Press release

STMicroelectronics annonce ses résultats financiers pour le deuxième trimestre et le premier semestre 2015

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Nasdaq

Progression séquentielle du chiffre d'affaires net et de la marge brute au deuxième trimestre, à 1,76 milliard de dollars et 33,8 % Augmentation des ventes via la distribution qui ont atteint 33 % du chiffre d'affaires net au deuxième trimestre Free cash flow [1]  en progression de 244 millions de dollars au premier semestre 2015, positif à 94 millions de dollars

  • Progression
    séquentielle du chiffre d'affaires net et de la marge brute au deuxième trimestre, à 1,76 milliard de dollars et 33,8 %
  • Augmentation des ventes via la distribution qui ont atteint 33 % du chiffre d'affaires net au deuxième trimestre

  • Free cash flow
    [1]
     en progression de 244 millions de dollars au premier semestre 2015, positif à 94 millions de dollars

Genève, le 23 juillet 2015 – STMicroelectronics (NYSE: STM), 
un leader mondial des semi-conducteurs dont les clients couvrent toute la gamme des applications électroniques, annonce la publication de ses résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre clos le 27 juin 2015.

Le chiffre d'affaires net du deuxième trimestre s'élève à 1,76 milliard de dollars, la marge brute ressort à 33,8 % et le résultat net est de 35 millions de dollars.

« Notre performance au deuxième trimestre est sensiblement conforme à nos attentes, tant sur le plan du chiffre d'affaires que de la marge brute, de la marge d'exploitation et de la génération de free cash flow », a déclaré Carlo Bozotti, Président et CEO de STMicroelectronics.

« Plus spécifiquement, notre activité Microcontrôleurs a bénéficié du déploiement encore étendu de ses familles de microcontrôleurs ultra-basse consommation STM32 dans le domaine de l'Internet des objets, ainsi que dans les applications mobiles et industrielles ; notre activité de composants analogiques, MEMS et Capteurs a tiré parti de la diversification de notre offre, notamment avec les microphones et les contrôleurs d'écrans tactiles, auprès de nos grands clients; les ventes de Produits discrets de puissance et pour applications industrielles ont été soutenues par les transistors de puissance et discrets destinés aux marchés du mobile et industriel, et notre activité Automobile a obtenu de bons résultats dans le domaine des systèmes de sécurité avancée avec les constructeurs automobiles premium, ainsi qu'avec ses microcontrôleurs 32 bits. Le chiffre d'affaires de nos activités dans les Produits numériques est resté stable par rapport au trimestre précédent, avec une croissance des ventes d'ASIC. »

—–


[1] Le Free cash flow est une mesure non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A qui explique pourquoi la Société pense que ces mesures sont importantes et pour une réconciliation en normes US GAAP.


Synthèse des principaux résultats financiers

U.S. GAAP


(en millions de dollars US)
T2 2015 T1 2015 T2 2014
Chiffre d'affaires net 1 760 1 705 1 864
Marge brute 33,8 % 33,2 % 34,0 %
Résultat (Perte) d'exploitation publié(e) 12 (19) 98
Résultat net (Perte) part du groupe 35 (22) 38


Non-U.S. GAAP*


Avant charges liées aux dépréciations et restructurations


(en millions de dollars US)
T2 2015 T1 2015 T2 2014
Résultat (Perte) d'exploitation 33 10 118
Marge d'exploitation 1,9 % 0,6 % 6,3 %


Analyse des résultats financiers du deuxième trimestre 2015

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires net de ST a augmenté de 3,2 % par rapport au trimestre précédent, pour s'élever à 1,76 milliards de dollars. La plupart des Groupes produits ont enregistré une croissance séquentielle, avec une progression de 7,0 % pour AMS, de 4,2 % pour IPD, de 3,8 % pour MMS et de 1,0 % pour APG. Le chiffre d'affaires net du groupe DPG est resté stable par rapport au premier trimestre.

Toutes les régions ont progressé par rapport au trimestre précédent, tirées par le Japon et la Corée (+7,5 %) et la région Amériques (+4,6 %), puis la région EMEA et la zone Chine-Asie du Sud, en hausse respective de 2,9 % et 1,6 %.

Par rapport au second trimestre 2014, le chiffre d'affaires net a baissé de 5,6 %, la plupart des groupes contribuant à ce recul. Le chiffre d'affaires net, hors effets de change négatifs et anciens produits pour mobiles, a baissé de 1,1% sur une base annuelle, avec une croissance des ventes d'AMS et MMS, et un niveau de ventes similaire pour APG.

La marge brute du deuxième trimestre s'est établie à 595 millions de dollars en valeur absolue et 33,8 % en pourcentage des ventes, au point médian de la fourchette de prévisions de ST. La marge brute s'est améliorée de 60 points de base par rapport au premier trimestre 2015, reflétant essentiellement des effets de change favorables, après couverture, le mix produits et une baisse des charges de capacités inutilisées. Par rapport au second trimestre 2014, la marge brute a baissé de 20 points de base, essentiellement en raison de pressions exercées sur les prix et du rattrapage de financement de l'industrialisation de process relatif à de précédentes périodes au 2
ème
 trimestre  2014 pour environ 90 points de base. Cette baisse a été partiellement compensée par des effets de change favorables, après couverture, et les efficiences opérationnelles.

Les frais commerciaux, généraux et administratifs et les dépenses de R&D s'élèvent au total à 599 millions de dollars, contre 591 millions de dollars au premier trimestre 2015 et 626 millions de dollars au deuxième trimestre 2014. Sur une base séquentielle, les frais commerciaux, généraux et administratifs et les dépenses de R&D ont augmenté de 1,4 % principalement du fait d'un nombre de jours plus élevé au deuxième trimestre et de dépenses de R&D non récurrentes, une augmentation partiellement compensée par des effets de change favorables, après couverture, et par les économies initiales liées au plan de restructuration du segment EPS.

Le poste Autres produits et charges nets a enregistré au deuxième trimestre un résultat positif de 37 millions de dollars, essentiellement dû au financement de la R&D, contre 35 millions de dollars au premier trimestre et 110 millions de dollars au deuxième trimestre 2014, dont 100 millions de dollars liés au rattrapage financier faisant suite, à l'époque, à l'approbation par l'Union européenne du programme de R&D Nano2017.

Les charges de dépréciations, restructurations et autres coûts de fermeture liés ressortent à 21 millions de dollars au deuxième trimestre 2015, contre respectivement 29 millions de dollars au premier trimestre 2015, et sont principalement liées au programme d'économies mis en place au sein du segment EPS, qui a été annoncé en octobre 2014 et que la Société finalisera en juillet 2015. Les charges de dépréciations, restructurations et autres coûts de fermeture liés étaient de 20 millions de dollars au deuxième trimestre 2014.  

La marge d'exploitation avant charges liées aux dépréciations et restructurations est ressortie positive à 1,9 % au deuxième trimestre 2015 contre 0,6 % (positive) au trimestre précédent
[2]
.

La charge d'impôt sur les bénéfices inclut un produit non récurrent de 32 millions de dollars correspondant à la réévaluation d'une provision fiscale locale. Reflétant cette amélioration, le résultat net du deuxième trimestre s'est élevé à 35 millions de dollars, soit 0,04 dollar par action, à comparer à une perte nette de 22 millions de dollars, soit (0.03) dollar par action au titre du précédent trimestre et à un résultat net de 38 millions de dollars, soit 0,04 dollar par action au deuxième trimestre 2014. Sur une base ajustée, le résultat net non US GAAP de ST ressort à 0,06 dollar par action au deuxième trimestre, hors charges liées aux dépréciations et restructurations, contre un résultat net de respectivement 0,01 et 0,11 dollar par action au trimestre précédent et au deuxième trimestre 2014.
[3]

Pour le deuxième trimestre 2015, le taux de change moyen effectif retenu par la Société était d'environ 1,17 dollar pour 1,00 euro, à comparer à 1,23 dollar pour 1,00 euro au premier trimestre 2015 et 1,36 dollar pour 1,00 euro au deuxième trimestre 2014.

—–


[2] Le résultat d'exploitation (perte) avant dépréciations et restructurations et la marge d'exploitation avant dépréciations et restructurations sont des mesures non US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez vous référer à l'Annexe A.


[3] Le résultat net ajusté par action est une mesure non US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A.


Chiffre d'affaires net du deuxième trimestre 2015


Chiffre d'affaires net par ligne de produits et 


segment de marché (en millions de dollars US)
T2 2015 T1 2015 T2 2014
AMS : Produits analogiques et MEMS 273 255 264
APG : Automobile 438 434 463
IPD : Industriel et Produits discrets de puissance 448 430 475
SP&A : composants de détection et de puissance (Sense & Power) et composants pour l'automobile 1 159 1 119 1 202
DPG : Groupe Produits numériques 

(a)
207 207 260
MMS : Microcontrôleurs, Mémoires et Microcontrôleurs sécurisés 388 374 396
Autres EPS 1
EPS : solutions de traitement embarquées 595 581 657
Autres 6 5 5
Total 1 760 1 705 1 864


(a)

 Depuis le 1er janvier 2015, DCG (Digital Convergence Group) et IBP (Imagerie, Bi-CMOS et Photonique sur silicium) sont regroupés dans un seul et même groupe appelé DPG (Digital Product Group). Les périodes précédentes ont été recalculées sur cette base.


Chiffre d'affaires net par Segment de marché/Canal

Chiffre d'affaires net


par Segment de marché/Canal (%)
T2 2015 T1 2015 T2 2014
Total Equipementiers 67 % 70 % 69 %
Distribution 33 % 30 % 31 %


Chiffre d'affaires et résultat d'exploitation par segment de produits


Segment opérationnel



(en millions


de dollars US)
T2 2015


Chiffre


d'affaires


net
T2 2015


Résultat


d'exploitation


(Perte)

T1 2015



Chiffre


d'affaires


net

T1 2015 



Résultat


d'exploitation


(Perte)
T2 2014


Chiffre


d'affaires


net

T2 2014



Résultat


d'exploitation


(Perte)
SP&A :


composants de détection et


de puissance et


composants pour l'automobile
1 159 76 1 119 72 1 202 125
EPS : solutions


de traitement embarquées 
595 (42) 581 (64) 657 10
Autres 

(a)
6 (22) 5 (27) 5 (37)
TOTAL 1 760 12 1 705 (19) 1 864 98

(a) Le chiffre d'affaires net du Segment « Autres » comprend le chiffre d'affaires provenant des ventes de Sous-systèmes, de services d'assemblage ainsi que d'autres chiffres d'affaires. Le résultat (perte) d'exploitation du segment « Autres » comprend des éléments tels que les dépréciations et frais de restructuration et autres coûts liés aux fermetures, frais de démarrage et arrêts planifiés, ainsi que d'autres frais non alloués, tels que : le coût de certains programmes de Recherche et Développement stratégiques ou spéciaux, certaines charges d'exploitation engagées au niveau du siège, le coût des litiges et réclamations au titre des brevets et divers frais non affectés aux Groupes de produits, ainsi que les résultats d'exploitation du segment « Sous-systèmes et Autres Groupes de Produits ». Le segment « Autres » intègre des charges de restructuration et des provisions pour dépréciations et autres coûts liés à des fermetures de sites (21 millions de dollars au deuxième trimestre 2015, 29 millions de dollars au premier trimestre 2015 et 20 millions de dollars au deuxième trimestre 2014).

Le chiffre d'affaires net du segment SP&A au deuxième trimestre 2015 (Composants de détection et de puissance & composants pour applications automobiles) a augmenté de 3,6 % par rapport au trimestre précédent, tous les groupes produits contribuant à cette croissance. L'augmentation des ventes du segment SP&A a été tirée par les MEMS et les produits microfluidiques du Groupe AMS, les transistors de puissance et discrets pour les marchés mobiles et industriels du Groupe IPD, et les microcontrôleurs et les produits d'infodivertissement du Groupe APG. Par rapport au deuxième trimestre 2014, le chiffre d'affaires du segment SP&A a reculé de 3,6%, la croissance du groupe AMS ayant été compensée par le Groupe IPD, reflétant les conditions de marché, et par le Groupe APG, reflétant les effets de change. La marge d'exploitation du groupe SP&A est ressortie en hausse à 6,6 % au deuxième trimestre 2015, contre 6,4 % au premier trimestre, en raison d'une augmentation du chiffre d'affaires et d'effets de change favorables, après couverture, partiellement compensées par le mix produit et des efficiences opérationnelles en baisse. Par rapport au deuxième trimestre 2014, et en excluant le rattrapage lié au programme Nano2017 au deuxième trimestre 2014, la marge d'exploitation du groupe SP&A a baissé, passant de 8,8 % à 6,6 % essentiellement en raison de la baisse du chiffre d'affaires.

Le chiffre d'affaires net du segment EPS (Solutions de Traitement Embarquées) au deuxième trimestre 2015  a progressé de 2,4 % sur une base séquentielle. Cette augmentation est tirée par les microcontrôleurs polyvalents du Groupe MMS et les circuits ASIC du Groupe DPG. Par rapport au deuxième trimestre 2014, le chiffre d'affaires net du segment EPS a baissé de 9,3 %, essentiellement en raison de la baisse des ventes des produits hérités de l'ancienne société ST-Ericsson, des produits d'ancienne génération destinés aux décodeurs numériques ainsi que des modules caméra standardisés. La marge d'exploitation du segment EPS s'est améliorée passant de -11,1 % au premier trimestre 2015 à -7,0 % au deuxième trimestre 2015, sous l'effet du mix produits, d'une baisse des charges de capacités inutilisées et d'effets de change favorables, après couverture. Par rapport à la même période de l'année précédente, à l'exclusion du rattrapage lié au programme Nano2017 au deuxième trimestre 2014, les pertes d'exploitation du segment EPS ont diminué de 45 millions de dollars au deuxième trimestre 2015, passant de 87 à 42 millions de dollars grâce à aux pertes moins importantes du groupe DPG et à la hausse de la marge de MMS.


Flux de trésorerie et Bilan – Faits marquants

La trésorerie nette générée par les opérations d'exploitation s'est élevée à 223 millions de dollars au deuxième trimestre 2015, contre respectivement 149 millions et 71 millions de dollars au trimestre précédent et au deuxième trimestre 2014. La trésorerie nette générée par les opérations d'exploitation au premier semestre 2015 a fortement augmenté, atteignant 372 millions de dollars, contre 123 millions de dollars au cours du premier semestre 2014.

Les dépenses d'investissement après déduction des produits de cession ressortent à 161 millions de dollars au deuxième trimestre 2015 et à 250 millions de dollars au premier semestre 2015.

Le free cash flow s'est élevé à 53 millions de dollars au deuxième trimestre, à comparer à un free cash flow positif de 41 millions de dollars au trimestre précédent et un free cash flow négatif de 99 millions de dollars au deuxième trimestre 2014. Au premier semestre 2015, le free cash flow a enregistré un retournement significatif, en positif à 94 millions de dollars, en comparaison d'une situation négative à -150 millions de dollars au premier semestre 2014.
[4]

Les stocks ont augmenté de 49 millions de dollars pour atteindre 1,24 milliard de dollars à la fin du trimestre, avec un taux de rotation stable par rapport au premier trimestre de 3,8 ou 95 jours.

Au deuxième trimestre, la Société a distribué 93 millions de dollars de dividendes en numéraire.

Au 27 juin 2015, ST bénéficiait d'une situation financière nette
[4]
 de 459 millions de dollars (contre 512 millions de dollars au 28 mars 2015
4
, avec 2,24 milliards de dollars de ressources financières et un endettement total de 1,78 milliard de dollars. En incluant les participations ne donnant pas le contrôle, le montant total des fonds propres s'élevait à 4,61 milliards de dollars à la fin du trimestre.

—–


[4] Le Free cash flow et la situation financière nette sont des mesures non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A.


Résultats du premier semestre 2015

Le chiffre d'affaires net du premier semestre 2015 a baissé de 6,1 %, s'établissant à 3,47 milliards de dollars contre 3,69 milliards de dollars au premier semestre 2014. 

La marge brute du premier semestre 2015 est ressortie en hausse à 33,5 % contre 33,4 % au premier semestre 2014, malgré une baisse du chiffre d'affaires et une augmentation des charges de capacités inutilisées. Plus précisément, la marge brute du premier semestre 2015 a bénéficié d'effets de change favorables, après couverture, du mix produit et d'efficiences opérationnelles.


Chiffre d'affaires et résultat d'exploitation par segment de produits pour le premier semestre 2015


Segment


opérationnel


(en millions


de dollars US)

Premier semestre


2015 


Chiffre d'affaires


net

Premier semestre


2015


Résultat


d'exploitation


(Perte)

Premier semestre


2014


Chiffre d'affaires


net

Premier semestre


2014




Résultat d'exploitation


(Perte)
SP&A :


composants de détection et


de puissance et composants


pour l'automobile
2 278 148 2 392 227
EPS : solutions 


de traitement embarquées 
1 176 (106) 1 285 (73)
Autres 

(a)
11 (49) 12 (61)
TOTAL 3 465 (7) 3 689 93

Le chiffre d'affaires du segment SP&A (Composants de détection et de puissance & composants pour applications automobiles) au premier semestre 2015 a atteint 2,28 milliards de dollars, en baisse de 4,8 % par rapport à la même période de l'exercice précédent en raison de la baisse des ventes de tous les groupes de produits. La marge d'exploitation du segment SP&A a diminué, ressortant à 6,5 % au premier semestre 2015 au lieu de 8,8 %, en excluant le rattrapage lié au programme Nano2017 au premier semestre 2014 ; ces chiffres reflètent essentiellement la baisse du chiffre d'affaires et un mix produits défavorable, partiellement compensés par des effets de change favorables.

Le chiffre d'affaires du segment EPS (Solutions de Traitement Embarquées) s'est élevé à 1,18 milliard de dollars, reflétant des résultats mitigés. Le chiffre d'affaires de MMS a augmenté de 2,7 % pour s'établir à 761 millions de dollars, tandis que le chiffre d'affaires net de DPG enregistrait une baisse significative, essentiellement en raison d'une baisse des ventes des produits de l'ancienne société ST-Ericsson, des produits d'ancienne génération destinés aux décodeurs numériques ainsi que des modules caméra standardisés. Au premier semestre 2015, la marge d'exploitation du segment EPS est ressortie négative à -9,0 %, à comparer à une marge négative de -11,9 %, hors rattrapage lié au programme Nano2017 au premier semestre 2014, reflétant essentiellement un mix produits amélioré, une baisse des charges d'exploitation nettes et des effets de change favorables.

Le résultat net du premier semestre 2015, tel que publié, s'établit à 12 millions de dollars, ou 0,01 dollar par action, à comparer à un résultat net de 14 millions de dollars, ou 0,02 dollar par action au premier semestre 2014. Sur une base ajustée, le résultat net par action (mesure non US GAAP) ressort à 0,07 dollar si l'on exclut les charges de dépréciation et restructuration et les éléments exceptionnels du premier semestre 2015, à comparer à un résultat net par action de 0,10 dollar au premier semestre 2014
[5]
.

Le taux de change moyen effectif retenu par la Société était d'environ 1,20 dollar pour 1,00 euro au premier semestre 2015 contre 1,36 dollar pour 1,00 euro au premier semestre 2014.

—–


[5] Le résultat net ajusté par action est une mesure non-US GAAP. Pour des informations supplémentaires et une réconciliation en normes US GAAP, veuillez-vous référer à l'Annexe A.


Perspectives relatives à l'activité du troisième trimestre 2015

Carlo Bozotti a commenté : « 
Sur la base de notre
 
visibilité, et de conditions de marché mitigées, notamment de la demande plus faible en composants destinés aux applications PC ainsi que de l'environnement économique en Chine, nous prévoyons une augmentation séquentielle du chiffre d'affaires au troisième trimestre d'environ 2,5 % au point médian.»

« Nous restons concentrés sur nos priorités : accélérer la croissance du chiffre d'affaires et améliorer les marges. Et nous continuons d'explorer différentes options pour notre Groupe Produits numériques (DPG). »

Au troisième trimestre 2015, le chiffre d'affaires devrait connaitre une progression séquentielle d'environ 2,5 %, à plus ou moins 3,5 points de pourcentage. La marge brute devrait pour sa part s'établir à environ 35 %, à plus ou moins 2,0 points de pourcentage.

Ces perspectives reposent sur une hypothèse de taux de change effectif d'environ 1,16 dollar pour 1 euro pour le troisième trimestre 2015 et incluent l'impact des contrats de couverture existants. Le troisième trimestre se clôturera le 26 septembre 2015.


Informations institutionnelles

  • Le 27 mai,ST a annoncé que toutes les resolutions ont été approuvées à l'Assemblée Générale Annuelle des Actionnaires. Les principales résolutions approuvées par les actionnaires étaient :

    • L'approbation des comptes statutaires annuels de la Société pour l'exercice clos au 31 décembre 2014, établis conformément aux normes comptables internationales IFRS (International Financing Reporting Standards) ;
    • La distribution d'un dividende en numéraire de US$0,40 par action ordinaire en circulation, payable par tranches trimestrielles de US$0,10 pour chacun des second, troisième et quatrième trimestres 2015 et le premier trimestre 2016 aux actionnaires inscrits dans les registres de la Société à la date d'enregistrement le mois de chaque versement trimestriel ;
    • La nomination de M. Nicolas Dufourcq comme nouveau membre du Conseil de Surveillance pour un mandat de trois ans, expirant lors de l'Assemblée Générale Annuelle des Actionnaires 2018, en remplacement de M. Jean d'Arthuys dont le mandat a pris fin à l'issue de l'Assemblée Générale Annuelle des Actionnaires 2015 ;
    • Le renouvellement du mandat de Mme Martine Verluyten comme membre du Conseil de Surveillance pour une durée de trois ans, expirant lors de l'Assemblée Générale Annuelle des Actionnaires 2018 ; et
    • La nomination de Ernst & Young Accountants LLP comme auditeurs externes de la Société pour les années 2016 à 2019, comme le requiert la nouvelle loi néerlandaise imposant une rotation obligatoire des cabinets d'audit tous les huit ans.
  • Le 3 juin, ST a annoncé la publication de son rapport de développement durable pour l'année 2014. Le 18ème rapport annuel de la Societé contient des informations détaillées sur la nouvelle stratégie de développement durable de ST, définie en 2014, et ses performances dans ce domaine. Il illustre également le rôle majeur joué par les programmes de développement durable au sein de la Societé.


Produits et technologies – Faits marquants du deuxième trimestre 2015 


Solutions de traitement embarquées (EPS)

Microcontrôleurs, Mémoires et Microcontrôleurs sécurisés (MMS)

  • Plusieurs qualifications obtenues pour les familles de microcontrôleurs ultrabasse consommation STM32 sur les marchés de la téléphonie mobile, du fitness, de la santé et de l'industrie ;
  • Livraison du STM32F7, premier microcontrôleur du marché architecturé autour d'un coeur ARM® Cortex®-M7 avancé ;
  • Montée en volume de la production d'une mémoire EEPROM pour un grand fabricant de smartphones ;
  • Qualification obtenue pour un microcontrôleur sécurisé dans le cadre d'un projet de gestion des identités de grande envergure en Asie ;
  • Qualifications enregistrées auprès d'un leader mondial basé aux États-Unis pour une mémoire EEPROM 2 Mbits en boîtiers WLCSP (Wafer-Level Chip-Scale Package) pour modules serveurs ;
  • Lancement des microcontrôleurs STM32F469/479 qui permettent aux « objets intelligents » de bénéficier de performances graphiques dignes de smartphones ;
  • Qualifications d'un émetteur-récepteur sans contact NFC/RFID et du microcontrôleur STM32F4 dans un nouveau module UART NFC/RFID de Shanghai Stollmann.

Produits numériques (DPG)

  • Annonce du déploiement commercial par Canal+ du boîtier hybride OTT/HD innovant de Technicolor basé sur un processeur de la famille Cannes ;
  • Plusieurs qualifications obtenues pour un capteur photonique Time-of-flight auprès de plusieurs grands fabricants de smartphones asiatiques, avec plus de 10 modèles de téléphones disponibles ;
  • Sélection du récepteur de base haute définition (HD zapper) par liaison satellite numérique de Skyworth par un opérateur de télévision à péage leader sur le marché d'Asie du Sud-Est ;
  • Certification MoCA 2.0 obtenue pour une solution de référence de réseaux domestiques ;
  • Présentation du premier démodulateur satellite large bande de l'industrie permettant la diffusion de contenus sur Internet haut débit à un coût abordable via une liaison satellite à haut débit de nouvelle génération.


Applications Sense & Power et pour le secteur Automobile (SP&A)

Circuits analogiques, MEMS et Capteurs (AMS)

  • Montée en volume de la production d'un gyroscope et accéléromètre MEMS 6 axes ultra-basse consommation pour les tout derniers smartphones Samsung Galaxy ;
  • Livraison à un fabricant majeur d'un capteur 6 axes pour une montre connectée haut de gamme ;
  • Début de livraisons en volumes importants pour le capteur de pression et FingerTip destinés au smartphone phare d'un grand fabricant de smartphones ;
  • Montée en volume de la production de micro-miroirs MEMS pour un grand fabricant mondial de produits informatiques et d'électronique grand public ;
  • Premières livraisons en volume du processeur Bluetooth Low Energy très basse consommation BlueNRG pour des applications de fitness clés proposées par des marques leaders ;
  • Qualification obtenue auprès d'une grande marque mondiale pour un capteur d'UV destiné à un projet de bracelet;
  • Premières livraisons d'un accéléromètre personnalisé à un important fabricant d'ordinateurs américain ;
  • Qualification du circuit de traitement audio Sound Terminal en boîtier WLCSP (Wafer-Level Chip-Scale Package) destiné aux enceintes portables d'un fabricant de premier plan.

Automobile (APG)

  • Ajout de 3 constructeurs automobiles et de 9 plateformes automobiles aux qualifications obtenues par la solution de sécurité active Mobileye EyeQ3® dont la production commencera cette année ;
  • Qualification d'un microcontrôleur 32 bits destiné à un module de commande de l'habitacle de la part d'un leader mondial pour le compte d'un constructeur automobile européen ;
  • Qualification d'un microcontrôleur 32 bits par un équipementier américain en vue de son intégration au module GPS d'un constructeur automobile basé aux États-Unis ;
  • Obtention de plusieurs qualifications pour les circuits de positionnement Teseo II et Teseo III en Chine, dans d'autres marchés émergents et sur le marché de masse ;
  • Qualification obtenue pour le sous-système audio entièrement intégré Accordo2 pour un boîtier télématique auprès d'un grand client chinois ;
  • Qualification de modules de contrôle de l'habitacle auprès d'un important fournisseur européen de rang 1 ;
  • Obtention d'une qualification pour l'amplificateur de classe D destiné aux unités principales d'infotainment intégrées au tableau de bord d'un grand fabricant européen ;
  • Obtention de qualifications pour des amplificateurs AB numériques et de classe D destinés aux systèmes audio d'un leader mondial sur le marché des systèmes audio automobiles ;
  • Qualifications obtenues pour un circuit intégré COT (Customer-Owned Tooling – outillage appartenant au client) destiné à un système de gestion du moteur pour le marché chinois auprès d'une grande entreprise américaine de rang 1.

Produits discrets de puissance et applications industrielles (IPD)

  • Obtention de plusieurs qualifications pour un circuit de commande de LED 16 canaux pour panneaux d'affichage auprès d'une importante entreprise de la région Amériques spécialisée dans la conception et la fabrication d'écrans numériques à LED pour l'industrie de la publicité en extérieur (OOH – Out-Of-Home) ;
  • Qualifications pour la famille gapDRIVE sur la nouvelle plateforme d'un grand fabricant de systèmes italien pour le compte d'un constructeur automobile leader sur le marché ;
  • Annonce de transistors IGBT 1 200 V, les plus performants de l'industrie pour les basses fréquences ;
  • Poursuite de l'essor rapide des symétriseurs (baluns) RF dans des applications de l'Internet des objets conformes aux standards de connectivité Bluetooth Low Energy (BLE) ou fonctionnant à des fréquences inférieures au GHz ;
  • Montée en volume de la production de convertisseurs AMOLED pour les tout derniers smartphones de grands fabricants chinois du secteur ;
  • Lancement d'un circuit de commande de moteur intelligent à haute densité de puissance pour applications d'automatisation industrielle ;
  • Lancement des contrôleurs STNRG dont la facilité de configuration simplifie la conversion de puissance numérique ;
  • Qualifications de transistors MOSFET en tensions élevées pour des adaptateurs TV de la part d'un grand fabricant au Japon ;
  • Obtention de plusieurs qualifications pour des MOSFET basse tension destinés à des convertisseurs continu-continu pour applications de télécommunications auprès de plusieurs fabricants mondiaux ;
  • Obtention de plusieurs qualifications pour des solutions d'accordage d'antenne de la part de plusieurs grands fabricants de smartphones en Chine et aux États-Unis ;
  • Poursuite du succès remporté sur le marché des diodes de redressement en carbure de silicium (SiC) avec extension de la base de clients ;
  • Montée en volume de la production de composants de protection contre les décharges électrostatiques (ESD) hautes performances récemment introduits et dédiés aux interfaces d'alimentation USB pour smartphones, tablettes, disques durs, consoles de jeux et applications de l'Internet des objets.


Utilisation d'informations financières complémentaires non-US GAAP

Ce communiqué de presse contient des informations financières complémentaires non-US GAAP comme le résultat (perte) d'exploitation avant charges liées aux dépréciations et restructurations, la marge d'exploitation avant dépréciations et restructurations, le résultat net ajusté par action, le free cash flow et la situation financière nette.

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que ces mesures ne sont ni auditées, ni préparées selon les normes comptables américaines US GAAP et qu'elles ne doivent donc pas être considérées comme des substituts aux mesures financières US GAAP. De plus, de telles mesures financières non-US GAAP pourraient également ne pas être comparables à d'autres informations de même intitulé, utilisées par d'autres sociétés.

Vous trouverez dans l'Annexe A de ce communiqué de presse un tableau permettant de réconcilier les mesures financières non-US GAAP utilisées par la Société avec leurs mesures financières correspondantes en normes US GAAP. Pour remédier à ces limites, les informations financières non-US GAAP complémentaires ne devront pas être lues indépendamment mais au contraire en même temps que les états financiers consolidés de la Société préparés selon les normes américaines US GAAP.


Informations à caractère prévisionnel

Certaines des déclarations contenues dans ce communiqué de presse, autres que celles renvoyant aux données historiques, sont des déclarations sur les attentes futures et autres déclarations à caractère prévisionnel (au sens de la Section 27A de la Securities Act de 1933 ou de la Section 21E de la Securities Exchange Act de 1934 et de leurs modifications). Fondées sur les opinions et hypothèses actuelles de la direction, ces dernières dépendent et impliquent des risques connus et non connus ainsi que des incertitudes qui pourraient faire différer de manière significative les résultats, performances ou événements réels de ceux anticipés dans les présentes déclarations, en raison de divers facteurs comme :

  • le caractère incertain des tendances industrielles et macroéconomiques ;
  • la demande et l'adhésion des clients pour les produits que nous concevons, fabriquons et vendons ;
  • des événements ou circonstances imprévus susceptibles d'altérer notre capacité à mettre en oeuvre la réduction planifiée de nos charges d'exploitation nettes et/ou à atteindre les objectifs de nos programmes de R&D bénéficiant de fonds publics ;
  • le plan de charge et les performances manufacturières de nos installations de production ;
  • les fonctionnalités et performances de nos systèmes d'information sous-tendant nos activités opérationnelles critiques, activités manufacturières, financières et commerciales incluses ;
  • les variations des marchés des changes, et surtout, du taux de change du dollar des ÉtatsUnis par rapport à l'Euro et aux autres grandes devises que nous utilisons dans le cadre de nos activités ;
  • l'impact des revendications de propriété intellectuelle (IP) par nos concurrents ou autres tierces parties, et notre capacité à obtenir les licences nécessaires dans des conditions et termes raisonnables ;
  • le montant et le calendrier des charges de restructuration et des économies de coûts associées susceptibles de différer par rapport à nos estimations ;
  • une modification de notre situation fiscale globale suite à des changements au niveau des lois fiscales, des conclusions des contrôles fiscaux ou des traités fiscaux internationaux susceptibles d'avoir un impact sur les résultats de nos activités, et sur notre capacité à évaluer avec précision les crédits d'impôts, les avantages fiscaux, les déductions d'impôts et les provisions fiscales, et notre capacité à utiliser les actifs d'impôts différés ;
  • le dénouement de litiges et l'impact de tout autre nouveau procès dans lequel nous pourrions être impliqués ;
  • des événements naturels tels que des conditions climatiques sévères, des tremblements de terre, des tsunamis, des éruptions volcaniques ou d'autres phénomènes de la nature, des risques sanitaires et des épidémies, dans des pays où s'exercent nos activités ou celles de nos principaux clients et fournisseurs ;
  • une modification de l'environnement économique, social, politique ou infrastructurel dans les pays où s'exercent nos activités ou celles de nos principaux clients et fournisseurs, y compris du fait d'événements macroéconomiques ou régionaux, de conflits militaires, de troubles sociaux et/ou d'actes de terrorisme ;
  • la disponibilité et les coûts des matières premières, du gaz, de l'eau et de l'électricité, des services de sous-traitance industrielle ou de toutes autres fournitures nécessaires à nos activités.

Compte tenu de tous les risques et incertitudes qui pèsent sur ces informations à caractère prévisionnel, les performances et résultats réels de nos activités pourraient différer de ces prévisions de manière significative et défavorable. Certaines déclarations relatives aux perspectives d'avenir peuvent être identifiées comme telles par l'utilisation de verbes tels que « croire », « prévoir », « pouvoir », « être attendu », « devrait », « serait », « vise » ou « anticipe » et autres variations de ces mots ou expressions comparables ou leur négation, ou par la discussion de stratégie, plans ou d'intentions.

Certains de ces facteurs de risques sont présentés et discutés en détail dans « Item 3. Key Information – Risk Factors » de notre rapport annuel sur formulaire 20-F pour l'exercice clos le 31 décembre 2014, déposé auprès de la SEC le 3 mars 2015. Si l'un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes se réalisaient ou si les hypothèses sous-jacentes se révélaient incorrectes, les résultats réels pourraient varier significativement de ceux décrits dans ce communiqué de presse, tels qu'anticipés, crus ou attendus. Nous n'avons pas l'intention d'assumer et n'assumons aucune obligation de mise à jour des informations ou déclarations à caractère prévisionnel présentées dans ce communiqué de presse pour refléter des événements ou circonstances à venir.


***


Informations sur la présentation des résultats, la conférence téléphonique et la retransmission sur internet (webcast)

Le 23 juillet 2015, la direction de STMicroelectronics tiendra une conférence téléphonique afin de commenter la performance opérationnelle de la Société au cours du deuxième trimestre 2015.

La conférence téléphonique se tiendra à 9h30 (heure de Paris). Le webcast et les supports visuels seront accessibles sur la page 
http://investors.st.com
. Pour accéder au webcast, nous vous suggérons de vous connecter 15 minutes avant le début de la conférence pour vous enregistrer, télécharger et installer les logiciels audio nécessaires. Cette retransmission sera disponible jusqu'au 7 août 2015.

À propos de STMicroelectronics

ST est un leader mondial sur le marché des semiconducteurs, dont les clients couvrent toute la gamme des technologies Sense & Power, les produits pour l'automobile et les solutions de traitement embarquées. De la gestion de la consommation aux économies d'énergie, de la confidentialité à la sécurité des données, de la santé et du bien-être aux appareils grand public intelligents, ST est présent partout où la technologie microélectronique apporte une contribution positive et novatrice à la vie quotidienne. ST est au coeur des applications professionnelles et de divertissements à la maison, au bureau et en voiture. Par l'utilisation croissante de la technologie qui permet de mieux profiter de la vie, ST est synonyme de « life.augmented ».

En 2014, ST a réalisé un chiffre d'affaires net de 7,40 milliards de dollars. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site : 
www.st.com

Contacts presse :


Nelly Dimey 


Tél : 01.58.07.77.85


Mobile : 06. 75.00.73.39


nelly.dimey@st.com

Alexis Breton


Tél : 01.58.07.78.62


Mobile : 06.59.16.79.08


alexis.breton@st.com

Relations avec les Investisseurs :


Céline Berthier


Tél : +41.22.929.58.12


celine.berthier@st.com

STMicroelectronics N.V.    
Compte de résultat consolidé    
En millions de dollars US à l'exception des montants par action    
     
  Trimestre clos le
  (Non audité) (Non audité)
  27 juin 28 juin
  2015 2014
     
Ventes nettes   1 754   1 858
Autres produits   6   6
CHIFFRE D'AFFAIRES   1 760   1 864
Coût des ventes   (1 165)   (1 230)
MARGE BRUTE   595   634
Frais commerciaux, généraux et administratifs    (226)   (237)
Frais de recherche et développement   (373)   (389)
Autres produits et charges opérationnels, nets   37   110
Perte de valeur des actifs corporels et incorporels, coûts de restructuration et autres coûts de fermeture liés   (21)   (20)
Total charges d'exploitation   (583)   (536)
RÉSULTAT D'EXPLOITATION   12   98
Produits financiers nets (charges)   (6)   (3)
Quote-part de la perte des sociétés mises en équivalence   (1)   (52)
RÉSULTAT AVANT IMPÔTS ET PART REVENANT   5   43
AUX PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE    
Produit (charge) d'impôt sur les bénéfices   31   (7)
RÉSULTAT NET   36   36
Perte nette (résultat) attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle   (1)   2
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE   35   38
     
RESULTAT NET PART DU GROUPE PAR ACTION   0,04   0,04
RESULTAT NET PART DU GROUPE PAR ACTION DILUÉE   0,04   0,04
     
MOYENNE PONDÉRÉE    
DU NOMBRE D'ACTIONS RETENUE    
POUR LE CALCUL DU RÉSULTAT PAR ACTION 880,2 895,4


STMicroelectronics N.V.    
Compte de résultat consolidé    
En millions de dollars US à l'exception des montants par action    
     
  Semestre clos le
  (Non audité) (Non audité)
  27 juin 28 juin
  2015 2014
     
Ventes nettes   3 447   3 658
Autres produits   18   31
CHIFFRE D'AFFAIRES   3 465   3 689
Coût des ventes   (2 305)   (2 456)
MARGE BRUTE   1 160   1 233
Frais commerciaux, généraux et administratifs    (448)   (465)
Frais de recherche et développement   (742)   (768)
Autres produits et charges opérationnels, nets   73   125
Perte de valeur des actifs corporels et incorporels, coûts de restructuration et autres coûts de fermeture liés   (50)   (32)
Total charges d'exploitation   (1 167)   (1 140)
RÉSULTAT D'EXPLOITATION (PERTE)   (7)   93
Produits financiers nets (charges)   (11)   (4)
Quote-part du résultat (perte) des sociétés mises en équivalence   3   (60)
Plus-values de cession sur actifs financiers, nettes   –   1
 RÉSULTAT (PERTE) AVANT IMPÔTS ET PART REVENANT   (15)   30
AUX PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE    
Produit (charge) d'impôt sur les bénéfices   30   (16)
RÉSULTAT NET   15   14
Perte nette (résultat) attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle   (3)   –
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE   12   14
     
RESULTAT NET PART DU GROUPE PAR ACTION   0,01   0,02
RESULTAT NET PART DU GROUPE PAR ACTION DILUÉE   0,01   0,02
     
MOYENNE PONDÉRÉE    
DU NOMBRE D'ACTIONS RETENUE    
POUR LE CALCUL DU RÉSULTAT PAR ACTION 879,6 894,9


STMicroelectronics N.V.      
BILAN CONSOLIDÉ      
Au 27 juin 28 mars 31 décembre
En millions de dollars US 2015 2015 2014
  (Non audité) (Non audité) (Audité)

ACTIFS
     
Actifs courants:      
Trésorerie et équivalents de trésorerie 1 887 1 949 2 017
Trésorerie soumise à restrictions 20
Valeurs mobilières de placement 334 338 334
Créances clients, nettes 983 971 911
Stocks et en-cours, nets 1 242 1 193 1 269
Impôts différés actifs 83 96 97
Actifs détenus en vue de leur revente 33 34 33
Autres actifs courants 469 408 390
Total actifs courants 5 051 4 989 5 051
Goodwill 78 76 82
Autres immobilisations incorporelles, nettes 179 184 193
Immobilisations corporelles, nettes 2 518 2 468 2 647
Actifs d'impôts différés non-courants 452 385 386
Placements à long terme 57 58 69
Autres actifs non courants 505 552 576
  3 789 3 723 3 953
Total actifs 8 840 8 712 9 004
       

PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
     
Passifs courants :      
Dette à court terme 201 200 202
Dettes fournisseurs 785 706 597
Autres dettes et charges à payer 791 860 841
Dividendes à payer aux actionnaires 271 14 87
Impôts courants à court terme 26 38 39
Total passifs courants 2 074 1 818 1 766
Dette financière à long terme 1 581 1 575 1 599
Pensions et indemnités de départ à la retraite 376 367 392
Passif d'impôts différés à long terme 10 10 10
Autres passifs à long terme 187 181 182
  2 154 2 133 2 183
Total passifs 4 228 3 951 3 949
Engagements hors bilan et passifs éventuels      
Capitaux propres      
Capital émis et réserves attribuables aux propriétaires de la société mère      
Capital social (actions de préférence : 540 000 000 actions autorisées mais non émises ; actions ordinaires : 1,04 euro de valeur nominale, 1 200 000 000 actions autorisées, 910 949 920 actions émises, 878 465 288 actions en circulation) 1 157 1 157 1 157
Primes 2 760 2 749 2 741
Résultat consolidé 435 795 817
Autre résultat global accumulé 486 332 613
Actions propres (289) (334) (334)
Capital émis et réserves attribuables aux propriétaires de la société mère 4 549 4 699 4 994
Participations ne donnant pas le contrôle 63 62 61
Total capitaux propres 4 612 4 761 5 055
Total passifs et capitaux propres 8 840 8 712 9 004


STMicroelectronics N.V.      
       

CERTAINES DONNÉES DES FLUX DE 


TRÉSORERIE
     
       
Flux de trésorerie (en millions de dollars US) T2 2015 T1 2015 T2 2014
       
Trésorerie nette générée par les opérations d'exploitation    223   149   71
Trésorerie nette absorbée par les opérations d'investissement   (190)   (108)   (219)
Trésorerie nette absorbée par les opérations de financement   (94)   (102)   (92)
Diminution nette de la trésorerie   (62)   (68)   (242)
       
Certaines données des flux de trésorerie (en millions de dollars US) T2 2015 T1 2015 T2 2014
       
Dotations aux amortissements   181 175 208
Dépenses d'investissement immobilier   (161)   (89)   (139)
Dividendes versés aux actionnaires   (93)   (82)   (90)
Variation nette des stocks   (32)   18   2

Annexe A


STMicroelectronics




Informations financières complémentaires non-US GAAP




Réconciliation entre normes non-US GAAP – US GAAP




En millions de dollars US sauf pour les données par action

Les données financières complémentaires non-US GAAP présentées dans ce communiqué de presse ne sont pas auditées et sont donc sujettes à des limites inhérentes. De telles données non-US GAAP ne reposent pas sur un ensemble de règles ou principes comptables et ne doivent donc pas être considérées comme un substitut aux mesures comptables US GAAP. En outre, nos données financières non-US GAAP complémentaires peuvent ne pas être comparables à des mesures non-US GAAP de même intitulé, utilisées par d'autres sociétés. De plus, un certain nombre de limites spécifiques relatives à ces mesures non-US GAAP individuelles et les raisons de présenter des informations financières non-US GAAP sont détaillées dans les paragraphes ci-après. Pour remédier à ces limites, les données financières non-US GAAP complémentaires ne devront pas être lues indépendamment mais au contraire en même temps que nos états financiers consolidés préparés selon les normes comptables américaines US GAAP.

Le résultat d'exploitation (perte) avant dépréciations, charges de restructurations et éléments non-récurrents est utilisé par la direction pour aider à la compréhension des opérations en cours et expliquer l'impact des éléments qui n'ont pas été pris en compte tels que les dépréciations, les charges de restructuration et autres coûts liés aux fermetures. Le résultat net et le résultat par action (EPS) ajustés sont utilisés par la direction pour aider à la compréhension des opérations en cours et communiquer sur l'impact des éléments exclus comme les dépréciations, les charges de restructuration et autres coûts liés aux fermetures attribuables à ST et des autres coûts exceptionnels, nets de l'impact de l'impôt applicable.

La Société pense que ces mesures financières non-US GAAP fournissent des informations utiles aux investisseurs et à la direction parce qu'elles mesurent la capacité de la Société à générer une rentabilité issue de ses activités, en excluant l'effet des acquisitions et des dépenses relatives à la rationalisation de ses activités et sites qu'elle ne considère pas comme faisant partie de son résultat d'exploitation en cours, permettant ainsi, lorsque lues en conjonction avec les données financières de la Société en normes GAAP : (i) la capacité de réaliser des comparaisons de période à période plus pertinentes du résultat d'exploitation en cours de la Société, (ii) la capacité de mieux identifier les tendances de l'activité de la Société et d'analyser lesdites tendances, et (iii) de comparer plus facilement les résultats des opérations de la Société avec les modèles des analystes financiers et des investisseurs et les valorisations, qui ne tiennent généralement pas compte de ces éléments.

T2 2015



(en millions de dollars US


et cents par action)
Marge brute
Résultat


d'exploitation


(perte)
Résultat net




 

Résultat par


action


correspondant
U.S. GAAP 595 12 35 0,04
Dépréciations et restructurations   21 21  
Estimation de l'impact fiscal     (1)
Non-U.S GAAP 595 33 55 0,06


T1 2015



(en millions de dollars US


et cents par action)
Marge brute
Résultat


d'exploitation


(perte)
Résultat net




 

Résultat par


action


correspondant
U.S. GAAP 566 (19) (22) (0,03)
Dépréciations et restructurations   29 29  
Estimation de l'impact fiscal     (1)
Non-U.S GAAP 566 10 6 0,01


T2 2014



(en millions de dollars US


et cents par action)
Marge brute
Résultat


d'exploitation


(perte)
Résultat net




 

Résultat par


action


correspondant
U.S. GAAP 634 98 38 0,04
Dépréciations et restructurations   20 20  
Quote-part de la perte


des sociétés mises


en équivalence (3Sun)
    44
Estimation de l'impact fiscal    
Non-U.S GAAP 634 118 102 0,11

 

 




(Annexe A -Suite)

Situation financière nette : les ressources (dettes) représentent le solde de nos ressources financières totales et de notre dette financière totale. Le total de nos ressources financières comprend la trésorerie et équivalents de trésorerie, les valeurs mobilières de placement, les dépôts à court terme et la trésorerie soumise à restriction, tandis que la dette financière totale comprend les emprunts à court terme, la portion courante de la dette à long terme plus la dette à long terme, comme indiqué dans notre bilan consolidé. Nous pensons que notre situation financière nette est une information utile pour les investisseurs car elle leur permet d'analyser plus aisément notre situation globale soit en termes d'endettement net ou de situation de trésorerie nette en mesurant nos ressources en capital à partir de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des valeurs mobilières de placement ainsi que le niveau total de notre endettement financier. La situation financière nette n'est pas une mesure US GAAP.

Situation financière nette (en millions de dollars US) 27 juin 2015 28 mars 2015 28 juin 2014
Trésorerie et équivalents de trésorerie 1 887 1 949 1 502
Restricted cash 20
Marketable securities 334 338
Dépôts à court terme 51
Total des ressources financiers
2 241

2 287

1 553
Dette à court terme (201) (200) (225)
Dette à long terme (1 581) (1 575) (905)
Dette financière totale
(1 782)

(1 775)

(1 130)
Situation financière nette 459 512 423

Le Free cash flow se définit comme la trésorerie nette générée par les activités d'exploitation moins la trésorerie nette absorbée par les opérations d'investissement, hors produits provenant des cessions de valeurs mobilières de placement et variation de la trésorerie nette liée à la déconsolidation de coentreprises. Nous pensons que le free cash flow est une information utile pour les investisseurs et la direction car il mesure la capacité de nos activités opérationnelles et d'investissement à générer de la trésorerie à même de soutenir nos activités opérationnelles. Le free cash flow n'est pas une mesure reconnue par les normes comptables US GAAP et ne correspond pas au cash flow total étant donné qu'il n'inclut pas les flux de trésorerie générés ou absorbés par les activités de financement. Il est à noter également que notre définition de free cash flow peut différer des définitions retenues par d'autres sociétés.

Free cash flow (en millions de dollars US) T2 2015 T1 2015 T2 2014
Trésorerie nette générée par les opérations d'exploitation 223 149 71
Trésorerie nette absorbée par les opérations d'exploitation (190) (108) (219)
Investissements en dépôts à court terme, trésorerie soumise à restrictions et variation nette de la trésorerie liée à la déconsolidation de coentreprises. 20 49
Free cash flow 53 41 (99)

— Fin —



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: STMicroelectronics via GlobeNewswire

HUG#1940695