Press release

Résultats de Technip pour le troisième trimestre 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Progrès sur des initiatives clés dans un marché difficile RESULTATS DU TROISIEME TRIMESTRE 2015 Prise de commandes de 1,7 milliard d’euros ; carnet de commandes à 17,5 milliards d’euros Hausse du chiffre d’affaires ajusté de 10 % à 3,1 milliards d’euros Résultat opérationnel courant ajusté2 en progression de 21 % à 292 millions d’euros, avec

Progrès sur des initiatives clés dans un marché difficile

RESULTATS DU TROISIEME TRIMESTRE 2015

  • Prise de commandes de 1,7 milliard d’euros ; carnet de commandes à
    17,5 milliards d’euros
  • Hausse du chiffre d’affaires ajusté de 10 % à 3,1 milliards d’euros
  • Résultat opérationnel courant ajusté2 en
    progression de 21 % à 292 millions d’euros, avec 232 millions d’euros
    en Subsea et 76 millions d’euros en Onshore/Offshore
  • Résultat net en hausse à 164 millions d’euros

OBJECTIFS POUR L’EXERCICE 2015 : RESULTAT OPERATIONNEL COURANT
CONFIRME, CHIFFRE D’AFFAIRES EN HAUSSE

  • Chiffre d’affaires ajusté Subsea au-delà de 5,5 milliards d’euros,
    résultat opérationnel courant ajusté
    5 à
    environ 840 millions d’euros
  • Chiffre d’affaires Onshore/Offshore ajusté au-delà de 6 milliards
    d’euros, résultat opérationnel courant implicite ajusté
    2
    entre 210 et 230 millions d’euros

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Le Conseil d’Administration de Technip, réuni le 27 octobre 2015, a
arrêté les comptes consolidés ajustés du troisième trimestre.

NB : Les résultats du troisième trimestre 2015 présentés dans ce
communiqué de presse ont été préparés sur la base ajustée décrite par
Technip lors de son communiqué de presse sur les résultats du quatrième
trimestre et au titre de l’exercice 2014. Ces résultats reflètent le
cadre de reporting financier utilisé à des fins de gestion.

En millions d’euros

(sauf résultat dilué par action)

  3T 14   3T 15   Variation   9M 14   9M 15   Variation
Chiffre d’affaires ajusté   2 824,7   3 108,9   10,1%   7 908,6   9 090,6   14,9%
EBITDA implicite ajusté1   305,1   371,8   21,9%   788,7   968,5   22,8%
Taux d’EBITDA implicite ajusté   10,8%   12,0%   116bp   10,0%   10,7%   68pb
Résultat opérationnel courant

implicite ajusté2

241,5 292,0 20,9% 601,4 745,2 23,9%
Taux de marge opérationnelle courante

implicite ajusté3

8,5% 9,4% 84pb 7,6% 8,2% 59pb
Charge exceptionnelle (14,4) nm (584,8) nm
Autres y compris effet d’impôt et

résultat financier

(27,9) (6,0) nm (35,8) 52,6 nm
Résultat net implicite4   159,5   184,3   15,5%   392,3   475,3   21,2%
Résultat opérationnel courant

ajusté5

241,5 292,0 20,9% 601,4 560,8 nm
Résultat net, part du Groupe   131,6   163,9   24,5%   356,5   (56,9)   nm
Résultat dilué par action (€)   1,10   1,35   23,2%   2,98   (0,50)   nm
Prise de commandes   2 211   1 746       12 069   4 757    
Carnet de commandes   19 306   17 459       19 306   17 459    

1 Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du
résultat des sociétés mises en équivalence hors éléments exceptionnels,
dépréciation et amortissement. Pas d’éléments exceptionnels au 3T15.
2
Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du résultat des
sociétés mises en équivalence hors éléments exceptionnels. Pas
d’éléments exceptionnels au 3T15.
3 Résultat
opérationnel courant ajusté après quote-part du résultat des sociétés
mises en équivalence hors éléments exceptionnels, divisé par le chiffre
d’affaires ajusté. Pas d’éléments exceptionnels au 3T15.
4
Résultat net, part du Groupe hors éléments exceptionnels. Cf. annexes V.
5
Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du résultat des
sociétés mises en équivalence.

M. Thierry Pilenko, Président-Directeur général de Technip, a
déclaré : « Au cours du troisième trimestre, les efforts de
Technip ont porté sur l’exécution à la fois de nos projets et de notre
plan de restructuration. Les résultats de ce trimestre traduisent les
progrès réalisés dans ces deux domaines. Nous avons enregistré une
augmentation de notre chiffre d’affaires et de notre résultat et sommes
par conséquent en bonne voie pour atteindre les objectifs fixés au titre
de l’exercice 2015.

Performance du trimestre

Dans le segment Subsea, nos projets majeurs en Afrique de l’Ouest ont
bien progressé et mobiliseront une grande partie de la flotte de Technip
au cours des prochains trimestres. Le chiffre d’affaires ajusté a
progressé d’environ 15 % avec un résultat opérationnel courant ajusté de
232 millions d’euros. Dans un contexte de marché ralenti, la prise de
commandes est restée faible et nous nous sommes efforcés de préserver le
rapport opportunité de marché et risque. Au Brésil, la demande pour des
conduites flexibles demeure soutenue : nous venons d’annoncer la
première commande pour le champ Libra, destinée à exécuter le programme
d’essais de puits. Cette commande est le fruit des investissements en
R&D réalisés par Technip dans le but de saisir cette opportunité majeure
dans la zone pré-salifère.

Dans le segment Onshore/Offshore, le résultat opérationnel courant
ajusté est ressorti à 76 millions d’euros et le chiffre d’affaires a
progressé de 6 %, avec une performance des projets en ligne avec notre
annonce du deuxième trimestre. Nous avons livré tous les modules prévus
en 2015 pour le projet Yamal et réalisé des avancées majeures sur le
chantier naval de MMHE pour les projets SK316 et Malikai. La prise de
commandes a été plus solide qu’il y a un an, à 1,2 milliard d’euros dans
le segment, grâce à la fois à plusieurs nouveaux contrats dans l’aval,
ainsi que la contribution des contrats de PMC et d’autres contrats
remboursables dans notre portefeuille.

Au cours de ce trimestre, nous avons poursuivi la mise en œuvre de notre
plan de restructuration enregistrant des résultats qui viennent soutenir
nos objectifs d’économies de coûts.

De manière générale, nous réitérons nos objectifs de résultats au titre
de l’exercice 2015 et nous anticipons un chiffre d’affaires plus élevé
que prévu dans les deux segments.

Environnement du marché et stratégie

Compte tenu d’anticipations d’un prix du pétrole bas sur une période
prolongée, nos clients vont continuer de réduire leurs nouveaux
investissements. La baisse des prix dans l’ensemble des services
pétroliers, ainsi que dans notre chaine d’approvisionnement et dans les
matières premières, contribueront à réduire le coût des nouveaux
projets. Tandis que subsistent des foyers de résistance sur les marchés
Offshore et Subsea, nous voyons à l’heure actuelle des opportunités dans
l’Onshore en Amérique du Nord ainsi qu’en Europe de l’Est et en Afrique
/ Moyen-Orient. De manière générale, nous maintenons nos anticipations
d’une dégradation durable et prononcée du marché pétrolier et gazier.

Par ailleurs, nos clients sont attentifs à la viabilité de leurs
nouveaux projets dans un environnement de prix bas du pétrole. Pour
Technip, cela se traduit par l’enthousiasme de nos clients à nos
initiatives visant à introduire des technologies à forte valeur ajoutée
et un certain degré d’optimisation et de standardisation dans la
conception des projets. Les clients ont également réagi très
favorablement à notre alliance avec FMC Technologies : la joint venture
Forsys Subsea a remporté deux études d’ingénierie d’avant-projet,
dépassant ainsi les objectifs fixés pour 2015, ouvrant la voie à la
signature d’un contrat EPCI en 2016.

