui-seul une moyenne de 3$ US par mois(2) pour un abonné hors réseau, ce qui équivaut à un tiers de leurs dépenses mensuelles pour les mobiles, et les achats de kérosène pour l’éclairage ajoutent généralement 5 à 10 $ US de plus par mois(3). La GSMA a identifié un certain nombre de bénéfices importants que la CPM offrira :

    
    - Une amélioration économique et sociale dans les communautés hors réseau
      motivée par un accès amélioré à l'énergie
    - Des stations hors réseau ont généralement 5 kW d'excès
      d'énergie, assez pour charger des milliers de téléphones portables,
      fournir de l'électricité à 30 foyers, alimenter 15 réfrigérateurs pour
      vaccins ou deux cliniques(4)
    - Comme les stations se trouvent souvent au milieu d'un village, cela
      entraîne une réduction importante du temps de route et des coûts pour
      charger les téléphones portables, les lanternes et autres dispositifs
      électroniques
    - Des sources de revenus additionnels pour les opérateurs en vendant
      l'excès d'énergie aux sociétés énergétiques et les communautés
    - Il a été prouvé que la disponibilité du chargement des téléphones
      portables hors réseau augmente le revenu moyen par usager
      (ARPU) de 10 à 14 pour-cent, équivalent à une opportunité de revenus
      additionnels de 2,3 milliards de $ US si les 485 millions d'abonnés
      hors réseau avaient accès au chargement de téléphone
      portable*
    - Une sécurité accrue sur le site, entraînant la réduction de vol de
      diesel

« Alors que le reste du monde profite de niveaux d’électrification accrus, la population non-électrifiée d’Afrique s’accroit progressivement, et attendra vraisemblablement 700 millions avant 2030. La situation est particulièrement grave chez les démunis vivant en campagne qui représentent 88% de ceux qui n’ont pas d’électricité, » a déclaré Arthur Itotia Njagi, le responsable de programme de Lighting Africa. « S’associer avec les opérateurs de téléphonie mobile promet de développer de nouveaux modèles d’affaires et des modèles pour l’éclairage hors réseau et autres services énergétiques associés. »

Comme Community Power from Mobile est un concept embryonnaire dans l’industrie mobile, le programme jouera un rôle clé pour aider dans le développement de la prise de conscience sur cette opportunité, en développant et en testant les modèles d’affaires appropriés et en identifiant les partenaires requis, ce qui globalement aidera à donner de l’ampleur au concept. L’initiative CPM incorporera trois volets d’exécution désignés à réduire les barrières identifiées : Le partage et la convention du savoir, les pilotes CPM, et l’assistance technique et la formation.

En 2009, la GSMA Green Power for Mobile a mené une recherche sur le concept Community Power from Mobile et a publié un rapport appelé « Community Power – Using Mobile to Extend the Grid ». Ce rapport a révélé que les opérateurs déploieront 640 000 stations hors réseau avant 2012 et elles ont généralement 5 kW d’excès d’énergie disponible. Le rapport a identifié que les MNO font l’essai de nouveaux modèles d’affaires pour fournir cet excès aux communautés locales hors réseau.

(http://www.gsmworld.com/our-work/mobile_planet/green_power_for_mobile/resources.htm).

Le fonds de développement de la GSMA existe pour accélérer le développement économique, social et environnemental à travers l’utilisation de la technologie mobile. Il profite de l’expertise de l’industrie de la GSMA et de ses membres, ainsi que de l’expertise de développement des agences internationales et des organisations à but non lucratif pour accélérer les services mobiles dans trois domaines : la connectivité, l’énergie et les mServices.

Dans le domaine de l’énergie, le programme Green Power for Mobile du fonds de développement, qui a lancé l’initiative Community Power from Mobile, se consacre à étendre le mobile au-delà du réseau, avec deux objectifs principaux : de réduire systématiquement la consommation de diesel par les opérateurs mobiles à travers la promotion des technologies d’énergie renouvelable et les stations permettant les économies d’énergie, ainsi que de réduire les barrières du chargement des téléphones portables dans les régions hors réseau. Le programme a été reconnu récemment par la Clinton Global Initiative pour son approche exemplaire des solutions d’accélération qui abordent le changement de climat, et il s’est profilé dans la publication commémorative 2004-2008 de la Clinton Global Initiative, « Action Speaks Louder than Words. »

Déclarations supplémentaires :

« Barefoot Power se consacre au marché de l’énergie hors réseau depuis six ans, et voit la Community Power from Mobile comme un fantastique opportunité d’élargir commercialement une infrastructure d’énergie rurale stable, échelonnée et solide aux communautés environnantes qui manquent d’accès à l’électricité, en association avec des sociétés mures déjà engagées à investir dans les technologies améliorant la qualité de vie. »

