Press release

Résultats positifs de l’essai clinique de ReActiv8®

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

Une amélioration cliniquement importante, statistiquement significative et durable dans la réduction de la douleur, du handicap, et dans l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de lombalgie chronique avec des options de traitement limitées 63% des personnes bénéficient d’une amélioration cliniquement importante des douleurs lombalgiques ; et 72% bénéficient d’une amélioration cliniquement importante des

Une amélioration cliniquement importante, statistiquement
significative et durable dans la réduction de la douleur, du handicap,
et dans l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de
lombalgie chronique avec des options de traitement limitées

63% des personnes bénéficient d’une amélioration cliniquement
importante des douleurs lombalgiques ; et 72% bénéficient d’une
amélioration cliniquement importante des douleurs lombalgiques dans la
cohorte sans compensation financière liée au mal de dos

DUBLIN–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Mainstay Medical International plc (Mainstay, ou la Société,
cotée sur Euronext Paris : MSTY.PA et sur l’ESM de la Bourse
irlandaise : MSTY.IE), société de dispositifs médicaux dédiée au
développement et à la commercialisation de ReActiv8®, un
nouveau dispositif implantable destiné au traitement de la lombalgie
chronique invalidante, annonce aujourd’hui les résultats de l’Essai
clinique ReActiv8-A. Cet essai clinique international, multi-centres,
prospectif, à une seule branche vise à recueillir des données afin de
soumettre une demande d’approbation du marquage CE de ReActiv8. Les
résultats de l’Essai ReActiv8-A montrent une amélioration cliniquement
importante, statistiquement significative et durable de la douleur, du
handicap et de la qualité de vie de cette population cliniquement
difficile.

ReActiv8 est destiné au traitement des personnes qui souffrent de
lombalgie chronique qui ont tenté la plupart ou la totalité des options
de traitement disponibles, et qui ne sont pas candidates à la chirurgie
du dos ou à la stimulation de la moelle épinière. La population de
l’Essai Clinique ReActiv8-A était relativement jeune (43,9 ans en
moyenne) et souffrait de lombalgie depuis longtemps (13,8 ans en
moyenne). Tous les sujets avaient essayé la kinésithérapie, et 70%
prenaient des opioïdes pour soulager la douleur. Les résultats présentés
sont basés sur les données des 47 premiers sujets implantés dans le
cadre de l’Essai ReActiv8-A, parmi lesquels 46 ont atteint le palier de
90 jours de suivi. A ce jour, 33 ont atteint celui de 180 jours de suivi.

Résultats marquants

  • La performance clinique de ReActiv8 à 90 jours, par rapport au
    scénario de référence pour tous les sujets est :

    • 63% d’amélioration cliniquement importante des douleurs au
      dos, définie comme une réduction supérieure ou égale à 2 points de
      la douleur dorsale1 sur l’échelle d’évaluation
      numérique de 0 à 10 (Numerical Rating Scale ou NRS) mesurée
      le jour même.
    • 54% de répondants pour la douleur : un répondant est défini
      comme un sujet bénéficiant d’une amélioration dans la moyenne des
      7 jours précédents sur l’échelle NRS sans augmentation
      cliniquement significative de prises de médicaments pour la
      lombalgie.
    • 57% d’amélioration clinique importante1 des
      effets invalidants des maux de dos au regard du score d’évaluation
      de la capacité fonctionnelle (Disability Oswestry Index ou
      ODI).
    • 67% d’amélioration cliniquement importante2 de
      leur qualité de vie sur l’échelle EQ-5D.
  • La performance clinique au palier de 90 jours est même meilleure pour
    le groupe de sujets ne recevant pas de compensation financière pour
    leur absence au travail due au mal de dos. Pour ces 32 sujets, les
    résultats sont les suivants :

    • 72% d’amélioration cliniquement importante des douleurs
      lombalgiques mesurée le jour même sur l’échelle NRS.
    • 66% de répondants pour la douleur.
    • 63% d’amélioration cliniquement importante du score ODI.
    • 69% d’amélioration cliniquement importante sur l’échelle
      EQ-5D (90% à 180 jours).
  • Les réductions des douleurs lombalgiques, du handicap et
    l’amélioration de la qualité de vie ont été généralement stables ou
    améliorées au palier de 180 jours (n=33). Les données couplées pour
    tous les sujets à 90 et à180 jours sont respectivement :

    • 63% et 58% d’amélioration cliniquement importante
      des douleurs lombalgiques mesurée le jour même sur l’échelle NRS.
    • 57% et 58% d’amélioration cliniquement importante du
      score ODI.
    • 67% et 79% d’amélioration cliniquement importante
      sur l’échelle EQ-5D.
    • 61% et 64% ont signalé un pourcentage de réduction
      de la douleur supérieur à 50% (Percent Pain Relief).
  • L’incidence et le type d’Evénements Indésirables (Adverse Events
    ou EI) étaient comparables à ceux rapportés lors d’autres essais
    cliniques de dispositifs de neurostimulation, sans aucun événement
    indésirable imprévu ou grave provenant de l’appareil, du traitement ou
    de la procédure.
  • L’incidence observée de la migration des électrodes (<1%) démontre que
    l’électrode de ReActiv8 répond au risque de migration d’électrodes qui
    avait été identifié lors de l’Etude de Faisabilité conduite
    précédemment avec des électrodes de neurostimulation alors disponibles
    sur le marché.
  • L’incidence de la révision chirurgicale (19%) est comprise à ce jour
    dans la fourchette publiée pour d’autres systèmes de neurostimulation.
    Mainstay a identifié une modification de la technique d’implantation
    qui serait susceptible, selon ses estimations, de réduire les taux de
    révision.

Une description complète de l’Essai ReActiv8-A et des résultats est
fournie ci-dessous.

Le Président du Comité indépendant de contrôle des données (Data
Monitoring Committee
) de ReActiv8-A est le Professeur Chris
Gilligan, Directeur de l’Unité de Traitement de la Douleur au Beth
Israel Deaconess Medical Center de la Harvard Medical School. Commentant
ces résultats positifs, il a déclaré: « En tant que médecins,
nous luttons pour fournir des solutions aux personnes souffrant de
lombalgie chronique. Les résultats de cet essai clinique ouvrent la
perspective d’une nouvelle option de traitement pour les cliniciens et
un avantage significatif pour les personnes souffrant de lombalgie
chronique
 ».

Mainstay estime qu’il y a plus de deux millions de personnes aux
États-Unis et au sein de l’UE qui pourraient être candidates à un
traitement avec ReActiv8. Ce sont des personnes souffrant de lombalgie
chronique, chez qui la cause première de la persistance de la douleur
est une perturbation du contrôle des muscles clés qui stabilisent la
colonne lombaire, en particulier le multifidus lombaire. ReActiv8 est
conçu pour fournir une stimulation électrique épisodique aux nerfs qui
provoquent la contraction de ces muscles, et pour aider à restaurer la
stabilité de la colonne lombaire, permettant de guérir de la lombalgie
chronique.

ReActiv8 n’est pas une stimulation de la moelle épinière (Spinal Cord
Stimulation
ou SCS). La stimulation de la moelle épinière cible des
états cliniques différents et délivre une stimulation électrique pour
interférer avec la perception de la douleur, sans pour autant traiter la
cause sous-jacente. Le marché de la stimulation de la moelle épinière
est estimé à environ 1,4 milliard de dollars en 20153 ou
approximativement 100.000 patients.

Le Docteur Marc Russo, Directeur de Hunter Pain Clinic à Newcastle, en
Australie, et investigateur de l’Essai ajoute: « Ce fut une
grande satisfaction de constater l’impact de ReActiv8 sur la qualité de
vie des patients après que tant d’autres traitements conventionnels
aient si longtemps échoué
 ».

Peter Crosby, CEO de Mainstay, a ajouté: « Les résultats de
l’Essai ReActiv8-A montrent des améliorations meilleures que toute autre
thérapie décrite dans la littérature scientifique. Nous sommes très
heureux que notre approche unique pour traiter ce type de lombalgie
chronique offre le potentiel de changer la vie des millions de personnes
dans le monde qui n’ont pas d’autre alternative de traitement efficace »
.

La Société estime que les données des sujets restituées peuvent être
suffisantes pour soumettre une demande d’approbation du marquage CE pour
ReActiv8 et se rapproche de son organisme notifié pour la soumission au
marquage CE.

Des personnes continuent à être recrutées pour l’Essai ReActiv8-A afin
de recueillir des données supplémentaires de performance et de sécurité.
La Société prévoit d’intégrer ces données au suivi clinique dans le
cadre du plan de surveillance du dispositif après commercialisation (Post
Market Clinical Follow Up
).

– FIN –

La Société tiendra une conférence téléphonique retransmise en direct sur
le site web de la Société (en anglais) pour les analystes et les
investisseurs, le lundi 31 août 2015 à 15h30 heure de Paris (14h30 à
Dublin-Londres, 09h30 à New York).

 
Les numéros à composer pour assister à cette conférence sont :
 
Irlande (numéro sans frais) :     1800 936 842
France (numéro sans frais) : 0805 101 988
Finlande (numéro sans frais) : 0800 523 133
Pays-Bas (numéro sans frais): 0800 265 8619
Amérique (numéro sans frais) : 1866 928 7517
Numéro international avec frais : +44 203 139 4830

Mot de passe:

70678930#

 

La présentation sera retransmise en direct sur la page « Investisseurs »
du site web de Mainstay Medical : http://www.mainstay-medical.com/fr/investors

Pendant la conférence téléphonique, vous aurez la possibilité de poser
des questions. Les instructions seront fournies à l’ouverture de la
conférence téléphonique. Vous pouvez préciser vos questions à l’avance
par e-mail : investor-relations@mainstay-medical.com.

Description et résultats de l’essai clinique ReActiv8-A

Les sujets ont été recrutés pour participer à l’Essai ReActiv8-A s’ils
souffraient de lombalgie chronique invalidante pendant au moins 90 jours
malgré une prise en charge médicale, comprenant au moins de la
kinésithérapie et la prise de médicaments (la plupart des sujets a
essayé de nombreux autres traitements, dont la chiropractie, les
massages et l’acupuncture). En outre, les sujets n’avaient pas de
pathologie identifiable de la colonne vertébrale pouvant être la cause
évidente de leur lombalgie chronique et n’avaient pas subi d’opération
chirurgicale du rachis. Ils n’étaient pas non plus candidats à la
chirurgie de la colonne vertébrale ou à la stimulation de la moelle
épinière. Le mal de dos a été évalué en utilisant une échelle
d’évaluation numérique (Numerical Rating Scale ou NRS) sur
laquelle on a demandé aux sujets de noter leur douleur au dos de 0
(aucune douleur) à 10 (pire douleur imaginable). Les sujets avaient pour
instruction de ne pas modifier leurs médications pour les maux de dos
avant le palier de 90 jours.

ReActiv8 a été implanté chez les sujets lors d’une courte procédure
chirurgicale. Après environ 14 jours, les sujets ont commencé, avec
ReActiv8, des séances de stimulation de 30 minutes chaque matin et
chaque soir. Les résultats proviennent des données collectées au bout de
90 jours, de 180 jours, et d’un an par la suite.

Caractéristiques Initiales

Les principales caractéristiques initiales pour l’ensemble des 47 sujets
implantés sont détaillées dans le tableau ci-dessous :

Caractéristiques     Moyenne ± Ecart type ou n (%)
Age     43,9 ± 10,7
Genre (Homme – Femmes)     21 (45%) – 26 (55%)
Durée de la douleur lombalgique (années)     13,8 ± 10,3
Evaluation numérique moyenne de la douleur (NRS)     6,9 ± 0,8
Capacité fonctionnelle ODI (Disability Oswestry Index)     44,5 ± 10,5
Qualité de vie EQ-5D     0,47 ± 0,2
Médicaments contre la douleur lombalgique :      
Opioïdes     33 (70%)
Analgésiques     28 (60%)
Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)     18 (38%)
   

En résumé, cette population d’hommes et de femmes relativement jeune
souffrant de lombalgie chronique invalidante depuis plus de dix ans, a
essayé beaucoup d’autres options de traitement, et la plupart suit
désormais de forts traitements médicamenteux contre la douleur.

Résultats des Données

47 sujets ont été implantés, et 46 ont atteint le palier de 90 jours (un
sujet a été explanté). Les données continuent à être recueillies, et
sont présentées pour tous les sujets qui ont atteint les 90 et 180 jours
de suivi à ce jour. Le tableau ci-dessous résume les résultats de ces
données. Notez que pour les taux de réponse, les proportions sont
présentées sous la forme X/Y où X est le nombre de répondants, et Y le
nombre de sujets qui ont été évalués à ce palier.