Concernant les perspectives de notre activité, nous restons mobilisés
sur l’exécution de nos projets, sur la réduction de nos coûts ainsi que
sur nos principes fondamentaux de qualité et de sécurité. Les mois à
venir s’annoncent encore difficiles pour le secteur des services
pétroliers. Toutefois, nous restons confiants, notre stratégie devrait
nous permettre de faire face à ce contexte difficile, de générer
davantage de valeur pour nos clients avec un portefeuille de solutions
élargi et de renforcer la position de leadership de Technip dans le
secteur. »

I. PRISE ET CARNET DE COMMANDES

1. Prise de commandes pour le troisième trimestre 2015

Au cours du troisième trimestre 2015, la prise de commandes de
Technip s’est élevée à 1,7 milliard d’euros. La répartition par segment
d’activité est la suivante :

Prise de commandes1 (en millions
d’euros)
      3T 2014       3T 2015
Subsea       1 272       530
Onshore/Offshore 939 1 216
Total       2 211       1 746
 

Dans le Subsea, la prise de commandes comprend de nouvelles
commandes de conduites flexibles à fort contenu technologique ainsi que
les équipements associés, qui seront produits dans nos usines de
fabrication de Vitoria et Açu.

Dans la partie américaine du golfe du Mexique, nous avons remporté un
contrat pour le développement d’infrastructures sous-marines pour le
projet Stones. Ce contrat comprend deux raccordements sous-marins de
production, dont les flowlines seront assemblés dans notre base à
Mobile, en Alabama et installés en mer par le navire Deep Blue.

Dans l’Onshore/Offshore, la prise de commandes comprend
les premiers travaux liés au contrat EPC (ingénierie, fourniture des
équipements et construction) de modernisation et d’extension de la
raffinerie MIDOR en Egypte, considérée comme étant la plus moderne du
continent, afin d’améliorer la qualité de production de l’usine.

En République tchèque, Technip a également remporté un important contrat
EPC pour une nouvelle usine de polyéthylène qui, en s’appuyant sur une
technologie développée par INEOS, sera dotée d’une capacité de
production de 270 000 tonnes/an de polyéthylène haute densité.

Ce trimestre, la prise de commandes comprend un montant significatif de
travaux portant sur divers contrats de services dont du conseil en
management de projets (PMC).

En annexe IV (b), figurent les principaux contrats annoncés depuis
juillet 2015 et une indication de leur valeur approximative lorsque
celle-ci a été publiée.

2. Carnet de commandes par zone géographique

A la fin du troisième trimestre 2015, le carnet de commandes de
Technip s’est élevé à 17,5 milliards d’euros, contre 18,8 milliards
d’euros à la fin du deuxième trimestre 2015 et à 19,3 milliards d’euros
à la fin du troisième trimestre 2014.

La répartition géographique du carnet de commandes est indiquée dans le
tableau ci-dessous :

Carnet de commandes2 (en millions d’euros)   30 juin 2015   30 septembre 2015   Variation
Europe, Russie, Asie Centrale   7 764   7 411   (4,5)%
Afrique 3 535 3 303 (6,6)%
Moyen-Orient 1 031 896 (13,1)%
Asie-Pacifique 2 511 2 000 (20,4)%
Amériques 3 983 3 849 (3,4)%
Total   18 824   17 459   (7,3)%

1 La prise de commandes inclut tous les projets dont le
chiffre d’affaires est consolidé dans nos états financiers ajustés.
2
Le carnet de commandes inclut tous les projets dont le chiffre
d’affaires est consolidé dans nos états financiers ajustés.

