Press release

L’augmentation des dépenses de marketing en ligne entravée par le jargon

0 0 Donnez votre avis

LONDON, August 20 /PRNewswire/ — – Les études d’ad:tech London révèlent un appétit pour l’investissement en ligne, à condition de fournir des résultats plus éloquents. D’après une étude* indépendante effectuée avant le salon ad:tech London de cette année, le secteur du marketing numérique britannique devrait se présenter de façon plus claire pour profiter au maximum

LONDON, August 20 /PRNewswire/ —

– Les études d’ad:tech London révèlent un appétit pour l’investissement en ligne, à condition de fournir des résultats plus éloquents.

D’après une étude* indépendante effectuée avant le salon ad:tech London de cette année, le secteur du marketing numérique britannique devrait se présenter de façon plus claire pour profiter au maximum de l’appétit croissant pour les investissements commerciaux dans les domaines du marketing en ligne et du marketing numérique.

Pour consulter le communiqué de presse multimédia, veuillez cliquer sur :

http://www.prnewswire.com/mnr/prne/adtech/37549

L’étude menée auprès de 900 visiteurs au salon de l’année dernière révèle que près de la moitié des participants (48 pour cent) comptent consacrer plus de trente pour cent de leur budget au marketing numérique au cours des douze prochains mois, ce qui représente une augmentation de neuf pour cent par rapport à l’année dernière. Ce niveau d’investissement vient principalement du fait que plus des deux tiers des participants (62 pour cent) estiment que le marketing en ligne donne un meilleur retour sur investissement que les circuits de distribution hors ligne.

L’étude indique également la nécessité d’une plus grande clarté dans la manière dont les spécialistes du marketing numérique proposent leurs services. Christophe Asselin, directeur du groupe de marketing et des contenus pour ad:tech, explique : « Il est évident que les spécialistes du marketing ont des opportunités de tirer profit de l’accroissement de l’investissement des entreprises britanniques dans le marketing en ligne ; cependant, ils doivent allier ces possibilités à une compréhension des besoins de l’entreprise, et éviter le jargon commercial. La barrière de la langue a créé une division entre le marketing traditionnel et le marketing en ligne et a généré beaucoup de frustrations chez les spécialistes qui cherchent à intégrer le marketing en ligne au sein de leur stratégie commerciale. L’étude souligne le besoin de constater une répercussion concrète sur la croissance des activités commerciales et, en tant que secteur d’activités, il nous faut comprendre que les débats sur le marketing numérique doivent d’abord et avant tout répondre aux objectifs commerciaux. »

« Il est important que le marketing numérique réponde aux défis en comprenant les objectifs finaux avant d’envisager la manière dont ces objectifs peuvent être atteints. De nombreuses stratégies de marketing ont été menées par les capacités technologiques, en oubliant malheureusement le bon sens commercial. Le salon de salon guidera les spécialistes du marketing et les décisionnaires pour les aider à réadapter les possibilités numériques à leurs objectifs. »

La conférence et l’exposition se sont imposées comme le plus grand rassemblement de l’industrie du marketing numérique au Royaume-Uni (http://www.ad-techlondon.co.uk). Voici quelques-uns des intervenants et des sujets de discussion au programme du salon de cette année qui se déroulera les 22 et 23 septembre prochains à l’Olympia :

– Rory Sutherland, Président d’Ogilvy Royaume-Uni et président de l’IPA – Dans son premier discours à titre de nouveau président de l’IPA, Rory Sutherland traitera de la manière dont l’organisation compte réglementer la publicité en ligne.

– Alex Hunter, Responsable du marketing en ligne chez Virgin Group, discutera des raisons pour lesquelles les marques doivent effectivement accorder de l’importance à leurs clients.

– Richard Titus, PDG d’Associated Northcliffe Digital, et ancien contrôleur du service interactif audio et musical de la BBC et de BBC mobile, parlera de la façon dont Northcliffe Digital s’adaptera pour améliorer l’expérience numérique du Daily Mail en ligne.

– Thomas Gensemer, Associé directeur général de Blue State Digital – Un an après l’élection américaine de 2008, l’un de ses principaux architectes se penchera sur les leçons que les entreprises et les marques britanniques peuvent tirer du succès de Barak Obama en ligne.

– Jacek Utko, Directeur de concept chez Bonnier Business Press CEE, abordera la question de l’impact du numérique sur la consommation de médias et expliquera comment la conception (et non pas seulement l’apparence) peut sauver les journaux.

– Jane Nicholson, Directrice régionale de Tourism Queensland présentera la meilleure campagne de relations publiques de l’année, misant sur les médias sociaux : la campagne « Best job in the world » (le meilleur métier du monde) qui visait à trouver un gardien pour une île paradisiaque australienne.

Marketing mobile et publicité vidéo : deux facteurs essentiels à la croissance

L’étude a également montré qu’une augmentation des investissements, en particulier dans le domaine de la téléphonie mobile et de la vidéo en ligne, apparaîtrait vraisemblablement cette année. 37 pour cent des spécialistes du marketing considèrent que le marketing mobile constitue un excellent domaine d’investissement ; on s’attend donc à voir les investissements dans ce secteur plus que doubler cette année. On prévoit également une augmentation des investissements de 15 pour cent dans le domaine de la publicité vidéo.

Pour tenir compte de cet intérêt croissant dans le marketing mobile, le salon accueillera, pour la première fois, l’exposition du Marketing mobile. Ce nouvel ajout a pour but de rassembler les principaux acheteurs publics, des spécialistes de la commercialisation de marques et des fournisseurs de marketing mobile britanniques pour discuter de la manière dont les entreprises peuvent utiliser plus efficacement les applications mobiles et mener à bien leurs stratégies d’adaptation.

Christophe Asselin ajoute : « Le marketing mobile est un domaine qui connaît une énorme croissance pour le moment, mais cette croissance est associée à une certaine incertitude et à un manque de compréhension chez de nombreux spécialistes quant à son usage. Au début de l’année, ABI Research a estimé qu’au fur et à mesure que de nouvelles plates-formes de recherche, de jeux et de vidéo sur mobile, financées par la publicité, feraient leur entrée sur le marché, le marketing mobile devrait connaître une croissance de plus de 24 milliards de dollars dans le monde en 2013, en partant de 1,8 milliard de dollars en 2007. Cette section de l’exposition fournira des conseils pratiques sur les options s’offrant aux spécialistes du marketing désireux d’exploiter le pouvoir du marketing mobile. »

En outre, au cours des deux jours d’exposition, plus de 120 séminaires couvriront les thèmes suivants : vision et recherche, intégration du marketing et stratégie de campagne, réseaux publicitaires, marketing par e-mail, vidéo en ligne, médias sociaux, ciblage, recherche, outils d’analyse Web et marketing mobile. Les séances ont été conçues pour fournir des conseils pratiques en s’appuyant sur les enseignements tirés de la campagne d’études de cas de marques telles que Coca-Cola, COI, Kuoni et Unilever. Pour la quatrième année consécutive, l’Université Google sera également présente pour offrir aux spécialistes du marketing des cours de niveau débutant et avancé sur la façon dont des outils tels que Google AdWords peuvent aider les entreprises. Le salon attend plus de 200 exposants qui présenteront toute une gamme de services de marketing numérique.

Le programme intégral des séminaires et des conférences peut être consulté à l’adresse suivante :

http://www.ad-techlondon.co.uk

* Au cours du mois d’octobre 2008, Vivid Interface a mené une étude en ligne auprès de participants et de non-participants au salon ad-tech 2008. 982 visiteurs ont rempli les sondages, ce qui équivaut à 14 % du nombre total de participants **: 7 134, dont 5 718 visiteurs présents au total (enregistrés) et 1 416 autres participants.

** Chiffre vérifié par ABC

REMARQUES À L’INTENTION DES RÉDACTEURS :

À propos d’ad:tech London (http://www.ad-techlondon.co.uk)

Dédié exclusivement à la publicité interactive et aux technologies du marketing, telles que le marketing sur les moteurs de recherche, le marketing par e-mail, le marketing mobile et l’e-commerce, le salon ad:tech London est un évènement unique au Royaume-Uni, qui donne à ses visiteurs, venant aussi bien de grandes entreprises du secteur technologique que de PME, l’opportunité d’explorer toute une gamme de solutions publicitaires et marketing interactives complètes. Grâce à ad:tech London, les PDG, les gestionnaires de produits et de marques, les directeurs marketing, les conseils-médias, les acheteurs, les directeurs artistiques, les responsables de relations publiques, les directeurs de campagne, les dirigeants d’agences de marketing et les fournisseurs de services se voient donner des possibilités uniques : découvrir les dernières tendances et les chiffres du marché, partager les meilleures pratiques, s’adapter aux défis du secteur et mieux comprendre comment le numérique peut générer des résultats qui se traduiront directement par une augmentation de la performance du marketing et du retour sur investissement.

À propos de dmg world media :

dmg world media est un producteur de salons professionnels internationaux qui exerce ses activités principales en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. dmg world media est une filiale en propriété exclusive du Daily Mail et de General Trust plc (DMGT). Pour obtenir plus de renseignements sur dmg world media, consultez le site :

http://www.dmgworldmedia.com

    
    Contact:

    Christophe Asselin
    Event Director - Technology Europe
    ad:tech, http://www.ad-tech.com    iMedia Connection, http://www.imediaconnection.com    T: +44(0)203-180-6510

Source : ad:tech

Press release

L’augmentation des dépenses de marketing en ligne entravée par le jargon

0 0 Donnez votre avis

LONDON, August 20 /PRNewswire/ — – Les études d’ad:tech London révèlent un appétit pour l’investissement en ligne, à condition de fournir des résultats plus éloquents. D’après une étude* indépendante effectuée avant le salon ad:tech London de cette année, le secteur du marketing numérique britannique devrait se présenter de façon plus claire pour profiter au maximum

LONDON, August 20 /PRNewswire/ —

– Les études d’ad:tech London révèlent un appétit pour l’investissement en ligne, à condition de fournir des résultats plus éloquents.

D’après une étude* indépendante effectuée avant le salon ad:tech London de cette année, le secteur du marketing numérique britannique devrait se présenter de façon plus claire pour profiter au maximum de l’appétit croissant pour les investissements commerciaux dans les domaines du marketing en ligne et du marketing numérique.

Pour consulter le communiqué de presse multimédia, veuillez cliquer sur :

http://www.prnewswire.com/mnr/prne/adtech/37549

L’étude menée auprès de 900 visiteurs au salon de l’année dernière révèle que près de la moitié des participants (48 pour cent) comptent consacrer plus de trente pour cent de leur budget au marketing numérique au cours des douze prochains mois, ce qui représente une augmentation de neuf pour cent par rapport à l’année dernière. Ce niveau d’investissement vient principalement du fait que plus des deux tiers des participants (62 pour cent) estiment que le marketing en ligne donne un meilleur retour sur investissement que les circuits de distribution hors ligne.

L’étude indique également la nécessité d’une plus grande clarté dans la manière dont les spécialistes du marketing numérique proposent leurs services. Christophe Asselin, directeur du groupe de marketing et des contenus pour ad:tech, explique : « Il est évident que les spécialistes du marketing ont des opportunités de tirer profit de l’accroissement de l’investissement des entreprises britanniques dans le marketing en ligne ; cependant, ils doivent allier ces possibilités à une compréhension des besoins de l’entreprise, et éviter le jargon commercial. La barrière de la langue a créé une division entre le marketing traditionnel et le marketing en ligne et a généré beaucoup de frustrations chez les spécialistes qui cherchent à intégrer le marketing en ligne au sein de leur stratégie commerciale. L’étude souligne le besoin de constater une répercussion concrète sur la croissance des activités commerciales et, en tant que secteur d’activités, il nous faut comprendre que les débats sur le marketing numérique doivent d’abord et avant tout répondre aux objectifs commerciaux. »

« Il est important que le marketing numérique réponde aux défis en comprenant les objectifs finaux avant d’envisager la manière dont ces objectifs peuvent être atteints. De nombreuses stratégies de marketing ont été menées par les capacités technologiques, en oubliant malheureusement le bon sens commercial. Le salon de salon guidera les spécialistes du marketing et les décisionnaires pour les aider à réadapter les possibilités numériques à leurs objectifs. »

La conférence et l’exposition se sont imposées comme le plus grand rassemblement de l’industrie du marketing numérique au Royaume-Uni (http://www.ad-techlondon.co.uk). Voici quelques-uns des intervenants et des sujets de discussion au programme du salon de cette année qui se déroulera les 22 et 23 septembre prochains à l’Olympia :

– Rory Sutherland, Président d’Ogilvy Royaume-Uni et président de l’IPA – Dans son premier discours à titre de nouveau président de l’IPA, Rory Sutherland traitera de la manière dont l’organisation compte réglementer la publicité en ligne.

– Alex Hunter, Responsable du marketing en ligne chez Virgin Group, discutera des raisons pour lesquelles les marques doivent effectivement accorder de l’importance à leurs clients.

– Richard Titus, PDG d’Associated Northcliffe Digital, et ancien contrôleur du service interactif audio et musical de la BBC et de BBC mobile, parlera de la façon dont Northcliffe Digital s’adaptera pour améliorer l’expérience numérique du Daily Mail en ligne.

– Thomas Gensemer, Associé directeur général de Blue State Digital – Un an après l’élection américaine de 2008, l’un de ses principaux architectes se penchera sur les leçons que les entreprises et les marques britanniques peuvent tirer du succès de Barak Obama en ligne.

– Jacek Utko, Directeur de concept chez Bonnier Business Press CEE, abordera la question de l’impact du numérique sur la consommation de médias et expliquera comment la conception (et non pas seulement l’apparence) peut sauver les journaux.

– Jane Nicholson, Directrice régionale de Tourism Queensland présentera la meilleure campagne de relations publiques de l’année, misant sur les médias sociaux : la campagne « Best job in the world » (le meilleur métier du monde) qui visait à trouver un gardien pour une île paradisiaque australienne.

Marketing mobile et publicité vidéo : deux facteurs essentiels à la croissance

L’étude a également montré qu’une augmentation des investissements, en particulier dans le domaine de la téléphonie mobile et de la vidéo en ligne, apparaîtrait vraisemblablement cette année. 37 pour cent des spécialistes du marketing considèrent que le marketing mobile constitue un excellent domaine d’investissement ; on s’attend donc à voir les investissements dans ce secteur plus que doubler cette année. On prévoit également une augmentation des investissements de 15 pour cent dans le domaine de la publicité vidéo.

Pour tenir compte de cet intérêt croissant dans le marketing mobile, le salon accueillera, pour la première fois, l’exposition du Marketing mobile. Ce nouvel ajout a pour but de rassembler les principaux acheteurs publics, des spécialistes de la commercialisation de marques et des fournisseurs de marketing mobile britanniques pour discuter de la manière dont les entreprises peuvent utiliser plus efficacement les applications mobiles et mener à bien leurs stratégies d’adaptation.

Christophe Asselin ajoute : « Le marketing mobile est un domaine qui connaît une énorme croissance pour le moment, mais cette croissance est associée à une certaine incertitude et à un manque de compréhension chez de nombreux spécialistes quant à son usage. Au début de l’année, ABI Research a estimé qu’au fur et à mesure que de nouvelles plates-formes de recherche, de jeux et de vidéo sur mobile, financées par la publicité, feraient leur entrée sur le marché, le marketing mobile devrait connaître une croissance de plus de 24 milliards de dollars dans le monde en 2013, en partant de 1,8 milliard de dollars en 2007. Cette section de l’exposition fournira des conseils pratiques sur les options s’offrant aux spécialistes du marketing désireux d’exploiter le pouvoir du marketing mobile. »

En outre, au cours des deux jours d’exposition, plus de 120 séminaires couvriront les thèmes suivants : vision et recherche, intégration du marketing et stratégie de campagne, réseaux publicitaires, marketing par e-mail, vidéo en ligne, médias sociaux, ciblage, recherche, outils d’analyse Web et marketing mobile. Les séances ont été conçues pour fournir des conseils pratiques en s’appuyant sur les enseignements tirés de la campagne d’études de cas de marques telles que Coca-Cola, COI, Kuoni et Unilever. Pour la quatrième année consécutive, l’Université Google sera également présente pour offrir aux spécialistes du marketing des cours de niveau débutant et avancé sur la façon dont des outils tels que Google AdWords peuvent aider les entreprises. Le salon attend plus de 200 exposants qui présenteront toute une gamme de services de marketing numérique.

Le programme intégral des séminaires et des conférences peut être consulté à l’adresse suivante :

http://www.ad-techlondon.co.uk

* Au cours du mois d’octobre 2008, Vivid Interface a mené une étude en ligne auprès de participants et de non-participants au salon ad-tech 2008. 982 visiteurs ont rempli les sondages, ce qui équivaut à 14 % du nombre total de participants **: 7 134, dont 5 718 visiteurs présents au total (enregistrés) et 1 416 autres participants.

** Chiffre vérifié par ABC

REMARQUES À L’INTENTION DES RÉDACTEURS :

À propos d’ad:tech London (http://www.ad-techlondon.co.uk)

Dédié exclusivement à la publicité interactive et aux technologies du marketing, telles que le marketing sur les moteurs de recherche, le marketing par e-mail, le marketing mobile et l’e-commerce, le salon ad:tech London est un évènement unique au Royaume-Uni, qui donne à ses visiteurs, venant aussi bien de grandes entreprises du secteur technologique que de PME, l’opportunité d’explorer toute une gamme de solutions publicitaires et marketing interactives complètes. Grâce à ad:tech London, les PDG, les gestionnaires de produits et de marques, les directeurs marketing, les conseils-médias, les acheteurs, les directeurs artistiques, les responsables de relations publiques, les directeurs de campagne, les dirigeants d’agences de marketing et les fournisseurs de services se voient donner des possibilités uniques : découvrir les dernières tendances et les chiffres du marché, partager les meilleures pratiques, s’adapter aux défis du secteur et mieux comprendre comment le numérique peut générer des résultats qui se traduiront directement par une augmentation de la performance du marketing et du retour sur investissement.

À propos de dmg world media :

dmg world media est un producteur de salons professionnels internationaux qui exerce ses activités principales en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. dmg world media est une filiale en propriété exclusive du Daily Mail et de General Trust plc (DMGT). Pour obtenir plus de renseignements sur dmg world media, consultez le site :

http://www.dmgworldmedia.com

    
    Contact:

    Christophe Asselin
    Event Director - Technology Europe
    ad:tech, http://www.ad-tech.com    iMedia Connection, http://www.imediaconnection.com    T: +44(0)203-180-6510

Source : ad:tech