05/02/03 : les télégrammes du jour

Mobilité

EpoX intègre le chipset nForce2 sur sa dernière carte mère, le nombre d’abonnés haut débit continue de progresser en France.

? Après MSI et Abit, EPoX adopte à son tour le chipset nForce2 de nVidia.

Après Abit (NFS7 et NFS7-S) et MSI (K7N2G-L), EPoX adopte à son tour le chipset nForce2 de nVidia (voir édition du 16 juillet 2002) pour sa carte mère EP-8RGA+. Destinée aux processeurs AMD Athlon XP, celle-ci intègre le moteur graphique IGP (équivalent du GeForce 4) et le SouthBridge MCP-T qui prend notamment en charge le son multicanal Dolby 5.1. Par ailleurs, la carte plutôt haut de gamme dispose de trois connecteurs mémoire pouvant supporter jusqu’à 3 Go de SDRAM DDR400, d’un contrôleur Ethernet 10/100, de six connecteurs USB 2.0 (dont deux en option), deux ports Firewire, et de six connecteurs PCI.

? Plus de 1,7 million d’abonnés haut débit en France selon l’association des fournisseurs d’accès.

Au 31 décembre 2002, la France comptait plus de l,7 million d’abonnés haut débit (câble et ADSL) dont près de 1,5 pour les seuls membres de l’association française des fournisseurs d’accès (AFA) sur un total de 8,9 millions de comptes Internet ouverts. Si le haut débit a explosé en 2002 avec une croissance de 250 % pour l’ADSL et 50 % pour le câble, l’AFA reste préoccupée par la fragilité du secteur. “La croissance de l’Internet français présente des risques sérieux d’essoufflement, alors que le secteur est fragilisé par une conjonction de contraintes économiques […] et de faible équipement des ménages au regard des autres pays européens”, préviennent les représentants de l’association. Surtout, ils constatent, pour la première fois, une stagnation du bas débit “alors qu’il constitue un passage vers le haut débit”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur