Press release

Rémy Cointreau : Exercice 2015-16

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Rémy Cointreau (Paris:RCO) a réalisé un chiffre d’affaires de 223,3 millions d’euros au cours du premier trimestre de l’exercice 2015-16, en croissance publiée de 3,9%. En organique, les ventes sont en repli de 9,0%, une tendance conforme à nos attentes et qui s’inscrit dans le cadre de la mise en place de notre

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Rémy Cointreau (Paris:RCO) a réalisé un chiffre d’affaires de 223,3
millions d’euros au cours du premier trimestre de l’exercice 2015-16, en
croissance publiée de 3,9%.

En organique, les ventes sont en repli de 9,0%, une tendance conforme à
nos attentes et qui s’inscrit dans le cadre de la mise en place de notre
Plan Stratégique moyen-terme. En effet, plusieurs effets techniques ont
pesé sur le groupe au cours du premier trimestre, se traduisant par une
décroissance des zones Asie Pacifique et Amériques. L’Europe, Middle
East & Africa (EMEA) affiche une bonne performance sur la période,
soutenue par une excellente dynamique en Afrique et une amélioration des
tendances de consommation en Europe de l’Ouest.

Il est à noter que la contribution du premier trimestre à l’activité
annuelle est traditionnellement peu significative.

Répartition des ventes par division:

             
  3 mois   3 mois   Variation
(€ millions)  

au 30/06/15

 

au 30/06/14

  Publiée   Organique (*)
Rémy Martin 134,3 120,8 11,2%   -6,7%
Liqueurs & Spiritueux 59,7 63,2

-5,4%

-13,8%
S/total marques Groupe 194,1 184,0 5,5% -9,1%
Marques Partenaires 29,2 30,8 -5,3% -8,3%
Total   223,3   214,8   3,9%   -9,0%

(*) La croissance organique est calculée à devises et périmètre
constants

Rémy Martin

L’accélération de la mise en place du Plan Stratégique (amélioration du
mix-produit, adaptation du réseau de distribution mondial,
rationalisation des contrats on-trade en Chine) et la prudence
persistante des grossistes en Grande Chine expliquent le repli des
ventes du premier trimestre.

En revanche, la marque Rémy Martin a bénéficié d’une bonne
dynamique dans la zone EMEA (soutenue par l’Afrique et le Royaume-Uni,
mais également par la France et l’Allemagne) et d’une accélération de la
demande aux Etats-Unis, sur les qualités supérieures.

Liqueurs & Spiritueux

Après plusieurs trimestres de croissance très significative, la division
consolide dans ses trois grandes zones (-13,8% en organique), sur ce
début d’exercice. Ce repli s’explique par une conjonction de facteurs
techniques (comparables élevés sur Cointreau aux Etats-Unis, calendrier
des fêtes de Pâques, changements de distributeurs dans certains marchés)
et macro-économiques (Russie, Grèce).

La baisse des ventes de Cointreau reflète essentiellement un
comparable très élevé aux Etats-Unis, alors que la demande finale de la
marque reste excellente, comme en témoigne la forte croissance des
ventes des grossistes aux distributeurs, sur la période. La marque
profite également d’une légère amélioration en Europe de l’Ouest et du
lancement réussi de Cointreau Blood Orange, une exclusivité
Travel Retail, dans les principaux aéroports européens et américains.

Metaxa est en décroissance significative sur le trimestre,
pénalisée par le ralentissement de la consommation en Grèce et en Europe
de l’Est, ainsi que celui des achats de la clientèle russe dans le
Travel Retail. L’Europe Centrale maintient sa croissance à deux chiffres
sur la période.

Mount Gay réalise une croissance à deux chiffres sur ce premier
trimestre, grâce à des effets de mix très favorables (succès des
qualités Black Barrel et XO) aux Etats-Unis, mais
également dans le Travel Retail, à la Barbade et en France.

Les Spiritueux d’Islay (Bruichladdich/The Botanist) poursuivent
leur forte croissance sur ce début d’exercice, aidés par de nouveaux
référencements dans leurs marchés cibles (Travel Retail, Etats-Unis,
Japon, France, Allemagne, Belgique).

Le ralentissement des ventes de St-Rémy sur le premier trimestre
s’explique essentiellement par un changement de distributeur au Canada
(son premier marché) alors que le repli de Passoa reflète un
comparable élevé en France (effet coupe du monde de football 2014) et un
environnement toujours très compétitif en Europe de l’Ouest.

Marques Partenaires

Alors que les ventes de marques partenaires poursuivent leur bonne
dynamique en zone EMEA, la fin du contrat de distribution des marques de
champagne (Piper Heidsieck et Charles Heidsieck) aux Etats-Unis au cours
du premier trimestre a pesé sur la performance de la division.

Perspectives 2015-16

Au terme de ce premier trimestre — conforme aux prévisions du groupe —
Rémy Cointreau confirme son objectif d’une croissance de son résultat
opérationnel courant sur l’exercice 2015-16, à devises et périmètre
constants.

Contacts

Rémy Cointreau
Laetitia Delaye, 01 44 13 45 25