Press release

Mezcor SA et des sociétés suisses réfutent la déclaration de Berne

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Le texte suivant est une déclaration de MEZCOR SA, LYNEAR SA et TRIDAX SA, en rapport avec les allégations à l’encontre de leurs sociétés et de Messieurs Daniel R. Joanes et Richard Levinson GENÈVE–(BUSINESS WIRE)–Un rapport récent de la Déclaration de Berne a comporté des allégations fausses et fallacieuses faites à l’encontre des sociétés suisses

Le texte suivant est une déclaration de MEZCOR SA, LYNEAR SA et TRIDAX
SA, en rapport avec les allégations à l’encontre de leurs sociétés et de
Messieurs Daniel R. Joanes et Richard Levinson

GENÈVE–(BUSINESS WIRE)–Un rapport récent de la Déclaration de Berne a comporté des allégations
fausses et fallacieuses faites à l’encontre des sociétés suisses Mezcor
SA, Tridax, SA et Lynear SA, ainsi qu’à l’encontre de personnes privées
associées à ces sociétés, Messieurs Daniel R. Joanes et Richard
Levinson, selon les porte-parole de la société. Les sociétés et
personnes mentionnées réfutent et démentent dans leur totalité ces
allégations et d’autres allégations similaires.

Quant aux faits ayant trait à Mezcor, Tridax et Lynear, et à propos de
Messieurs Joanes et Levinson, le rapport de la Déclaration de Berne est
inexact à presque tous égards. Le rapport donne une représentation
inexacte de la relation entre les sociétés du nom de Mezcor et de Tridax
en Suisse, et des sociétés au nom similiaire au Nigeria, ce qui a abouti
à des conclusions fausses et fallacieuses.

Les sociétés, catégoriquement et sans réserve, s’inscrivent en faux
contre l’allégation selon laquelle l’une ou l’autre d’entre elles serait
dirigée, gérée, appartiendrait à ou serait de quelque autre manière
affiliée ou associée à toute personne politiquement exposée ou à tout
membre de la faille d’une telle personne. De la même manière, les
sociétés démentent catégoriquement et sans réserve que l’une ou l’autre
des sociétés ait bénéficié d’un quelconque traitement spécial dans
l’octroi d’adjudications par les sociétés NNPC ou PPMC.

Aucune société étrangère ne peut obtenir ou détenir un permis
d’importation nigérian pour des produits pétroliers. La législation
nigériane ne l’autorise pas. Aucune des société suisses n’a pu recevoir,
et par conséquent n’a reçu de « subsides », de « licence » ou
d’adjudication » ni de permis pour effectuer des opérations de change ou
importer des produits pétroliers au Nigeria.

La seule activité que les sociétés suisses ont exercée au Nigeria a été
d’être candidates à des contrats dans des conditions habituelles pour
l’achat de pétrole brut à la NNPC, et que des contrats leur ont été
octroyés dans le cadre de critères d’attribution publiés et applicables
à toutes les autres sociétés candidates. Ces sociétés ont été des
contreparties directes de la NNPC et sont entièrement transparentes au
regard de la législation nigériane. Les sociétés ont été candidates dans
le cadre des directives habituelles de la NNPC et à aucun moment elles
n’ont bénéficié de dérogations, qu’il s’agisse de « ventes à des prix
inférieurs à la valeur du marché », d’« exemptions » et de « rabais
spéciaux » par rapport aux exigences, tarifications habituelles et
autres protocoles publiés par la NNPC. Toute autre assertion est fausse
et fallacieuse.

Finalement, pour ce qui est de l’affirmation générale du Rapport, aucune
des sociétés suisses n’est une « société boîte aux lettres ». Rien ne
saurait être plus éloigné de la vérité. Il se peut que ces sociétés
soient de petites entreprises – ce qui, naturellement, n’est pas
répréhensible – mais elles ont exécuté des contrats et des opérations
d’expédition pour leur propre compte avec la même diligence, rigueur,
responsabilité financière et le même professionnalisme que des sociétés
homologues beaucoup plus importantes.

Au nom de :

Mezcor SA     Lynear SA     Tridax SA
1 Place du Port 19 Rue Prevost-Martin 13 Boulevard James-Fazy
1204 Genève 1205 Genève 1201 Genève

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

MEZCOR SA
Daniel R. Joanes, Tél. : +41 22 317 7010
CEO
Email
: management@mezcor.com
30
Quai Gustave-Ador
1207 Genève, Suisse