Barefoot Power : Stewart Craine, PDG

« Bharti Infratel voit la ‘Community Power from Mobile’ comme une opportunité de fournir des services de chargement à l’Inde rurale. En tant que société, Bharti Infratel accueille cette initiative (actuellement dans sa phase pilote) comme une opportunité pour servir la population rurale et elle pense que cette initiative innovante bénéficiera aux citoyens ruraux et aura un impact social à grande échelle. »

Bharti Infratel : Sairam Prasad, directeur de la technologie

« GTL Infra, un Global Group Enterprise avec plus de 31 000 tours cellulaires en opération, est la plus grande société de tours de télécommunications indépendantes en Inde (elle n’est détenue par aucun opérateur mobile. Global Group voit l’opportunité Community Power from Mobile Comme une manière de s’engager avec les communautés locales et d’aider l’éclairage moderne et les solutions énergétiques à atteindre les endroits les plus reculés de l’Inde. »

GTL : Sharat Chandra, président et directeur des opérations, stratégies et nouvelles technologies

« Safaricom fournit de l’énergie à plus de 20 de nos stations hors réseau pour le chargement de téléphones portables, l’éclairage des rues, et l’électricité pour les entreprises, les écoles et les cliniques. Comme tout cela traite d’utiliser l’excès d’énergie disponible, nous le voyons comme un moyen facile d’additionner des bénéfices supplémentaires aux communautés kenyanes tout en renforçant l’image de notre marque, en améliorant la sécurité de notre site et l’ARPU local causé par les téléphones portables chargés. »

Safaricom : Patrick Nyaboga Ng’ate

« Notre projet Energize the Chain, situé à l’University of Pennsylvania à Philadelphie cherche à utiliser l’excès d’énergie de stations pour les réfrigérateurs de vaccins. Conserver une ‘chaîne du froid’ alimentée pour les vaccins est une barrière cruciale aux améliorations des soins de santé dans les régions rurales du monde en voie de développement. Nous voyons la Community Power from Mobile comme une étape immédiate qui peut être effectuée pour sauver des vies. »

University of Pennsylvannia : Dr. Harvey Rubin, PhD, professeur en médecine, microbiologie et informatique

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts du secteur mondial des communications mobiles. Englobant 219 pays, la GSMA rassemble près de 800 opérateurs de téléphonie mobile, ainsi que plus de 200 entreprises issues de l’écosystème élargi du mobile, notamment des fabricants de téléphones, des sociétés de conception de logiciels, des équipementiers, des sociétés Internet et des organisations du domaine des médias et du divertissement. La GSMA se consacre à l’innovation, l’incubation et la création de nouvelles opportunités pour ses membres, en vue de stimuler la croissance du secteur des communications mobiles.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter Mobile World Live, le nouveau portail en ligne pour l’industrie des communications mobiles sur http://www.mobileworldlive.com ou le site de GSMA sur http://www.gsmworld.com.

About Lighting Africa

Lighting Africa, un programme d’IFC et de la Banque mondiale, cherche à accélérer le développement des marchés de l’éclairage commercial hors réseau en Afrique sub-saharienne dans le cadre d’efforts plus vastes de la Banque mondiale pour favoriser l’accès à l’énergie. Lighting Africa aide à mobiliser le secteur privé afin de construire des marchés durables pour fournir à 2,5 millions de personnes un éclairage hors réseau sans danger, abordable et moderne avant 2012. Le but à plus long terme est d’éliminer les barrières du marché pour que le secteur privé touche 250 millions de personnes en Afrique sans électricité, et en utilisant un éclairage basé sur du carburant avant 2030. Un éclairage amélioré fournit des bénéfices environnementaux, sociaux-économiques et de santé importants tels que de nouvelles opportunités de revenus pour les petites entreprises. Lighting Africa est un élément clé du programme mondial Solar and LED Energy Access (SLED), une initiative du Clean Energy Ministerial.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site http://www.lightingafrica.org

Lighting Africa est mise en place en partenariat avec le programme AFREA (Africa Renewable Energy and Access Grants), le programme asiatique d’énergie alternative (ASTAE – Asia Sustainable and Alternative Energy Program), le programme d’assistance à la gestion du secteur énergétique (ESMAP – Energy Sector Management Assistance Program), le fonds pour l’environnement mondial (GEF – Global Environment Facility), la société Good Energies Inc., l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, La Norvège, le fonds de conseil en infrastructure publique-privée (PPIAF – Public-Private Infrastructure Advisory Facility), le Partenariat d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique (REEEP – Renewable Energy and Energy Efficiency Partnership) et les États-Unis.

(1) World Resources Institute, « The Next 4 Billion: Market Size and Business Strategy at the Base of the Pyramid », 2007

(2) Analyse de la GSMA

(3) Lighting Africa

(4) Analyse de la GSMA

* L’opportunité de marché est calculée en prenant les 485 millions de personnes, à un revenu moyen de 4$ US par usager (estimation de la GSMA, selon les données de Wireless Intelligence) et une augmentation de 10%, sur une base annuelle

Source : GSMA