           
Résultats – N=47 – Tous les sujets Jour 90 (n=46)     Jour 180 (n=33)
Douleur lombalgique

Evaluation numérique de la douleur (NRS, 0 à 10) moyenne des 7
jours précédents

Amélioration par rapport à la valeur initiale – valeur absolue     2,5 ± 0,3 p<0,0001     Non enregistré au-delà de 90 jours par protocole
Amélioration par rapport à la valeur initiale – %     36%    
Taux de répondants (% des sujets)     54% (25/46)    
Douleur lombalgique

Evaluation numérique de la douleur (NRS, 0 à 10) mesurée le
jour même

Amélioration par rapport à la valeur initiale – valeur absolue     2,3 ± 0,3 p<0,0001     2,2 ± 0,5 p<0,0001
Amélioration par rapport à la valeur initiale – %     33%     31%
% des sujets avec ≥2 points d’amélioration     63% (29/46)     58% (18/33)
Réduction de la douleur lombaire

Pourcentage de réduction de la douleur (Percent Pain Relief,
0 à 100%)

Variation déclarée – %     47% ± 4,3     50% ± 5,2
% des sujets avec une réduction de la douleur ≥50%     61% (28/46)     64% (21/33)
Evaluation de la capacité fonctionnelle (Oswestry Disability
Index
, 0 à 100)
Amélioration par rapport à la valeur initiale     14,8 ± 2,3 p<0,0001     12,4 ± 2,8 p=0,0001
% des sujets avec une évolution cliniquement importante     57% (26/46)     58% (19/33)
Qualité de vie (EQ-5D, 1= Valeur Maximale)
Amélioration par rapport à la valeur initiale     0.16 ± 0,03 p<0,0001     0,15 ± 0,04 p=0,0007
% des sujets avec une évolution cliniquement importante     67% (31/46)     79% (26/33)
   

Résultats – Douleur

Pour le palier de 90 jours, l’évaluation correspondait à la moyenne des
sept jours précédents de la douleur journalière moyenne (NRS)
enregistrée dans un Journal. Pour toutes les évaluations (également
au-delà de 90 jours), les sujets ont été invités à rendre compte de
leurs maux de dos le jour même. Un « répondant » est défini en
conformité avec les recommandations IMMPACT4, comme étant un
sujet qui présente une réduction NRS de 2 points ou plus à partir du
point de référence, sans augmentation cliniquement significative de
prises de médicaments pour la lombalgie.

Le taux de réponse à 90 jours était de 54%, et à 180 jours 58% des
sujets ont fait état d’une réduction supérieure ou égale à 2 points sur
l’échelle NRS mesurée le jour même.

Il a également été demandé aux sujets d’évaluer leur « pourcentage de
soulagement de la douleur » (Percent Pain Relief) par
rapport à la valeur initiale. Avec cette mesure, 61% des sujets ont
rapporté une amélioration de 50% ou plus à 90 jours, et 64% ont indiqué
une amélioration de 50% ou plus à 180 jours.

Résultats – Capacité Fonctionnelle (ODI)

L’indice ODI (Oswestry Disability Index) est une évaluation spécifique
des effets invalidants des maux de dos. Les recommandations IMMPACT
stipulent que la réduction du niveau de référence de 10 points ou plus
constitue un « changement important »5.

57% (26/46) des sujets ont connu un changement important du score ODI à
90 jours, et l’amélioration moyenne était de 14,8 points. Pour les
sujets qui ont atteint 180 jours, 58% (19/33) ont connu un changement
important du score ODI avec une amélioration moyenne de 12,4 points.

Résultats – Qualité de vie (EQ-5D)

Le Questionnaire Européen de Qualité de Vie (EQ-5D) est couramment
utilisé comme une mesure de résultats des études sur les maux de dos.

67% (31/46) des sujets ont connu une amélioration cliniquement
importante sur l’échelle EQ-5D à 90 jours, avec une amélioration moyenne
de 0,16 ± 0,03. Pour les sujets ayant atteint le palier de 180 jours,
79% (26/33) ont connu une amélioration cliniquement importante sur
l’échelle EQ-5D avec une amélioration moyenne de 0,15 ± 0,04.

Autres Résultats

Le Questionnaire de Satisfaction du Traitement est une évaluation de la
satisfaction du patient vis-à-vis du traitement. A 90 jours (n=46), 89%
des sujets étaient satisfaits, dont 85% étaient très satisfaits, et à
180 jours (n=33) 85% étaient satisfaits, dont 89% étaient très
satisfaits.

L’Impression Clinique Générale (Clinical Global Impression)
correspond à l’évaluation par le médecin du sujet par rapport à l’état
initial, et à 90 jours (n=45), 84% ont été évalués à « mieux ».

Effets de la Compensation Financière

L’analyse des données a montré des résultats sensiblement meilleurs chez
les sujets ne recevant pas de compensation financière pour leur absence
au travail due au mal de dos. Il existe des preuves probantes dans la
littérature scientifique qu’une compensation financière pour un
changement de statut au travail dû au mal de dos est une variable
prédictive efficace de l’échec du traitement dans les essais cliniques
de thérapies de la douleur. Par conséquent, il est devenu habituel
d’exclure les sujets qui perçoivent une compensation financière6,7
des les essais cliniques de thérapies de la douleur (y compris pour de
essais cliniques récents de stimulation de la moelle épinière).

Dans l’Essai ReActiv8-A, 15 sujets percevaient une compensation
financière pour leur absence au travail due au mal de dos.
L’amélioration moyenne à 90 jours par NRS pour ce groupe (intitulé « Financial
Compensation Cohort
 ») était de 1,4 points (21% d’amélioration), et
le taux de répondants était de 29% (4/14). En revanche, les résultats
pour les personnes qui ne recevaient pas de compensation financière (Usual
Cohort
ou Cohorte Habituelle) étaient supérieurs (p=0.05 pour un NRS
à 90 jours). L’amélioration moyenne NRS à 90 jours pour la Cohorte
Habituelle était de 3,0 points (43% d’amélioration), et le taux de
répondants était de 66% (21/32). Le résumé des résultats de la Cohorte
Habituelle est présenté dans le tableau ci-dessous.

           
Résultats – N=32 – Cohorte Habituelle Jour 90 (n=32)     Jour 180 (n=21)
Douleur lombalgique

Evaluation numérique de la douleur (NRS, 0 à 10) moyenne des 7
jours précédents

Amélioration par rapport à la valeur initiale – valeur absolue     3,0 ± 0,4 p<0,0001     Non enregistré au-delà de 90 jours par protocole.
Amélioration par rapport à la valeur initiale – %     43%    
Taux de répondants (% des sujets)     66% (21/32)    
Douleur lombalgique

Evaluation numérique de la douleur (NRS, 0 à 10) mesurée le
jour même

Amélioration par rapport à la valeur initiale – valeur absolue     2,8 ± 0,4 p<0,0001     2,9 ± 0,6 p=0,0001
Amélioration par rapport à la valeur initiale – %     40%     42%
% des sujets avec ≥2 points d’amélioration     72% (23/32)     62% (13/21)
Réduction de la douleur lombaire

Pourcentage de réduction de la douleur (Percent Pain Relief,
0 à100%)

Amélioration par rapport à la valeur initiale – %     50% ± 5,4     55% ± 6,7
% des sujets avec avec une réduction de la douleur ≥50%     63% (20/32)     71% (15/21)
Evaluation de la capacité fonctionnelle (Oswestry Disability
Index
, 0 à100)
Amélioration par rapport à la valeur initiale – %     16,5 ± 2,6 p<0,0001     13,0 ± 3,7 p=0,002
% des sujets avec une évolution cliniquement importante     63% (20/32)     57% (12/21)
Qualité de vie (EQ-5D, 1= Valeur Maximale)
Amélioration par rapport à la valeur initiale     0,19 ± 0,03 p<0,0001     0,17 ± 0,06 p=0,0061
% des sujets avec une évolution cliniquement importante     69% (22/32)     90% (19/21)

Il a également été demandé aux sujets d’évaluer leur « pourcentage de
réduction de la douleur » (Percent Pain Relief) par rapport
à la valeur initiale. Dans la Cohorte Habituelle, 63% ont rapporté une
amélioration de 50% ou plus à 90 jours, et 71% ont indiqué une
amélioration de 50% ou plus à 180 jours.

Evénements Indésirables

Les Evénements Indésirables (EI) sont évalués par un Comité des
Evénements Cliniques indépendant. Depuis la dernière évaluation du mois
de juillet, 53 EI liés à l’appareil, au traitement ou la procédure ont
été rapportés. Il y a eu deux Evénements Indésirables Graves (EIG), mais
aucun n’était lié à l’appareil, au traitement ou à la procédure. Il n’y
a pas eu d’EI imprévu ou d’EI imprévu lié à l’appareil. L’incidence des
EI et leur type sont comparables à ceux des essais cliniques rapportés
pour d’autres dispositifs de neurostimulation.

Evénements Provenant des Electrodes

La sonde de simulation, ou l’électrode, ReActiv8 n’a montré qu’un seul
cas de migration (délogement) sur un total de 105 électrodes implantées
(incluant celles implantées lors de procédures de révision) pour une
incidence de migration d’électrode de moins de 1%. Ces résultats
démontrent que l’électrode ReActiv8 répond au risque de migration des
électrodes identifié lors de l’Etude de Faisabilité réalisée avec des
électrodes de neurostimulation alors disponibles sur le marché.

Dans le cadre des tests permanents, le générateur d’impulsions
implantable ReActiv8 (Implantable Pulse Generator ou IPG) peut
détecter les anomalies d’une électrode qui, dans certains cas, peut
entraîner une perte de stimulation. Les anomalies dues aux électrodes
ont conduit à une révision chirurgicale élective chez 9 sujets, pour une
incidence de révision chirurgicale de 19%, ce qui est comparable aux
données publiées pour les systèmes de neurostimulation8.

Parmi les 12 électrodes renvoyées pour analyses à la suite d’une
révision chirurgicale élective, une section d’un ou plusieurs fils à
l’intérieur de l’électrode a été découverte. Il est apparu que ces
ruptures ne résultaient pas de la conception ou de la fabrication des
électrodes. Lors d’études complémentaires en laboratoire, un faible
rayon de courbure de l’électrode était observée dans certains cas,
lorsque l’électrode traverse deux couches de tissus qui se déplacent
dans des directions différentes l’une par rapport à l’autre. Une
modification de la technique d’implantation, avec différents routage de
l’électrode, a été développée en collaboration avec les investigateurs
de l’Essai afin d’atténuer ce risque de courbure de l’électrode, et
cette modification sera appliquée pour les implants futurs.

En Résumé

Ces résultats démontrent que pour une population de personnes atteintes
de lombalgie chronique sur le long terme avec des options de traitements
limitées, la thérapie de ReActiv8 offre une amélioration cliniquement
importante, statistiquement significative et durable de la réduction de
la douleur, du handicap, et de l’amélioration de la qualité de vie.

– Fin –

A propos de Mainstay Medical

Mainstay est une société irlandaise de dispositifs médicaux qui
développe un dispositif implantable innovant de neurostimulation,
ReActiv8, pour les personnes souffrant de lombalgie chronique
invalidante. La société est basée à Dublin, en Irlande, elle dispose
d’activités basées aux États-Unis et en Australie, et est cotée sur
Euronext Paris et sur l’ESM de l’Irish Stock Exchange.

A propos de l’Essai ReActiv8-A

L’essai clinique ReActiv8, est un essai clinique prospectif à une seule
branche à un maximum de 96 sujets sur des sites en Australie et en
Europe. Les instruments de mesures de l’essai clinique ReActiv8-A sont
évalués trois mois après le début de la stimulation et sont comparés aux
valeurs de base pré-implantation. Des informations complémentaires sont
disponibles à l’adresse https://clinicaltrials.gov/show/NCT01985230

A propos de la lombalgie chronique

Une des causes reconnues de la lombalgie chronique est un
affaiblissement du contrôle par le système nerveux central des muscles
qui stabilisent en permanence la colonne vertébrale dans le bas du dos,
puisqu’une colonne vertébrale instable peut provoquer des maux de dos.
ReActiv8 est conçu pour stimuler électriquement les nerfs responsables
de la contraction de ces muscles et ainsi de contribuer à restaurer le
contrôle musculaire et d’améliorer la stabilité de la colonne
vertébrale, ce qui permet au corps de récupérer de la lombalgie
chronique.

Les personnes atteintes de lombalgie chronique ont généralement une
qualité de vie réduite et ressentent une douleur très importante,
peuvent être handicapées, souffrir de dépression, d’anxiété et de
troubles du sommeil.

Contacts

Contacts Presse:
Chris Gardner, Mary-Jane Elliott, Matthew
Neal, Hendrik Thys, Consilium (Media internationaux et professionnels)
Tel:
+44 203 709 5700/+ 44 792 169 7654
Email: Mainstaymedical@consilium-comms.com
ou
Jonathan
Neilan, FTI Consulting
Tel: +353 1 663 3686
Email: jonathan.neilan@fticonsulting.com
ou
Astrid
Villette, FTI Consulting (Demandes en français)
Tel: +33 1 47 03 69
51
Email: Astrid.Villette@fticonsulting.com
ou
Relations
Investisseurs:

Jillian Connell, The Trout Group LLC
Tel:
+1 646 378 2956 / +1 617 309 8349
Email: jconnell@troutgroup.com
ou
ESM
Advisers:

Fergal Meegan / Barry Murphy, Davy
Tel: +353 1
6796363
Email: fergal.meegan@davy.ie
/ barry.murphy2@davy.ie

Read full story here