360&1 : la DMP du e-tourisme lève 1,1 million d’euros

CRMEntrepriseLevées de fondsMarketingPublicitéStart-up
3601-levee-fonds
3 4

La start-up niçoise va exploiter ce financement pour développer sa plate-forme de gestion publicitaire aujourd’hui orientée vers les acteurs du e-tourisme.

Près de cinq mois se sont écoulés depuis la mise en ligne, sur la chaîne YouTube du média niçois Radio Zérosix, du pitch réalisé par 360&1 à l’occasion de son entrée dans l’accélérateur du groupe Allianz.

Par la voie de son fondateur et dirigeant Olivier Ricard (également à l’origine de Full Performance, société spécialisée dans le référencement sur Internet), la jeune pousse avait évoqué « une levée de fonds à six chiffres » qui serait officialisée avant la fin de l’année.

Dès le mois de juin, on avait pu entrevoir, dans une plaquette à l’intention des investisseurs (document PDF, 2 pages), un actionnaire* nommé Starquest Capital.

Le fonds TEPA, qui réalise des investissements de 200 000 à 1,5 million d’euros dans des sociétés technologiques, emmène bel et bien le tour de table en question, tout juste officialisé avec une participation de Bpifrance, pour un montant global de 1,1 million d’euros.

Au-delà du e-tourisme

360&1 va mettre ce financement à profit pour accélérer le développement de son offre à destination des professionnels du webmarketing : une DMP « à la demande » exploitée dans une approche sectorielle.

La solution « FindThePax » témoigne de cette logique verticale. Elle vise le secteur du e-tourisme, à travers un « guichet unique » pour les hôteliers et autres hébergeurs. L’idée étant de permettre à ces acteurs de diversifier leurs sources d’acquisition de clients tout en réduisant les intermédiaires impliqués dans la gestion des campagnes de diffusion de leur offre d’hébergement (Booking.com, Hotels.com, etc., de la gestion des réservations à la comptabilité).

360&1 parle de DMP « à la demande », au sens où des modules sont déployés en fonction des besoins. La facturation peut s’effectuer sur trois modèles : soit un abonnement en fonction du trafic et des services souhaités, soit une commission de 9 % sur les budgets investis, soit à la performance, à travers le partage de 5 à 15 % du montant et réservations et/ou sur les rémunérations d’audience.

La start-up fondée en mai 2016 revendique « plus de 750 clients actifs ». Disposant d’accords signés avec 12 000 hôtels en France  et aux États-Unis, elle estime pouvoir dégager plus de 20 millions d’euros de revenus sur 5 ans.

La participation à la troisième saison de l’accélérateur Allianz, aux côtés de Connect’O (objet connecté pour mesurer la consommation d’eau), Digital Fineprint (exploitation de la data sociale pour optimiser la conversion en ligne), Metigate (BI climatique) et Spixii (assistant digital pour l’assurance personnelle) lui a notamment permis d’aller au contact de l’écosystème hongkongais.

allianz-3601

* L’actionnariat de 360&1 comprend également Éric Baissus, ami d’enfance d’Olivier Ricard, devenu son associé au sein d’Azameo. Cette société, qui édite une plate-forme SaaS de marketing programmable, figure aussi au portefeuille de Starquest Capital…

3601-nice


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur