30 millions d’euros levés : Frichti met les petits plats FoodTech dans les grands

E-commerceEntrepriseLevées de fondsMarketingStart-up
frichti-levee-fonds

La start-up parisienne Frichti, qui exploite un concept de préparation et de livraison de repas de qualité à domicile, réalise un beau tour de table pour monter en puissance.

Frichti vient de boucler l’une des plus belles levées de fonds de l’écosystème start-up français du premier semestre 2017 : 30 millions d’euros.

Une belle performance pour les co-fondateurs Julia Bijaoui et Quentin Vacher qui avaient lancé le concept de préparation et de livraison de repas de qualité à domicile.

Deux nouveaux fonds s’invitent au capital de la start-up FoodTech : Verlinvest (Bruxelles) et Felix Capital (Londres). Les actionnaires historiques suivent : Alven Capital et Idinvest Partners.

La nouvelle valorisation de la start-up n’est pas précisée.  « Aucun des fonds n’est majoritaire au capital de Frichti et aucun n’a la minorité de blocage », assure Quentin Vacher, selon Les Echos.

A la fin du premier trimestre 2016, Frichti avait déjà effectué un tour de table de 12 millions d’euros. Dans le courant de l’automne 2015, il avait bénéficié d’un joli financement d’amorçage d’un million d’euros.

L’entreprise a grossi : elle emploie désormais plus de 300 collaborateurs. Outre le recrutement qui va se poursuivre, les fonds récoltés vont servir à consolider sa position au niveau national et à amorcer un virage à l’international.

Cité dans le communiqué, Quentin Vacher estime qu’il existe « une réelle alternative de consommation en phase avec le mode de vie de nos clients ».

Tout en affichant l’ambition de devenir « un leader du secteur de l’alimentation en rendant possible de réunir en un même service le bon, le pratique et abordable ».

La gestion des repas à concocter est devenue une véritable machine de guerre avec une cuisine centrale de plusieurs milliers de mètres carrés à proximité du marché de Rungis.

Parallèlement, la start-up doit aussi se concentrer sur les moyens d’optimiser les flux de commandes et les parcours de livraison.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur