Press release

La GSMA exhorte les gouvernements à garantir l’avenir de l’Internet mobile lors de la conférence WRC-15

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Une action urgente s’impose pour allouer du spectre en faveur de la téléphonie mobile, sous peine de pénurie de capacités GENÈVE–(BUSINESS WIRE)–La GSMA a marqué le début de la Conférence mondiale des radiocommunications 2015 (WRC-15) en appelant les gouvernements à travers le monde à allouer le spectre requis pour soutenir la croissance mondiale continue du

Une action urgente s’impose pour allouer du spectre en faveur de la
téléphonie mobile, sous peine de pénurie de capacités

GENÈVE–(BUSINESS WIRE)–La GSMA a marqué le début de la Conférence mondiale des
radiocommunications 2015 (WRC-15) en appelant les gouvernements à
travers le monde à allouer le spectre requis pour soutenir la croissance
mondiale continue du haut débit mobile. Lors des négociations de traité
organisées par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT),
chaque pays a un rôle à jouer en identifiant du spectre additionnel
harmonisé à l’échelle mondiale pour soutenir les services mobiles de
prochaine génération.

La demande mondiale de données mobiles connaît une croissance
exponentielle. Selon Cisco, le trafic mondial de données mobiles sera
multiplié par 10 entre 2014 et 20191. Alors que le trafic de
données explose, les réseaux seront confrontés à une pénurie de
capacités et le spectre est un élément essentiel pour garantir que les
communications mobiles conservent une qualité élevée.

« La conférence WRC-15 représente un point d’inflexion pour l’avenir de
la téléphonie mobile. Les gouvernements ont une occasion unique de
garantir que nous disposons du spectre nécessaire pour encourager
l’inclusion numérique et favoriser une économie mobile vigoureuse au
cours de la décennie à venir », a déclaré Alex Sinclair, directeur
général par intérim et directeur de la technologie à la GSMA. « Il est
désormais temps d’agir. Comme il peut falloir jusqu’à 10 ans entre
l’identification de spectre international et le déploiement de réseaux,
les décisions précises lors de la conférence WRC-15 détermineront la
disponibilité de services large bande mobiles abordables, omniprésents
et haut débit pendant de nombreuses années. »

Le secteur de la téléphonie mobile apporte déjà une importante
contribution à la croissance économique et à l’emploi dans le monde
entier. Rien qu’en 2014, la téléphonie mobile a contribué à l’économie
mondiale à hauteur de 3 000 milliards d’USD, soit l’équivalent de 3,8
pour cent du PIB mondial. Au cours des cinq prochaines années, ce
chiffre devrait atteindre les 3 900 milliards d’USD, ou 4,2 pour cent du
PIB prévu, l’industrie de la téléphonie mobile assurant 28,7 millions
d’emplois2. Les progrès futurs dépendent des actions
entreprises par les gouvernements avec le secteur de la téléphonie
mobile pour offrir un environnement réglementaire encourageant
l’investissement et l’innovation.

Sur la base des estimations de l’UIT, les opérateurs membres de la GSMA
s’accordent sur le fait que de 600 à 800 MHz de spectre additionnel doit
être identifié au niveau mondial pour que le haut débit mobile puisse
satisfaire la demande prévue des consommateurs d’ici 2020. Il est
essentiel que la conférence WRC-15 identifie plusieurs nouvelles bandes
de fréquences harmonisées à l’échelle mondiale, garantissant un bon
mélange de caractéristiques de couverture et de capacité, ainsi qu’une
baisse des prix grâce à des économies d’échelle. La GSMA se réjouit du
fait que la WRC-15 fasse passer la bande des 700 MHz d’une bande
régionale à une bande harmonisée à l’échelle mondiale, alors que la
Région 1 de l’UIT (Europe, Moyen-Orient et Afrique) semble être prête à
accepter à identifier celle-ci, en plus de l’identification existante
des Amériques et de la zone Asie-Pacifique.

Il existe également un consensus quasi-unanime en faveur d’un nouveau
spectre harmonisé à l’échelle mondiale pour la téléphonie mobile dans la
bande L, commençant à 1427 MHz, ainsi qu’une dynamique grandissante en
faveur de l’allocation d’une partie de la bande C, commençant à 3,4 GHz.
La GSMA continue d’appeler à un soutien accru en faveur de l’allocation
de spectre pour les services mobiles dans la bande UHF en-dessous de 700
MHz, qui bénéficie déjà d’un large support d’un certain nombre
d’importants marchés d’Amérique du Nord et du Sud, et du Moyen-Orient.
Utilisée historiquement pour la diffusion de la télévision hertzienne,
cette bande pourrait être libérée au profit des services mobiles. Elle
offre d’excellentes capacités de couverture géographique permettant de
satisfaire la demande croissante de données mobiles, en particulier pour
les communautés rurales.

Lors de la conférence WRC-15, les gouvernements équilibreront les
besoins de spectre de secteurs tels la téléphonie mobile, la
télédiffusion et les satellites pour les dix prochaines années et
au-delà. En soutenant une allocation de spectre à titre co-primaire au
profit de la téléphonie mobile dans des bandes de spectre clés, chaque
pays disposera de la flexibilité requise pour déterminer la manière
d’allouer du spectre à l’avenir, garantissant ainsi, aux consommateurs,
la possibilité de continuer à choisir leur manière d’accéder aux
services qui les intéressent.

Observations formulées par le secteur de la téléphonie mobile :

Ralph de la Vega, président-directeur général de AT&T Mobile and
Business Solutions :
« L’UIT se retrouve au centre de l’un des
développements technologiques les plus passionnants de notre époque. Le
haut débit mobile s’est révélé être une plateforme hautement efficace
permettant d’améliorer l’insertion économique et sociétale dans le monde
entier. Alors que de plus en plus de personnes, d’industries et de pays
réalisent leurs rêves avec les services mobiles, davantage de spectre
est nécessaire pour soutenir cette plateforme mobile déterminante. Pour
garantir le plein potentiel du haut débit mobile, les délégués à la
conférence WRC-15 devraient attribuer davantage de spectre au secteur de
la téléphonie mobile. »

Jamaludin Ibrahim, président-directeur général d’Axiata Group Berhad :
« Nous soutenons fermement les efforts des gouvernements visant à
identifier davantage de spectre, avec une harmonisation régionale et
mondiale au profit du haut débit mobile. Axiata, l’une des plus
importantes sociétés de télécommunications d’Asie, a pour objectif
unique de faire avancer l’Asie, en réunissant ce qu’il y a de mieux en
matière de connectivité, de technologie et de talents. Nous espérons que
les gouvernements s’attèleront au plus vite à la libération de spectre
additionnel pour garantir que les bénéfices économiques résultant du
haut débit mobile puissent se réaliser dans les pays dans lesquels nous
sommes implantés. »

Ahmad Abdulkarim Julfar, directeur général du groupe Etisalat : «
La non sécurisation de spectre suffisant pour les télécommunications
mobiles internationales (TMI) lors de cette conférence WRC conduira
inévitablement à une limitation matérielle, pour les consommateurs, de
la disponibilité et de l’accessibilité des services de haut débit mobile
de haute capacité. L’échec de l’identification de spectre suffisant pour
les TMI aujourd’hui conduira à l’incapacité du secteur de la téléphonie
mobile à atteindre les objectifs en termes d’infrastructure des plans
nationaux en matière de large bande ; il conduira à des dépenses en
capital supérieures – non seulement en termes de coût de l’acquisition
de ressources de spectre inutilement rares, mais également du fait de
l’absence de potentiel des bandes de fréquences inférieures, de réseaux
plus denses et du besoin de maintenir les anticipations des utilisateurs
finaux en termes de qualité de service supérieure. »

Jon Fredrik Baksaas, président de la GSMA : « La conférence
WRC-15 est indubitablement un point d’inflexion pour l’avenir de la
téléphonie mobile. Soit nous répondons à la croissance de la demande de
données et mettons en place l’infrastructure permettant la croissance
continue de la téléphonie mobile, soit nous risquons une pénurie de
spectre qui menacera le choix des consommateurs et l’économie mondiale.
La GSMA et ses membres exhortent les gouvernements à travers le monde à
capitaliser sur l’opportunité unique que représentent les négociations
des traités de ce mois-ci, en allouant le spectre nécessaire à la
promotion de la prospérité future et au renforcement de l’inclusion
numérique. »

Dr Nasser Marafih, directeur général du groupe Ooredoo : «
L’impact social de la technologie mobile est sans précédent. Le
lancement des Objectifs mondiaux des Nations unies a récemment mis de
nouveau cette constatation en lumière ; les technologies mobiles peuvent
apporter une contribution directe et pratique – et seront essentielles –
pour atteindre ces objectifs ambitieux. Garantir l’accès à un spectre
additionnel est vital pour notre travail quotidien visant à connecter
ceux qui ne le sont pas et à répondre aux besoins des populations mal
desservies, tirant pleinement profit du potentiel de la téléphonie
mobile. Il est également important de garder à l’esprit le fait qu’en
soutenant l’inclusion numérique, la demande de spectre continuera de
croître, parallèlement à celle de données et de services en ligne. »

Julio Linares López, vice-président de Telefónica : « Nous
croyons fortement au rôle de l’économie mobile dans la création
d’emplois, de richesse et d’opportunités partout sur la planète.
Cependant, le succès futur de l’économie mobile dépend de la fourniture
de spectre. Alors que les gouvernements du monde entier se réunissent ce
mois-ci pour se mettre d’accord sur les changements à apporter aux
allocations de spectre international lors de la conférence WRC-15, nous
les exhortons à demander considérablement plus de spectre en faveur de
la téléphonie mobile afin de promouvoir la prospérité future de leur
pays et d’améliorer la vie de leurs citoyens. »

Johan Dennelind, président-directeur général de TeliaSonera : «
La numérisation de chaque aspect de la société continue de croître à un
rythme rapide et la technologie mobile est le vecteur de cette
révolution. Comme nous l’avons vu ces dernières années, la technologie
mobile apporte un vaste éventail d’avantages à la société, notamment un
meilleur accès aux soins de santé, à l’éducation, aux affaires et bien
d’autres choses encore. Je suis persuadé que les gouvernements
reconnaîtront le rôle vital que jouera la mise à disposition de
davantage de spectre en faveur de l’écosystème mobile, pour satisfaire
les besoins futurs de la société et assurer une croissance essentielle
des économies nationales. Nous voulons continuer à offrir à chaque
citoyen, où qu’il soit, l’opportunité de faire partie d’une société
numérique ; cela nécessite une approche proactive de la part des
gouvernements lors de la conférence WRC-15. »

-FIN-

Notes à l’attention des rédacteurs

1 Source : Prévisions
actualisées de l’indice Cisco Visual Networking sur le trafic mondial
pour la période 2014-2019

2 Source : L’économie
mobile en 2015

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans
le monde entier. Elle réunit près de 800 opérateurs appartenant à
quelque 250 sociétés de l’écosystème mobile élargi, dont des fabricants
de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des
fournisseurs d’équipement, des fournisseurs de services Internet et des
organismes œuvrant dans des secteurs d’activité connexes. La GSMA
organise également les plus grands événements du secteur, tels le Mobile
World Congress, le Mobile World Congress Shanghai et les conférences
Mobile 360 Series.

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site Web
institutionnel de la GSMA à l’adresse www.gsma.com.
Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pour la GSMA
Charlie Meredith-Hardy
+44 7917 298428
CMeredith-Hardy@webershandwick.com
ou
Service
de presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com