Press release

Le banc d’essai pour le renseignement en vol de Lockheed Martin termine son premier vol et obtient la certification FAA

0 0 Donnez votre avis

DENVER, August 26 /PRNewswire/ — – Le laboratoire volant accélérera la fourniture des capacités C4ISR Les combattants bénéficieront de capacités ISR (renseignement, surveillance et reconnaissance) essentielles plus tôt, maintenant que le banc d’essai en vol développé par Lockheed Martin (NYSE : LMT) a reçu son « Experimental Airworthiness Certificate » de l’Administration fédérale de l’aviation

DENVER, August 26 /PRNewswire/ —

– Le laboratoire volant accélérera la fourniture des capacités C4ISR

Les combattants bénéficieront de capacités ISR (renseignement, surveillance et reconnaissance) essentielles plus tôt, maintenant que le banc d’essai en vol développé par Lockheed Martin (NYSE : LMT) a reçu son « Experimental Airworthiness Certificate » de l’Administration fédérale de l’aviation (FAA). Ce laboratoire de multi-intelligence en vol (AML) sera utilisé pour adapter des combinaisons avancées de capteurs afin de répondre aux besoins spécifiques des missions militaires, de renseignement stratégique et de sécurité intérieure.

« Nous avons conçu l’AML de façon à ce que nous puissions tester facilement une multitude de capteurs pour faire avancer la science et l’art de la corrélation de divers types de renseignements — avec l’objectif de fournir rapidement des données de haute qualité », a déclaré Jim Quinn, vice-président de C4ISR Systems pour Lockheed Martin Information Systems & Global Services-Defense.

Ce banc d’essai multi-INT, un jet d’affaires Gulfstream III reconfiguré, sera utilisé pour le développement de nouveaux capteurs et capacités de traitement pour à la fois Lockheed Martin et ses clients afin d’accélérer le flux des capacités C4ISR vers les combattants sur le terrain.

Un large éventail de fonctionnalités à bord de l’avion faciliteront cette expérimentation, y compris une capacité de calcul qui prend en charge la plupart des systèmes d’exploitation commerciaux, un radôme sur le ventre de l’avion avec un volume amplement suffisant pour toute une gamme de capteurs ainsi que quatre postes de travail. De plus, l’AML peut traiter des données à la fois à bord et au sol pour pouvoir effectuer tout un éventail d’expériences. Bien que l’AML soit équipé d’une suite robuste de capteurs ainsi que de liaisons de données à large bande et à bande étroite, l’intention est de faire tourner les capteurs selon les besoins afin de répondre à des exigences spécifiques. Pour parvenir à ce but, l’AML inclut une architecture aisément reconfigurable conçue pour permettre l’intégration rapide de différents capteurs et équipements dans les systèmes de mission de l’avion.

Cette architecture permet aussi les essais futurs de techniques novatrices pour la planification, la collecte de renseignements, le traitement, l’exploitation et la dissémination lors de missions multi-INT très diverses dans tout l’éventail des opérations. Parmi les expérimentations à court terme figure une participation à l’exercice « C4ISR On-the-Move » de l’armée américaine, qui doit avoir lieu fin août à Fort Dix dans le New Jersey.

La société Lockheed Martin, dont le siège social est situé à Bethesda dans le Maryland, emploie près de 140 000 personnes dans le monde et est principalement engagée dans la recherche, la conception, le développement, la fabrication, l’intégration et le soutien de systèmes, produits et services de technologie avancée. La société a annoncé un chiffre d’affaires de 42,7 milliards de dollars US pour 2008.

    
        Pour de plus amples informations, veuillez consulter
          notre site Web :  http://www.lockheedmartin.com

Source : Lockheed Martin