Press release

Les premières données de la première et de la plus importante étude observationnelle prospective sur le cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (CPRCm) sont présentées lors du Congrès européen contre le cancer 2015 (ECC2015)

0 0
Sponsorisé par Business Wire

REMARQUE : ce communiqué de presse vise le résumé no 2548 du Congrès ECC 2015 présenté le lundi 28 septembre à 16 h 45 CET.1 VIENNE–(BUSINESS WIRE)–Janssen-Cilag International NV a annoncé aujourd’hui que les données de la première analyse de The Prostate Cancer Registry sont présentées lors du Congrès européen contre le cancer 2015 (ECC)

REMARQUE : ce communiqué de presse vise le résumé no 2548 du
Congrès ECC 2015 présenté le lundi 28 septembre à 16 h 45 CET.
1


VIENNE–(BUSINESS WIRE)–Janssen-Cilag International NV a annoncé aujourd’hui que les données de
la première analyse de The Prostate Cancer Registry sont
présentées lors du Congrès européen contre le cancer 2015 (ECC) à
Vienne, en Autriche.1 Le Registre est une étude qui
est à la fois la première et la plus grande étude prospective de
patients atteints de cancer de la prostate métastatique résistant à la
castration (CPRCm) en Europe. Son objectif est de fournir des données
réelles afin d’améliorer la qualité de soins pour les hommes atteints de
CPRCm.

Avec comme objectif l’inscription de 3 000 patients au total, plus de 2
500 patients atteints de CPRCm de 192 centres dans 16 pays européens y
sont inscrits à ce jour. Les patients de l’étude seront suivis pendant
un maximum de trois ans. En recueillant des données réelles d’une
population de patients aussi importante à partir de cliniques
d’oncologie et d’urologie, le Registre est en mesure de répondre à des
questions médicales et scientifiques clés relatives au soin optimal des
patients atteints de CPRCm lors de soins courants, comme la séquence de
traitement, les résultats de traitement, l’impact sur la qualité de vie,
l’utilisation de ressources médicales et la sécurité des patients.

« Bien que la venue de nouveaux traitements efficaces ait profité à
plusieurs patients, pour les médecins, les options de traitement
soulèvent de nouvelles questions, comme quels traitements conviennent à
quels patients, et dans quel ordre »,
explique le Dr Simon
Chowdhury, Guy’s Hospital, Londres. « Le Registre suit les patients
que nous voyons dans nos pratiques courantes ; des patients avec
plusieurs comorbidités, comme des cardiopathies et le diabète. La taille
et l’étendue du Registre nous permettront d’analyse de grands ensembles
de données afin de mieux comprendre la manière dont nous pouvons
utiliser les différentes options thérapeutiques et personnaliser les
traitements selon les besoins particuliers de nos patients. Au fur et à
mesure qu’évoluera la base de données, nous pouvons nous attendre à ce
que croissent nos connaissances relatives à la gestion contemporaine du
CPRCm au sein de nos pratiques courantes. »

La première analyse présentée lors du Congrès ECC2015 faisait étalage de
l’inscription d’un large éventail de patients avec des tableaux
cliniques complexes, à l’instar de la nature réelle de la population
étudiée. Les patients inscrits à l’étude ont un âge moyen de 71,5 ans et
une incidence élevée de comorbidités (62,8 %), dont la plus courante est
la cardiopathie (54,9 %) et l’hypertension (44,6 %). 79,2 % des patients
inscrits prenaient des médicaments concomitants sur ordonnance. 41,4
pour cent des patients avaient préalablement reçu une chimiothérapie et
58,6 pour cent étaient naïf à la chimiothérapie au moment de
l’inscription.1

De plus amples analyses et publications de données sont prévues pour le
début de 2016.

Jane Griffiths, présidente du groupe, Janssen Europe, Moyen-Orient et
Afrique (EMEA), a déclaré : « Le Prostate Cancer Registry est une
étude observationnelle historique et Janssen est fière de l’appuyer.
Nous nous attendons à ce que le Registre offre un aperçu plus complet de
l’évolution de la gestion du CPRCm dans le cadre des pratiques
courantes. Nous prévoyons que les connaissances qu’il fournira aideront
à améliorer les soins des patients atteints d’un cancer de la prostate
avancé. »

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué
chez les hommes, avec plus de 400 000 nouveaux cas diagnostiqués en
Europe chaque année.2Les derniers chiffres relatifs au cancer
de la prostate indiquent qu’à ce jour trois millions d’hommes vivent
avec la maladie en Europe.3

– FIN-

NOTES A L’ATTENTION DES RÉDACTEURS :

À propos de The Prostate Cancer Registry

The Prostate Cancer Registry a été lancé en 2013 sous la forme
d’un engagement à long terme de Janssen vis-à-vis le traitement optimal
du CPRCm dans le cadre de la pratique courante. Le Registre a été conçu
en collaboration avec des spécialistes en CPRCm et vise les patients
gérés dans tout un éventail d’environnements d’oncologie et d’urologie.
Il a pour but d’être un reflet de la pratique clinique courante.

Les patients sont inscrits au commencement de leur traitement contre le
CPRCm ou pendant une période de surveillance, définie comme ne recevant
aucun traitement actif contre la résistance à la castration. Le Registre
recueille des données à l’échelle paneuropéenne relatives aux
démographies et états des patents, à la séquence des traitements et à
leur efficacité, à la gestion continue de la maladie, à la qualité de la
vie, à l’utilisation des ressources médicales et aux résultats.

La première analyse vise des données de 505 patients inscrits entre juin
2013 et janvier 2014 et suivis pendant un maximum de 9 mois.

À propos du cancer de la prostate métastatique
résistant à la castration (CPRCm)

Le cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (CPRCm)
se produit lorsque le cancer s’est métastasé (répandu) au-delà de la
prostate vers d’autres parties du corps et que la maladie progresse,
bien que la testostérone sérique soit inférieure aux niveaux de
castration. 4

La prostate est une glande, chez les hommes, qui produit une partie du
fluide séminal et qui est située autour de l’urètre (sous la vessie).
Dans certains cas, le cancer de la prostate peut évoluer lentement.
Cependant, en fonction de facteurs comprenant des caractéristiques
spécifiques au patient et à la tumeur, le cancer de la prostate peut
également évoluer rapidement et s’étendre largement.5

En 2012, environ 417 000 nouveaux cas de cancer de la prostate ont été
diagnostiqués en Europe, et 92 200 hommes en sont morts.2

À propos de Janssen

Janssen-Cilag International NV est une des sociétés pharmaceutiques
Janssen. Les sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson se
consacrent à la réponse aux plus importants besoins médicaux non
satisfaits de notre époque, y compris en oncologie (p. ex., myélome
multiple et cancer de la prostate), en immunologie (p. ex., psoriasis),
en neuroscience (p. ex., schizophrénie, démence et douleur), dans le
domaine des maladies infectieuses (p. ex., VIH/SIDA, hépatite C et
tuberculose) et des maladies cardiovasculaires et métaboliques (p. ex.,
diabète). Motivés par notre engagement envers les patients, nous mettons
au point des solutions durables et intégrées en matière de soins de
santé, en travaillant côte à côte avec des intervenants en santé et en
comptant sur des partenariats basés sur la confiance et la transparence.
Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.janssen-emea.com.
Suivez-nous sur www.twitter.com/janssenEMEA
pour apprendre les dernières nouvelles.

Janssen dans le domaine de l’oncologie

En matière d’oncologie, notre rôle consiste fondamentalement à modifier
la manière dont nous comprenons, diagnostiquons et prenons en charge le
cancer, ce qui renforce notre engagement envers les patients. Dans notre
quête de moyens novateurs permettant de faire face aux problèmes posés
par le cancer, nous concentrons principalement nos efforts sur plusieurs
solutions de traitement et de prévention. Nous travaillons notamment sur
les tumeurs hématologiques et le cancer de la prostate ; l’interception
du cancer avec pour objectif le développement des produits qui
interrompent le processus cancérigène ; les biomarqueurs pouvant
contribuer à nous guider dans une utilisation ciblée et personnalisée
des thérapies ; ainsi que l’identification et le traitement sûrs et
efficaces des changements précoces du micro-environnement tumoral.

Références bibliographiques

1Chowdhury S et coll. The Prostate Cancer Registry : Premiers
résultats d’une étude observationnelle prospective sur les hommes
atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la
castration (CPRCm). Affiche présentée lors du Congrès européen contre le
cancer 2015, 25 au 28 septembre, Vienne, Autriche Présentation par
affiche. Résumé ECC no 2548. Consulter sur le site : https://www.europeancancercongress.org/Scientific-Programme/Abstract-search?abstractid=21001.
Dernière consultation septembre 2015.

2Ferlay J et coll. Cancer incidence and mortality patterns in
Europe: Estimates for 40 countries in 2012. European Journal of Cancer.
2013; 49: p1374–1403.

3Commission européenne. CORDIS Express : Prevention,
diagnosis and treatment of prostate cancer. Consulter sur le site : http://cordis.europa.eu/news/rcn/122705_en.html.
Dernière consultation septembre 2015.

4 Hotte SJ, SZytigad F. Current management of
castrate-resistant prostate cancer. Curr Oncol. 2010 septembre;
17 (Supplément 2): S72–S79.

5Clinique Mayo. Cancer de la prostate. Consulter sur le site
: http://www.mayoclinic.com/health/prostate-cancer/DS00043.
Dernière consultation septembre 2015.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Janssen-Cilag
Questions des médias :
Emily Bone
+44
(0)1494 658892
ebone1@its.jnj.com
ou
Contacts
avec les investisseurs :

Lesley Fishman
Téléphone : +1
(0)732 524 3922