3. Ecoulement du carnet de commandes

Ecoulement estimé du carnet de

commandes au 30 septembre 2015
(en millions d’euros)

  Subsea   Onshore/Offshore   Group
2015 (3 mois)   1 301   1 476   2 777
2016 4 231 4 422 8 653
2017 et au-delà 2 890 3 139 6 029
Total   8 422   9 037   17 459
 

II. PRINCIPALES INFORMATIONS FINANCIERES ET OPERATIONNELLES POUR LE
TROISIEME TRIMESTRE 2015 – BASE AJUSTEE

Le 6 juillet, le Groupe a annoncé le lancement de son plan de
restructuration en réponse à la dégradation du marché pétrolier et
gazier. Des détails complémentaires sur la charge exceptionnelle passée
au troisième trimestre sont exposés dans la section II.4 ci-dessous,
avec des commentaires supplémentaires le cas échéant dans les sections
par segment.

1. Subsea

Les principales opérations dans le Subsea pour ce trimestre sont
les suivantes :

  • Aux Amériques :

    • Dans le golfe du Mexique, le Deep Blue a achevé avec succès
      sa troisième campagne d’installation pour le projet Julia ainsi
      que le raccordement à la plateforme fixe Pompano située dans le
      champ Amethyst. Parallèlement, les activités de soudage se sont
      poursuivies sur le projet Kodiak.
    • Au Brésil, la production de conduites flexibles s’est
      poursuivie pour les champs pré-salifères de Lula Alto, Iracema
      Norte, Iracema Sul, Sapinhoá & Lula Nordeste et Sapinhoá Norte
      dans nos usines de fabrication de Vitoria et Açu.
  • En mer du Nord, le North Sea Atlantic a finalisé les travaux de
    pré-installation des nouveaux risers pour le projet Quad 204, avant de
    se rendre en Australie, où il sera mobilisé sur le projet Wheatstone.
    Le projet Kraken sur lequel les ombilicaux ont été livrés a bien
    avancé. En Norvège, le North Sea Giant a finalisé l’installation des
    modules de compression du gaz sur le projet Åsgard Subsea Compression.
  • En Asie Pacifique, le G1201 a bien avancé sur le projet Malikai
    en Malaisie. Le Deep Energy a achevé sa campagne en mer sur le projet
    Prelude en Australie pour se rendre ensuite en Afrique de l’Ouest.
    L’ingénierie et la fourniture des équipements se sont poursuivies sur
    les projets Jangkrik et Bangka en Indonésie, pour lesquels la
    fabrication des conduites flexibles avance bien dans notre usine
    Asiaflex.
  • En Afrique de l’Ouest, le Deep Energy a démarré ses travaux sur
    le développement du Bloc 15/06 en Angola, avec l’installation de
    conduites rigides soudées dans notre base d’assemblage de Dande,
    tandis que le Deep Pioneer et le Deep Orient ont finalisé leurs
    campagnes en mer, se rendant respectivement sur les projets Moho Nord
    et Wheatstone. Au Congo, le G1200 a été mobilisé sur Moho Nord, tandis
    que l’ingénierie et la fourniture des équipements ont avancé sur les
    projets T.E.N. au Ghana et Kaombo en Angola.

Globalement, le taux d’utilisation des navires du Groupe pour
le troisième trimestre 2015 ressort à 89 %, contre 86 % pour le
troisième trimestre 2014, et en ligne avec les 89 % enregistrés au
deuxième trimestre 2015.

La performance financière du segment Subsea est indiquée
dans le tableau suivant :

En millions d’euros   3T 2014   3T 2015   Variation
Subsea      
Chiffre d’affaires ajusté 1 348,3 1 547,0 14,7%
EBITDA ajusté 246,5 302,4 22,7%
Taux d’EBITDA ajusté 18,3% 19,5% 127pb
Résultat opérationnel courant ajusté après

quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence*

193,0 232,0 20,2%
Taux de marge opérationnelle courante ajusté   14,3%   15,0%   68pb

* Aucune charge exceptionnelle n’est incluse dans le résultat
opérationnel courant ajusté Subsea.

2. Onshore/Offshore

Dans l’Onshore/Offshore, les principales opérations pour
le trimestre ont été les suivantes :

  • Au Moyen-Orient, la construction de l’usine d’Halobutyl en
    Arabie Saoudite est presque finalisée. La fabrication des
    plates-formes du projet offshore FMB au Qatar s’est poursuivie et
    l’activité s’est accélérée sur le complexe Umm Lulu à Abu Dhabi. Par
    ailleurs, l’activité de conseil en management de projet (PMC) a
    avancé, notamment pour le projet Nasr Phase II Full Field Development
    à Abu Dhabi et pour la modernisation de la raffinerie de Basra en Irak.
  • En Asie Pacifique, les topsides de la plate-forme centrale de
    traitement ont été transportés jusqu’au Bloc SK316, tandis que les
    topsides de la plate-forme à lignes tendues (TLP) du champ Malikai ont
    été hissés sur la coque avec succès sur le chantier naval de MMHE en
    Malaisie. En ce qui concerne le projet RAPID, également situé en
    Malaisie, notre équipe PMC a été entièrement mobilisée pour suivre la
    construction des installations du projet. En Corée, le touret (système
    d’ancrage) a été installé avec succès sur la coque du FLNG Prelude.
    Dans le même temps, en Inde, la construction s’est poursuivie dans
    l’usine d’acide téréphtalique de Mangalore et nous avons presque
    finalisé la plate-forme Heera Redevelopment (HRD).
  • En Europe et en Russie, le premier module de pipe rack
    pour le premier train de GNL a été acheminé avec succès et installé
    sur ses fondations pour le projet GNL de Yamal, tandis que des
    sous-stations électriques ont navigué en toute sécurité vers Sabetta
    après un acheminement à travers le Détroit de Bering – ce qui est une
    première dans l’industrie. Elles sont maintenant installées sur leurs
    fondations. Les modules de traitement sont en cours de construction
    sur les chantiers navals chinois. Dans l’ensemble, nous avons livré
    avec succès tous les modules planifiés en 2015. Ailleurs, l’ingénierie
    s’est poursuivie dans l’usine d’ammoniac de Duslo en Slovaquie, tandis
    qu’en Bulgarie, le projet H-Oil de Burgas a été livré au client.
  • Aux Amériques, l’ingénierie et la fourniture des équipements
    ont avancé pour le craqueur d’éthane de grande envergure de Sasol et
    le complexe de ses dérivés près de Lake Charles, en Louisiane. La
    construction a continué pour l’usine de polyéthylène de CPChem au
    Texas et est presque terminée pour le complexe pétrochimique Ethylene
    XXI au Mexique. Parallèlement, la construction des topsides a continué
    sur le projet Juniper à Trinidad et Tobago.

Ce trimestre, aucune charge exceptionnelle en lien avec le plan de
restructuration n’a été passée dans le résultat opérationnel courant
Onshore/Offshore. Tous les coûts de restructuration ont été
comptabilisés dans le résultat opérationnel non courant (cf. section
II.4).

La performance financière de l’Onshore/Offshore est indiquée dans
le tableau ci-dessous :

En millions d’euros   3T 2014   3T 2015   Variation
Onshore/Offshore      
Chiffre d’affaires ajusté 1 476,4 1 561,9 5,8%
Résultat opérationnel courant ajusté après

quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence*

69,6 75,5 8,5%
Taux de marge opérationnelle courante ajusté   4,7%   4,8%   12pb

* Aucune charge exceptionnelle n’est incluse dans le résultat
opérationnel courant ajusté Onshore/Offshore au 3T 2015.

3. Groupe

Le résultat opérationnel courant ajusté du Groupe après
quote-part du résultat
des sociétés mises en
équivalence
, incluant 16 millions d’euros de charges relatives au
segment Corporate, est indiqué dans le tableau ci-dessous :

En millions d’euros   3T 2014   3T 2015   Variation
Groupe      
Chiffre d’affaires ajusté 2 824,7 3 108,9 10,1%
Résultat opérationnel courant ajusté après

quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence*

241,5 292,0 20,9%
Taux de marge opérationnelle courante ajusté   8,5%   9,4%   84pb

* Aucune charge exceptionnelle n’est incluse dans le résultat
opérationnel courant ajusté au 3T 2015.

Au troisième trimestre 2015, par rapport à l’an dernier, l’impact estimé
des variations de change a été positif de 183 millions d’euros
sur le chiffre d’affaires ajusté et également positif de 25 millions
d’euros sur le résultat opérationnel courant ajusté après quote-part des
sociétés mises en équivalence.

4. Eléments non courants et résultat net du Groupe ajustés

Des éléments opérationnels non courants ajustés de (14) millions d’euros
ont été comptabilisés ce trimestre, en lien avec le plan de
restructuration annoncé le 6 juillet dernier, portant les charges
exceptionnelles totales liées au plan de restructuration à 585 millions
d’euros sur un total estimé à 650 millions d’euros.

Le résultat financier ajusté au troisième trimestre 2015 comprend
principalement une charge d’intérêts de 26 millions d’euros sur dette à
long et court terme et une charge exceptionnelle de 11 millions d’euros
de dépréciation de nos titres MHB1.

1 MHB : Malaysia Marine and Heavy Engineering Holdings
Berhad, cotée en Malaisie sur Bursa Malaysia dont Technip est
actionnaire à hauteur de 8,5 %.

En millions d’euros (sauf résultat dilué par action et

nombre moyen d’actions sur une base diluée)

  3T 2014   3T 2015   Variation
Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du résultat
des sociétés mises en équivalence*
  241,5   292,0   20,9%
Autres produits et charges non courants ajustés (33,8) (14,0) (58,6)%
Résultat financier ajusté (19,1) (39,2) 105,2%
Charge d’impôt sur le résultat ajusté (55,4) (70,3) 26,9%
Taux effectif d’imposition ajusté 29,4% 29,4% 6pb
Intérêts minoritaires ajustés (1,6) (4,6) 187,5%
Résultat net, part du Groupe 131,6 163,9 24,5%
Résultat net implicite 159,5 184,3 15,5%
Nombre moyen d’actions sur une base diluée 124 840 404 125 439 384 0,5%
Résultat dilué par action (€)   1,10   1,35   23,2%

* Aucune charge exceptionnelle n’est incluse dans le résultat
opérationnel courant ajusté au 3T 2015.

5. Flux de trésorerie et situation financière ajustée consolidée

Au 30 septembre 2015, la situation de trésorerie nette ajustée s’est
élevée à 1 301 millions d’euros contre 1 415 millions d’euros au 30 juin
2015.

Trésorerie ajustée1 au 30 juin 2015       3 976,2
Flux de trésorerie nets provenant des activités d’exploitation,
ajustés
      40,3
Flux de trésorerie nets provenant des activités d’investissement,
ajustés
(69,5)
Flux de trésorerie nets provenant des activités de financement,
ajustés
(1,0)
Différences de change, ajustées       (143,8)
Trésorerie ajustée1 au 30 septembre 2015       3 802,2
 

Les investissements industriels ajustés pour le troisième
trimestre 2015 se sont élevés à 74 millions d’euros contre 77 millions
d’euros il y a un an.

Le bilan du Groupe reste solide et liquide. Les capitaux propres part
du Groupe
sont ressortis au 30 septembre 2015 à 4 387 millions
d’euros contre 4 363 millions d’euros au 31 décembre 2014.

