9Online : 1 Mbit/s moins cher que 512 Kbits/s

Cloud

Deux fois plus rapide et pourtant moins chère, la nouvelle offre haut débit de 9Online n’y va pas de main morte. Réservée aux internautes de certaines régions couvertes par le réseau de LDCom, l’offre à 1 024 Kbits/s pour 40 euros de 9Online n’en jette pas moins un pavé dans la mare !

Ça bouge dans les offres ADSL : 9Online annonce les 1 024 Kbits/s à moins de 40 euros (39,90 exactement et 37,90 euros pour les abonnés à l’offre téléphonie), soit un tarif deux fois moins élevé que la plupart des offres équivalentes et, surtout, plus économique d’environ 5 euros que les forfaits 512 Kbits/s des Wanadoo, Tiscali, Club-Internet et AOL. Seul Free, avec ses 30 euros les 512 Kbits/s, se distingue encore de ce sérieux concurrent.

Plus fort encore, 9Online garantit les débits (1 024 Kbits/s en voie descendante, 256 Kbits/s en voie montante). Une garantie qui, jusqu’à présent, n’était proposée qu’aux entreprises et que ces dernières payaient au prix fort. Comment 9 Online y parvient-il ? En s’appuyant sur les lignes dégroupées de son opérateur LDCom. En réalité, 9Online est un service de 9Telecom qui est la marque de l’activité télécommunications de LDCom (voir édition du 19 septembre 2002). Revers de la médaille, seules les principales grandes villes sont couvertes par le réseau de l’opérateur alternatif : Paris, les Hauts-de-Seine (92), Lyon, Marseille (partiellement) et Nice (partiellement). Strasbourg devrait l’être à partir de la mi-novembre et Bordeaux, la Seine-Saint-Denis et le Val de Marne, à la fin de l’année. Le reste de la France ne bénéficiera que d’une offre à 512 Kbits/s pour le même tarif.

Contrairement aux offres concurrentes, le modem (modèle USB) n’est pas intégralement offert mais proposé à 50 euros. Il est livré avec deux filtres. S’il n’y a pas de frais d’activation de ligne, il faut prévoir des frais de résiliation qui peuvent s’élever jusqu’à 99 euros en cas de demande d’arrêt du service dans les douze mois après son ouverture. Au delà, aucun frais ne sera facturé. Pour autant, aucune durée d’engagement minimale n’est exigée. Et comme pour mieux enfoncer le clou, 9Online propose les trois premiers mois à 29,90 euros.

Pression supplémentaire sur France Télécom ?

Cette offre a le mérite d’apporter un peu de diversité dans un marché où, jusqu’ici, seul Free proposait une offre se démarquant des autres. Reste à savoir qui elle va concurrencer. L’ADSL 512 Kbits/s de Free à 30 euros (29,99 précisément) ou, plus logiquement, les offres des Wanadoo et compagnie à 45 euros, toujours pour 512 Kbits/s ? Quoi qu’il en soit, il serait étonnant que ces derniers puissent s’aligner dans la mesure où ils utilisent les infrastructures de France Télécom. Or, les conditions tarifaires de l’opérateur historique ne semblent pas permettre de baisser les prix à ce niveau. Nouveau bras de fer en perspective avec l’Autorité de Régulation des Télécommunications ?

Cette nouvelle offre d’accès Internet à haut débit chamboule le paysage de l’Internet français. Après avoir été le premier à révéler l’offre de Free, SVM fait le point sur la nouvelle donne du haut débit. En kiosque dès le jeudi 24 octobre prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur