Press release

Réunion des déclarations ministérielles de Grenade : le secteur des TIC souligne des questions importantes

0 0 Donnez votre avis

Le secteur européen des TIC s’adresse au commissaire de l’Agenda numérique européen Neelie Kroes – et à d’autres ministres importants – lors de la Réunion informelle des ministres de l’UE à Grenade, qui a eu lieu entre le 18 et le 20 avril, afin de prendre en compte les recommandations de la contribution du secteur à la « Stratégie européenne numérique de la Présidence Espagnole » (‘Spanish Presidency Digital Europe Strategy’), présentée lors de la réunion de janvier du Secrétariat d’état Espagnol pour la Société d’informations et des télécommunications.

BRUXELLES, April 19, 2010 /PRNewswire/ — Le secteur européen des TIC s’adresse au commissaire de l’Agenda numérique européen Neelie Kroes – et à d’autres ministres importants – lors de la Réunion informelle des ministres de l’UE à Grenade, qui a eu lieu entre le 18 et le 20 avril, afin de prendre en compte les recommandations de la contribution du secteur à la « Stratégie européenne numérique de la Présidence Espagnole » (‘Spanish Presidency Digital Europe Strategy’), présentée lors de la réunion de janvier du Secrétariat d’état Espagnol pour la Société d’informations et des télécommunications.

De plus, le livre blanc de DIGITALEUROPE, « Un agenda transformationnel pour l’ère numérique » (‘A Transformational Agenda for the Digital Age’), qui devrait être publié le 4 mai, renforce les priorités de l’Agenda numérique et souligne le rôle notoire que tient le secteur des technologies numériques à travers l’ensemble des secteurs.

« Les TIC sont essentielles à notre société numérique mondiale », déclare Bridget Cosgrave, Directrice Générale de DIGITALEUROPE. « Notre secteur joue un rôle stratégique, en tant qu’outil horizontal, et un rôle charnière pour la prospérité sociale et économique de l’avenir européen. »

« Les technologies numériques seront à la tête des innovations, offriront des solutions pratiques aux problèmes majeurs du monde, tels que le changement climatique, et donnent naissance à une Europe prospère et compétitive au moment où nous sortons de la crise », commente Cosgrave. « Nous devons faire face à la concurrence des entreprises mondiales émergentes à la pointe de la technologie et agir avec détermination afin de maintenir et accroître la compétitivité de l’Europe. »

En réponse à la Déclaration de l’Agenda, qui identifie le besoin de « créer un environnement favorable au déploiement et à l’utilisation d’infrastructures et de services avancés », le livre blanc déclare : « L’objectif de Digital Europe doit être d’établir un leadership mondial de l’infrastructure des TIC d’ici 2015, en offrant une couverture haut débit avoisinant les 100 % ».

« Les gagnants du monde numérique de demain seront les pays, communautés et citoyens qui auront accès à Internet n’importe où. Cela leur permettra de se connecter pour créer, collaborer et connaître des opportunités commerciales », explique Mme Cosgrave ; elle ajoute également : « Dans l’avenir, Internet sera la première infrastructure de télécommunication de l’ère numérique. L’Europe est solidement positionnée pour l’infrastructure numérique mais nous devons demeurer à la pointe du développement technologique et de la mise en application afin d’offrir une ‘participation omniprésente’. »

Les discussions de Grenade se concentrent sur la sécurité et la fiabilité en ligne. « Un environnement en ligne sûr et sécurisé est indispensable pour le développement de l’économie numérique de l’Europe et celui du seul et unique marché numérique en Europe (‘Digital Single Market’), confirme le Président du Conseil exécutif de DIGITALEUROPE, Erkki Ormala.

« Miser les forces de l’Europe numérique au regard de la concurrence mondiale, de la santé économique et des emplois durables nécessite la création d’un seul et unique marché numérique en Europe où des activités en ligne peuvent être exercées aussi facilement que par le biais de canaux traditionnels », ajoute M. Ormala. « La sécurité et la fiabilité pour toutes les catégories d’utilisateurs – les particuliers (y compris les enfants), les entreprises ainsi que les gouvernements – sont extrêmement importantes. »

Le livre blanc traite également d’autres sujets de l’Agenda de Grenade, comme du rôle essentiel que jouent les TIC dans le développement d’une économie durable, faible consommatrice d’énergie et peu émissive en dioxyde de carbone en Europe. « Le secteur numérique considère qu’une approche cohérente mondiale pour une efficacité énergétique est la stratégie gagnante pour pouvoir assurer la compétitivité, les emplois et la prospérité économique à l’avenir », conclut Cosgrave.

Le sommaire exécutif de DIGITALEUROPE est disponible sur demande

info@digitaleurope.org

Source : Digital Europe