III. OBJECTIFS POUR L’EXERCICE 2015 : RESULTAT OPERATIONNEL COURANT
CONFIRME, CHIFFRE D’AFFAIRES EN HAUSSE

  • Chiffre d’affaires ajusté Subsea au-delà de 5,5 milliards d’euros,
    résultat opérationnel courant ajusté
    2 à
    environ 840 millions d’euros
  • Chiffre d’affaires ajusté Onshore/Offshore au-delà de 6 milliards
    d’euros, résultat opérationnel courant implicite ajusté
    3
    entre 210 et 230 millions d’euros

1 Trésorerie et équivalents de trésorerie ajustés nets des
découverts bancaires.
2 Résultat opérationnel courant
ajusté après quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence.
3
Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du résultat des
sociétés mises en équivalence hors éléments exceptionnels.

°
° °

L’information sur les résultats du troisième trimestre 2015 comprend ce
communiqué de presse, ses annexes ainsi que la présentation publiée su
le site Web de Technip : www.technip.com

NOTICE

Aujourd’hui, jeudi 29 octobre 2015, M. Thierry Pilenko,
Président-Directeur Général, ainsi que M. Julian Waldron, Group CFO,
commenteront les résultats de Technip et répondront aux questions de la
communauté financière à l’occasion d’une conférence téléphonique en
anglais à partir de 10h00, heure de Paris.

Pour participer à la conférence téléphonique, vous devrez composer l’un
des numéros suivants environ cinq à dix minutes avant le début de la
conférence :

France / Europe continentale : +33 (0) 1 70 77 09 43
R.-U.: +44 (0)
203 367 9461
Etats-Unis : +1 855 402 7762

Cette conférence téléphonique sera également retransmise en direct sur
le site Internet de Technip en mode écoute seulement.

Un enregistrement de cette conférence (en anglais) sera disponible
environ deux heures après sa clôture pendant trois mois sur le site
Internet de Technip et pendant deux semaines aux numéros de téléphone
suivants :

 

Numéros de téléphone

 

Code de confirmation

France / Europe continentale : +33 (0) 1 72 00 15 00 296501#
R.-U.: +44 (0) 203 367 9460 296501#
Etats-Unis : +1 877 642 3018 296501#
 

Avertissement

Cette présentation contient à la fois des commentaires historiques
et des déclarations prévisionnelles. Ces déclarations prévisionnelles ne
sont pas fondées sur des faits historiques, mais plutôt sur nos
anticipations actuelles en matière de résultats et d’événements futurs
et de manière générale elles peuvent être identifiées par l’utilisation
de mots prospectifs tels que « estimer », « viser », « s’attendre à », «
anticiper », « avoir l’intention de », «prévoir », « vraisemblablement
», « devrait », « prévu », « pourrait », « estimations », « potentiel »
ou d’autres mots similaires.
De façon identique, les
déclarations qui décrivent nos objectifs ou nos projets sont ou peuvent
être des déclarations prévisionnelles. Ces dernières impliquent des
risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui
pourraient faire que nos résultats, notre performance ou nos
réalisations réels diffèrent de façon significative des résultats
anticipés, de la performance ou des réalisations exprimés ou inhérents à
ces déclarations prévisionnelles. Les risques qui pourraient fai

Contacts

Relations investisseurs et analystes
Kimberly Stewart, +33
(0) 1 47 78 66 74
kstewart@technip.com
ou
Aurélia
Baudey-Vignaud, +33 (0) 1 85 67 43 81
abaudeyvignaud@technip.com
ou
Michèle
Schanté, +33 (0) 1 47 78 67 32
mschante@technip.com
ou
Relations
publiques

Laure Montcel, +33 (0)1 49 01 87 81
Delphine
Nayral, +33 (0)1 47 78 34 83
press@technip.com
ou
Site
Internet Technip
http://www.technip.com
Site
Internet investisseurs
http://investors-en.technip.com
Site
mobile investisseurs
http://investors.mobi-en.technip.com

Read full story here