La 4G prend du poids dans l’économie numérique

4GMobilitéOpérateursRéseauxTrès haut débit
4g-idate-mwc-2015

L’IDATE constate que des technologies comme la voix sur LTE et l’agrégation de porteuses (LTE-Advanced) ont favorisé l’adoption de la 4G en 2014.

Dynamisme des opérateurs asiatiques avec China Telecom en tête de liste, développement de la voix HD et de nouveaux services numériques à travers la technologie VoLTE (Voice over LTE) et les systèmes d’agrégation de porteuses : la 4G a connu un essor sans précédent en 2014.

C’est le principal enseignement à tirer du dernier rapport de l’IDATE, compilé en décembre et présenté cette semaine dans le cadre du mobile World Congress.

Le groupe de réflexion spécialisé dans l’économie numérique estime qu’à fin 2014, 7 % des cartes SIM en circulation dans le monde étaient connectées au très haut débit. Ce qui représente environ 500 millions de lignes téléphoniques… liées à plus de 350 réseaux exploités commercialement.

Au pointage du 30 juin 2014, 38 % des abonnements 4G sont souscrits aux États-Unis (contre 45 % six mois plus tôt). Suivent le Japon (51,2 millions de lignes) et la Corée du Sud (32,6 millions). La France se trouve en 8e position au classement, avec 5,5 millions de forfaits recensés.

Si l’adoption croît, les revenus aussi. Selon l’IDATE, la 4G a généré 160 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur l’année, soit 11 % du revenu global des opérateurs mobiles.

Il faut dire que la population est couverte quasi intégralement dans certains pays. KDDI, SoftBank et NTT DoCoMo atteignent même les 100 % au Japon. Même réflexion pour Singtel MobileOne à Singapour et LG U+ en Corée du Sud. Optus s’approche du plein taux en Australie.

Les investissements records consentis par les opérateurs en 2014 pour développer leur réseau LTE devraient se traduire par une augmentation régulière du nombre d’abonnés. A l’horizon 2018, 29 % des cartes SIM – soit 2,3 milliards – devraient être liées à des offres 4G, contre près de 900 000 en 2015, 1,3 milliard en 2016 et 1,7 milliard en 2017. Le tout pour un chiffre d’affaires estimé à 700 milliards d’euros.

Crédit photo : ScandinavianStock – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur