31% des internautes conservent leurs données bancaires sur leur PC personnel

Mobilité

Une étude de Kaspersky Lab tire la sonnette d’alarme : un tiers des consommateurs stockent leurs coordonnées bancaires sur leur ordinateur personnel, quand plus de la moitié y conserve des documents personnels importants. Sans toujours une protection adéquate.

Nombre d’internautes semblent encore jouer la carte de l’insouciance quand il s’agit de protection des données personnelles.

Selon une étude menée par Harris Interactive pour le compte de Kaspersky Lab*, tout de même 31% des internautes interrogés conserve leurs coordonnées bancaires sur leur ordinateur domestique.

Des données sensibles donc, qui peuvent facilement tomber entre les mains de pirates et de cyber-criminels si le PC est mal protégé contre les intrusions.

Cette même étude révèle également que près de 6 consommateurs sondés sur 10 (59%) ont une vision tronquée du stockage et de la conservation des informations privées : ainsi, ils avouent que cela consiste seulement pour eux à stocker leurs e-mails sur leur ordinateur…

En outre, 54% conservent aussi des documents personnels importants sur leur ordinateur, et 51% des photos et vidéos privées.

41% d’entre eux stockent également sur leur PC personnel des documents à usage professionnel, 33% des e-mails professionnels et, dans la même proportion, les mots de passe et les détails sur leurs comptes utilisateurs.

Une conscience encore mal éveillées à la perte et aux vols de données sensibles…

« […] un ordinateur contenant ce type de données qui reste mal protégé est similaire à une carte bancaire abandonnée sur un banc public… Il faut espérer que personne ne s’en servira », souligne Nicolas Brulez, senior malware analyst pour Kaspersky Lab.

 

*Résultats tirés d’une enquête réalisée par Harris Interactive en février et mars 2012 auprès d’environ 9 000 consommateurs aux Etats-Unis, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Russie, en France, en Italie et en Espagne.

 

 

Crédit image : Copyright Nakamasa-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur