e-paiement

Concurrent de PayPal sur le marché du paiement électronique, l'Américain Stripe est valorisé à 3,5 milliards de dollars après son 4e tour de financement.

Twitter a racheté l'Américain CardSpring et sa plate-forme cloud destinée à connecter les applications Web et mobiles aux cartes de paiement électronique.

Le pionnier du paiement en ligne lance un site Web destiné à aiguiller les commerçants dans leur stratégie de vente à l'international.

En Irlande, Facebook cherche à obtenir un agrément "e-paiement" auprès de la plus haute autorité bancaire qui lui servira à déployer des services financiers en Europe.

Officialisée lors du Mobile World Congress 2013, la solution MasterPass, conçue pour faciliter les achats en ligne, peut désormais traiter des paiement directement au sein des applications mobiles.

La Banque Postale teste pendant un an une solution de payement en ligne par identification vocale nommée Talk-to-Pay. Elle prend la forme d'une application smartphone.

Pour aborder le tournant du paiement mobile et asseoir ses positions sur le marché européen, Visa étend le périmètre de son alliance stratégique avec Monitise.

Destinée aux petites structures, prestataires de services et vendeurs occasionnels, la solution de paiement mobile PayPal Here, qui combine application pour smartphones et lecteur de cartes crypté, s'étend à l'Europe.

Twitter met à contribution ses mots-dièse pour constituer, avec le concours d'American Express, un système de paiement électronique.

Eric Gontier, Directeur général de Buyster, fait le point sur l'activité de ce service e-paiement, soutenu par 3 opérateurs mobiles en France.