10 000 pages web impliquées dans une nouvelle attaque pirate

Cloud

McAfee met en garde les internautes contre des risques d’infection liées à des redirections automatiques.

L’éditeur de solutions de sécurité McAfee a identifié plus de 10 000 pages Web modifiées par des cybercriminels pour pirater les PC des internautes à leur insu. Les pages Web ont été modifiées pour rediriger les visiteurs vers des sites bourrés de malware qui tentent de s’introduire dans le PC de l’utilisateur. McAfee Avert Labs a décrit l’attaque comme “l’une des plus grandes attaques de ce type recensées à ce jour”.

Les redirections et les tentatives d’effraction sont dissimulées à la vue de l’utilisateur. Les pages affectées comprennent des destinations courantes telles que les sites de voyage ou de loisir ou les sites gouvernementaux. Selon McAfee, l’attaque nous rappelle que même les sites habituellement fiables peuvent être malveillants.

“On entend souvent des avertissements qui nous invitent à ne pas nous rendre sur les sites douteux”, explique Craig Schmugar, chercheur chez McAfee Avert Labs. “C’est un bon conseil, mais ce n’est pas suffisant. Même les sites que vous connaissez et que vous jugez fiables peuvent être piratés.”

Les pages Web reprogrammées sont probablement victimes d’une attaque automatique qui analyse Internet pour rechercher les serveurs non sécurisés et installe un code JavaScript pour rediriger l’utilisateur vers un site en Chine qui héberge l’agent malveillant.

Ce cocktail de malware tente d’exploiter les vulnérabilités de Windows, de RealPlayer et d’autres applications afin de s’introduire dans le PC. Une porte dérobée (backdoor) permet également l’installation d’autres programmes malveillants.

McAfee Avert Labs a détecté l’attaque le 12 mars. “Sur les 10 000 pages affectées, un certain nombre a déjà été nettoyé”, précise l’éditeur. “Une seule entité se cache vraisemblablement derrière cette attaque, puisque le code malveillant découvert sur toutes ces pages provenait du même serveur en Chine.”

L’éditeur de solutions de sécurité McAfee a identifié plus de 10 000 pages Web modifiées par des cybercriminels pour pirater les PC des internautes à leur insu. Les pages Web ont été modifiées pour rediriger les visiteurs vers des sites bourrés de malware qui tentent de s’introduire dans le PC de l’utilisateur. McAfee Avert Labs a décrit l’attaque comme “l’une des plus grandes attaques de ce type recensées à ce jour”.

Les redirections et les tentatives d’effraction sont dissimulées à la vue de l’utilisateur. Les pages affectées comprennent des destinations courantes telles que les sites de voyage ou de loisir ou les sites gouvernementaux. Selon McAfee, l’attaque nous rappelle que même les sites habituellement fiables peuvent être malveillants.

“On entend souvent des avertissements qui nous invitent à ne pas nous rendre sur les sites douteux”, explique Craig Schmugar, chercheur chez McAfee Avert Labs. “C’est un bon conseil, mais ce n’est pas suffisant. Même les sites que vous connaissez et que vous jugez fiables peuvent être piratés.”

Les pages Web reprogrammées sont probablement victimes d’une attaque automatique qui analyse Internet pour rechercher les serveurs non sécurisés et installe un code JavaScript pour rediriger l’utilisateur vers un site en Chine qui héberge l’agent malveillant.

Ce cocktail de malware tente d’exploiter les vulnérabilités de Windows, de RealPlayer et d’autres applications afin de s’introduire dans le PC. Une porte dérobée (backdoor) permet également l’installation d’autres programmes malveillants.

McAfee Avert Labs a détecté l’attaque le 12 mars. “Sur les 10 000 pages affectées, un certain nombre a déjà été nettoyé”, précise l’éditeur. “Une seule entité se cache vraisemblablement derrière cette attaque, puisque le code malveillant découvert sur toutes ces pages provenait du même serveur en Chine.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur