4G, montée en débit 3G, Wi-Fi…SFR explore les combinaisons du sans fil

4GMarketingMobilité

Le deuxième opérateur en France (21 millions de clients mobiles) prépare la 4G commerciale pour début 2013. La 3G et le Wi-Fi ne sont pas pour autant écartés.

SFR veut se montrer sur tous les fronts des réseaux à (très) haut débit sans fil.

Une manière également de montrer que les développements continuent malgré le changement brusque survenu au niveau du top management en début de semaine.

Le deuxième opérateur mobile (21 millions de clients mobiles à fin 2011, dont 5 millions en haut débit mobile) confirme la sortie des premières offres commerciales 4G début 2013 avec un déploiement pilote dans deux villes : Lyon et Montpellier.

Mais c’est Marseille qui avait été privilégiée par “l’opérateur au carré rouge” dès septembre 2011. Ce test terrain est réalisé en partenariat avec Nokia Siemens Network.

Maintenant, c’est au tour d’Orange de monter en première ligne 4G dans cette même ville, en association avec Alcatel-Lucent.

La bataille de la montée en débit 3G se poursuit. D’ici fin mars (on y arrive), SFR devrait parvenir à une couverture de 98,5% de la population en 3G+ (norme HSDPA, surf à 3,6 Mbit/s).

L’objectif est maintenant se concentrer sur la généralisation de la technologie HSPA+ (introduite en  2010) offrant un débit crête de 21 Mbit/s : 88% de la population sera couverte d’ici fin 2012.

50 agglomérations et grandes zones balnéaires sont déjà passés à l’étape supérieure : le HSPA+ upgradé à 42 Mbit/s (introduit fin 2011). D’ici la fin de l’année, 63% de la population en bénéficiera.

Bonne nouvelle : Le nouvel iPad d’Apple est compatible avec ces débits (mais SFR ne dit pas un mot sur la compatibilité 4G “à la française” et la nouvelle tablette tactile d’Apple).

L’essor du femtocell du nom de cet amplificateur 3G à domicile est toujours intrigante à suivre (100 000 boîtiers installés sur le territoire à fin mars).

Dans le courant de l’été, les clients SFR pourront pourront bénéficier de la femtocell troisième génération.

Les performances seront doublées avec un débit maximum de 14,4 Mbit/s (contre 7,2 Mbit/s actuellement) et “deux fois plus de communications en simultané” (8 contre 4 actuellement).

N’oublions pas le Wi-Fi qui reste une valeur sûre. Là, l’opérateur propose “un grand mixte Internet sans fil” avec SFR Auto Connect WiFi.

C’est un service qui permet à l’utilisateur de passer du réseau 3G+ au Wi-Fi “de manière automatique, sans discontinuité ni manipulation” en exploitant la technologie EAP-SIM en cours de normalisation.

Il sera déployé au niveau national après une expérimentation qui a duré six mois dans le Sud-Est de la France.SFR Auto Connect WiFi sera activé mi-juin sur l’ensemble du réseau Wi-Fi de l’opérateur.

Actuellement réservé aux abonnés mobiles disposant d’un terminal mobile ou nomade d’Apple (un smartphone iPhone ou une tablette iPad sous iOS 5), “ce service sera progressivement lancé sur les autres modèles de terminaux”, précise l’opérateur.

Toujours sous l’angle du wireless, on apprend que SFR renouvelle son accord avec Fon, “la plus grande communauté Wi-Fi au monde” (10 millions de hotspots dont 5,5 millions à l’international) fondée en 2006 par l’entrepreneur argentin Martin Varsavsky.

En fait, c’est un héritage de Neuf Telecom et de sa Neuf Box  que “l’opérateur au carré rouge” a repris pour son propre compte. L’accord Fon complète son propre réseau de hotspots (4 millions).

Avantage : les clients neufbox de SFR en déplacement à l’étranger peuvent disposer d’accès Wi-Fi exploités par des opérateurs télécoms partenaires de Fon : BT (Royaume-Uni), Belgacom (Belgique), Netia (Pologne), ZON (Portugal), SoftBank (Japon), Oi (Brésil) ou MTC (Russie).

Petite précision qui ne manquera d’attirer l’attention les clients qui prennent les transports en commun franciliens : SFR annonce qu’il mène un pilote visanrt à donner l’accès à ses clients aux hotspots des stations de métro et de RER”, opérés par Naxos (filiale de la RATP).

Alors que la RATP étudie la manière de déployer la 3G sur son réseau de transport.

Testez vos connaissances sur le marché de la téléphonie mobile
Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile se partagent le très juteux marché de la téléphonie mobile en France. Connaissez-vous les parcours croisés de ces quatre acteurs de la téléphonie mobile ? Participez à notre quiz.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur