Press release

La Chine est sur le point de devenir le leader mondial de l’innovation

0 0 Donnez votre avis

LONDRES et NEW YORK, October 6, 2010 /PRNewswire/ — – Une analyse de la division Solutions IP de Thomson Reuters prévoit que le volume annuel de brevets de la Chine dépassera d’ici 2011 ceux du Japon et des États-Unis La Chine devrait être en tête de l’activité liée aux brevets d’ici 2011, c’est ce que

LONDRES et NEW YORK, October 6, 2010 /PRNewswire/ —

– Une analyse de la division Solutions IP de Thomson Reuters prévoit que le volume annuel de brevets de la Chine dépassera d’ici 2011 ceux du Japon et des États-Unis

La Chine devrait être en tête de l’activité liée aux brevets d’ici 2011, c’est ce que révèle une analyse détaillée de la propriété intellectuelle publiée aujourd’hui par la division Solutions IP de Thomson Reuters. La croissance projetée de l’activité chinoise liée aux brevets est basée sur une analyse du volume total des demandes de premier brevet en Chine, en Europe, au Japon, en Corée et aux États-Unis. La Chine a enregistré un taux de croissance annuelle de 26,1 % du volume total de brevets entre 2003 et 2009 ; par comparaison, les États-Unis, son plus proche rival, ont enregistré un taux de croissance de 5,5 %.

Cette seconde édition de l’étude de Thomson Reuters suggère que les demandes de brevets en Chine dépasseront celles du Japon et des États-Unis en 2011, un an plus tôt que ce qui était prévu lorsque la première édition de l’étude a été publiée en 2008. L’étude, intitulée « Patented in China II: The Present and Future State of Innovation in China » (Breveté en Chine II : tendances actuelles et futures en matière d’innovation en Chine), effectue un suivi de l’activité mondiale liée aux brevets et constitue un baromètre de l’innovation à travers des dizaines de mesures afin d’offrir un aperçu de l’économie de l’innovation en Chine.

Au-delà de l’augmentation prévue du nombre de brevets, l’étude examine aussi la nature des brevets provenant de Chine par rapport à ses pairs au niveau mondial, les demandes de brevets domestiques par rapport aux demandes provenant de l’étranger, les domaines technologiques des brevets, les implications au niveau gouvernemental/politique et la qualité des brevets par rapport à leur quantité. Ci-après figurent certaines des principales observations de cette analyse :

    
    - Expansion grâce aux brevets : tandis que l'innovation par les entités
      nationales favorise le boom des brevets en Chine, ce pays étend
      également sa protection de la propriété intellectuelle à l'étranger.
      Depuis 2007-2008, le taux de croissance des dépôts de brevets chinois à
      l'étranger a été de 33,5 % en Europe, 15,9 % au Japon et 14,1 % aux
      États-Unis.

    - Le gouvernement chinois stimule l'innovation : les incitations du
      gouvernement pour l'innovation, les déductions fiscales pour la
      recherche et le développement, l'engagement du Premier Ministre chinois
      Wen Jiabao à faire de la Chine une économie centrée sur l'innovation et
      les types de brevets uniques (comme les modèles d'utilité) contribuent
      à propulser la Chine vers la place de plus important innovateur.

    - Passage de l'agriculture à la haute technologie : tandis que le paysage
      économique chinois évolue, un changement majeur est en cours dans les
      demandes de brevets : l'innovation centrée sur l'agriculture associée à
      la production alimentaire progresse bien plus lentement que
      l'innovation associée à la haute technologie. On a enregistré une
      hausse de 4,861 % des demandes de brevets chinois au niveau national
      dans les ordinateurs pour la décennie couvrant la période 1998 à 2008,
      contre une hausse bien plus modeste de 552 % pour les produits naturels
      et les polymères durant la même période.

    - Les droits de propriété intellectuelle alternatifs en Chine - les
      brevets de modèles d'utilité : Environ la moitié de l'ensemble des
      brevets chinois déposés en 2009 concerne des modèles d'utilité, qui
      sont des formes de brevets moins rigoureuses et plus abordables offrant
      une protection de 10 ans (contre 20 ans pour les brevets liés aux
      inventions). L'utilisation de brevets de modèles d'utilité en Chine a
      progressé à un rythme de 18 % par an depuis 2001. Les modèles d'utilité
      constituent également une stratégie potentiellement précieuse pour les
      dépôts étrangers en Chine.

    - Une amélioration de la qualité des brevets : malgré l'utilisation en
      hausse des brevets de modèles d'utilité, la qualité des brevets chinois
      s'améliore lentement d'après l'analyse de Thomson Reuters. En
      effectuant un suivi du ratio des demandes de brevet par rapport aux
      brevets accordés parmi les brevets d'invention complète en Chine,
      l'analyse a constaté que la qualité des brevets suivait une tendance à
      la hausse.

Les données de ce rapport ont été compilées en utilisant la base de données Thomson Reuters Derwent World Patents Index® (DWPI(SM)), qui constitue la source la plus éprouvée d’informations sur les brevets mondiaux avec des enregistrements indexés de manière experte, des titres améliorés et des extraits complets, permettant un aperçu plus poussé dans la recherche de brevets.

Pour visualiser dans son intégralité le rapport « Patented in China II: The Present and Future State of Innovation in China », consultez le site : http://ip.thomsonreuters.com/chinapatents2010/index.html.

À propos de Thomson Reuters

Thomson Reuters est la principale source mondiale d’informations intelligentes destinées aux entreprises et aux professionnels. La société combine l’expertise du secteur à une technologie innovante pour offrir des informations de première importance aux décideurs des marchés financiers, juridiques, fiscaux et comptables, scientifiques, des soins de santé et des médias, à travers l’agence de presse la plus réputée au monde. Basée à New York, avec des bureaux à Londres et à Eagan, dans le Minnesota, Thomson Reuters emploie 55 000 personnes et est présente dans plus de 100 pays. Pour de plus amples informations, consultez le site http://www.thomsonreuters.com.

Source : Thomson Reuters, IP Solutions

Press release

La Chine est sur le point de devenir le leader mondial de l’innovation

0 0 Donnez votre avis

LONDRES et NEW YORK, October 6, 2010 /PRNewswire/ — – Une analyse de la division Solutions IP de Thomson Reuters prévoit que le volume annuel de brevets de la Chine dépassera d’ici 2011 ceux du Japon et des États-Unis La Chine devrait être en tête de l’activité liée aux brevets d’ici 2011, c’est ce que

LONDRES et NEW YORK, October 6, 2010 /PRNewswire/ —

– Une analyse de la division Solutions IP de Thomson Reuters prévoit que le volume annuel de brevets de la Chine dépassera d’ici 2011 ceux du Japon et des États-Unis

La Chine devrait être en tête de l’activité liée aux brevets d’ici 2011, c’est ce que révèle une analyse détaillée de la propriété intellectuelle publiée aujourd’hui par la division Solutions IP de Thomson Reuters. La croissance projetée de l’activité chinoise liée aux brevets est basée sur une analyse du volume total des demandes de premier brevet en Chine, en Europe, au Japon, en Corée et aux États-Unis. La Chine a enregistré un taux de croissance annuelle de 26,1 % du volume total de brevets entre 2003 et 2009 ; par comparaison, les États-Unis, son plus proche rival, ont enregistré un taux de croissance de 5,5 %.

Cette seconde édition de l’étude de Thomson Reuters suggère que les demandes de brevets en Chine dépasseront celles du Japon et des États-Unis en 2011, un an plus tôt que ce qui était prévu lorsque la première édition de l’étude a été publiée en 2008. L’étude, intitulée « Patented in China II: The Present and Future State of Innovation in China » (Breveté en Chine II : tendances actuelles et futures en matière d’innovation en Chine), effectue un suivi de l’activité mondiale liée aux brevets et constitue un baromètre de l’innovation à travers des dizaines de mesures afin d’offrir un aperçu de l’économie de l’innovation en Chine.

Au-delà de l’augmentation prévue du nombre de brevets, l’étude examine aussi la nature des brevets provenant de Chine par rapport à ses pairs au niveau mondial, les demandes de brevets domestiques par rapport aux demandes provenant de l’étranger, les domaines technologiques des brevets, les implications au niveau gouvernemental/politique et la qualité des brevets par rapport à leur quantité. Ci-après figurent certaines des principales observations de cette analyse :

    
    - Expansion grâce aux brevets : tandis que l'innovation par les entités
      nationales favorise le boom des brevets en Chine, ce pays étend
      également sa protection de la propriété intellectuelle à l'étranger.
      Depuis 2007-2008, le taux de croissance des dépôts de brevets chinois à
      l'étranger a été de 33,5 % en Europe, 15,9 % au Japon et 14,1 % aux
      États-Unis.

    - Le gouvernement chinois stimule l'innovation : les incitations du
      gouvernement pour l'innovation, les déductions fiscales pour la
      recherche et le développement, l'engagement du Premier Ministre chinois
      Wen Jiabao à faire de la Chine une économie centrée sur l'innovation et
      les types de brevets uniques (comme les modèles d'utilité) contribuent
      à propulser la Chine vers la place de plus important innovateur.

    - Passage de l'agriculture à la haute technologie : tandis que le paysage
      économique chinois évolue, un changement majeur est en cours dans les
      demandes de brevets : l'innovation centrée sur l'agriculture associée à
      la production alimentaire progresse bien plus lentement que
      l'innovation associée à la haute technologie. On a enregistré une
      hausse de 4,861 % des demandes de brevets chinois au niveau national
      dans les ordinateurs pour la décennie couvrant la période 1998 à 2008,
      contre une hausse bien plus modeste de 552 % pour les produits naturels
      et les polymères durant la même période.

    - Les droits de propriété intellectuelle alternatifs en Chine - les
      brevets de modèles d'utilité : Environ la moitié de l'ensemble des
      brevets chinois déposés en 2009 concerne des modèles d'utilité, qui
      sont des formes de brevets moins rigoureuses et plus abordables offrant
      une protection de 10 ans (contre 20 ans pour les brevets liés aux
      inventions). L'utilisation de brevets de modèles d'utilité en Chine a
      progressé à un rythme de 18 % par an depuis 2001. Les modèles d'utilité
      constituent également une stratégie potentiellement précieuse pour les
      dépôts étrangers en Chine.

    - Une amélioration de la qualité des brevets : malgré l'utilisation en
      hausse des brevets de modèles d'utilité, la qualité des brevets chinois
      s'améliore lentement d'après l'analyse de Thomson Reuters. En
      effectuant un suivi du ratio des demandes de brevet par rapport aux
      brevets accordés parmi les brevets d'invention complète en Chine,
      l'analyse a constaté que la qualité des brevets suivait une tendance à
      la hausse.

Les données de ce rapport ont été compilées en utilisant la base de données Thomson Reuters Derwent World Patents Index® (DWPI(SM)), qui constitue la source la plus éprouvée d’informations sur les brevets mondiaux avec des enregistrements indexés de manière experte, des titres améliorés et des extraits complets, permettant un aperçu plus poussé dans la recherche de brevets.

Pour visualiser dans son intégralité le rapport « Patented in China II: The Present and Future State of Innovation in China », consultez le site : http://ip.thomsonreuters.com/chinapatents2010/index.html.

À propos de Thomson Reuters

Thomson Reuters est la principale source mondiale d’informations intelligentes destinées aux entreprises et aux professionnels. La société combine l’expertise du secteur à une technologie innovante pour offrir des informations de première importance aux décideurs des marchés financiers, juridiques, fiscaux et comptables, scientifiques, des soins de santé et des médias, à travers l’agence de presse la plus réputée au monde. Basée à New York, avec des bureaux à Londres et à Eagan, dans le Minnesota, Thomson Reuters emploie 55 000 personnes et est présente dans plus de 100 pays. Pour de plus amples informations, consultez le site http://www.thomsonreuters.com.

Source : Thomson Reuters, IP Solutions

Press release

La Chine est sur le point de devenir le leader mondial de l’innovation

0 0 Donnez votre avis

LONDRES et NEW YORK, October 6, 2010 /PRNewswire/ — – Une analyse de la division Solutions IP de Thomson Reuters prévoit que le volume annuel de brevets de la Chine dépassera d’ici 2011 ceux du Japon et des États-Unis La Chine devrait être en tête de l’activité liée aux brevets d’ici 2011, c’est ce que

LONDRES et NEW YORK, October 6, 2010 /PRNewswire/ —

– Une analyse de la division Solutions IP de Thomson Reuters prévoit que le volume annuel de brevets de la Chine dépassera d’ici 2011 ceux du Japon et des États-Unis

La Chine devrait être en tête de l’activité liée aux brevets d’ici 2011, c’est ce que révèle une analyse détaillée de la propriété intellectuelle publiée aujourd’hui par la division Solutions IP de Thomson Reuters. La croissance projetée de l’activité chinoise liée aux brevets est basée sur une analyse du volume total des demandes de premier brevet en Chine, en Europe, au Japon, en Corée et aux États-Unis. La Chine a enregistré un taux de croissance annuelle de 26,1 % du volume total de brevets entre 2003 et 2009 ; par comparaison, les États-Unis, son plus proche rival, ont enregistré un taux de croissance de 5,5 %.

Cette seconde édition de l’étude de Thomson Reuters suggère que les demandes de brevets en Chine dépasseront celles du Japon et des États-Unis en 2011, un an plus tôt que ce qui était prévu lorsque la première édition de l’étude a été publiée en 2008. L’étude, intitulée « Patented in China II: The Present and Future State of Innovation in China » (Breveté en Chine II : tendances actuelles et futures en matière d’innovation en Chine), effectue un suivi de l’activité mondiale liée aux brevets et constitue un baromètre de l’innovation à travers des dizaines de mesures afin d’offrir un aperçu de l’économie de l’innovation en Chine.

Au-delà de l’augmentation prévue du nombre de brevets, l’étude examine aussi la nature des brevets provenant de Chine par rapport à ses pairs au niveau mondial, les demandes de brevets domestiques par rapport aux demandes provenant de l’étranger, les domaines technologiques des brevets, les implications au niveau gouvernemental/politique et la qualité des brevets par rapport à leur quantité. Ci-après figurent certaines des principales observations de cette analyse :

    
    - Expansion grâce aux brevets : tandis que l'innovation par les entités
      nationales favorise le boom des brevets en Chine, ce pays étend
      également sa protection de la propriété intellectuelle à l'étranger.
      Depuis 2007-2008, le taux de croissance des dépôts de brevets chinois à
      l'étranger a été de 33,5 % en Europe, 15,9 % au Japon et 14,1 % aux
      États-Unis.

    - Le gouvernement chinois stimule l'innovation : les incitations du
      gouvernement pour l'innovation, les déductions fiscales pour la
      recherche et le développement, l'engagement du Premier Ministre chinois
      Wen Jiabao à faire de la Chine une économie centrée sur l'innovation et
      les types de brevets uniques (comme les modèles d'utilité) contribuent
      à propulser la Chine vers la place de plus important innovateur.

    - Passage de l'agriculture à la haute technologie : tandis que le paysage
      économique chinois évolue, un changement majeur est en cours dans les
      demandes de brevets : l'innovation centrée sur l'agriculture associée à
      la production alimentaire progresse bien plus lentement que
      l'innovation associée à la haute technologie. On a enregistré une
      hausse de 4,861 % des demandes de brevets chinois au niveau national
      dans les ordinateurs pour la décennie couvrant la période 1998 à 2008,
      contre une hausse bien plus modeste de 552 % pour les produits naturels
      et les polymères durant la même période.

    - Les droits de propriété intellectuelle alternatifs en Chine - les
      brevets de modèles d'utilité : Environ la moitié de l'ensemble des
      brevets chinois déposés en 2009 concerne des modèles d'utilité, qui
      sont des formes de brevets moins rigoureuses et plus abordables offrant
      une protection de 10 ans (contre 20 ans pour les brevets liés aux
      inventions). L'utilisation de brevets de modèles d'utilité en Chine a
      progressé à un rythme de 18 % par an depuis 2001. Les modèles d'utilité
      constituent également une stratégie potentiellement précieuse pour les
      dépôts étrangers en Chine.

    - Une amélioration de la qualité des brevets : malgré l'utilisation en
      hausse des brevets de modèles d'utilité, la qualité des brevets chinois
      s'améliore lentement d'après l'analyse de Thomson Reuters. En
      effectuant un suivi du ratio des demandes de brevet par rapport aux
      brevets accordés parmi les brevets d'invention complète en Chine,
      l'analyse a constaté que la qualité des brevets suivait une tendance à
      la hausse.

Les données de ce rapport ont été compilées en utilisant la base de données Thomson Reuters Derwent World Patents Index® (DWPI(SM)), qui constitue la source la plus éprouvée d’informations sur les brevets mondiaux avec des enregistrements indexés de manière experte, des titres améliorés et des extraits complets, permettant un aperçu plus poussé dans la recherche de brevets.

Pour visualiser dans son intégralité le rapport « Patented in China II: The Present and Future State of Innovation in China », consultez le site : http://ip.thomsonreuters.com/chinapatents2010/index.html.

À propos de Thomson Reuters

Thomson Reuters est la principale source mondiale d’informations intelligentes destinées aux entreprises et aux professionnels. La société combine l’expertise du secteur à une technologie innovante pour offrir des informations de première importance aux décideurs des marchés financiers, juridiques, fiscaux et comptables, scientifiques, des soins de santé et des médias, à travers l’agence de presse la plus réputée au monde. Basée à New York, avec des bureaux à Londres et à Eagan, dans le Minnesota, Thomson Reuters emploie 55 000 personnes et est présente dans plus de 100 pays. Pour de plus amples informations, consultez le site http://www.thomsonreuters.com.

Source : Thomson Reuters, IP Solutions