AB Tasty vise l’Europe après sa première levée de fonds

EntrepriseLevées de fondsMarketingPublicitéStart-up
ab-tasty-levee-fonds
0 0

La société basée à Paris va mettre à profit son premier tour de table (1,1 million d’euros) pour développer ses solutions d’A/B testing au-delà du marché français.

Accélérer son développement en Europe avec un focus sur des marchés « mûrs ou en phase de maturité » comme l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Espagne et l’Italie : tel est le principal objectif d’AB Tasty après son premier tour de table.

La société basée à Paris (rue du Sentier, dans le 2e arrondissement) a levé 1,1 million d’euros auprès de XAnge et Kima Ventures. C’est-à-dire le fonds d’investissement que La Banque Postale dédie aux jeunes entreprises innovantes et la structure d’amorçage montée par le duo Xavier Niel (Iliad-Free) – Jérémie Berrebi (Zlio, Net2One…).

AB Tasty a lancé en 2011 sa solution d’A/B testing* qui permet de comparer les performances de plusieurs versions d’une même page Web ou d’un parcours client et de valider statistiquement quelles sont les modifications les plus efficaces dans l’optique de dynamiser ventes et taux de conversion.

A la tête de cette entreprise qui revendique aujourd’hui 240 clients parmi lesquels Bouygues Telecom, France Télévisions, Microsoft et SFR Business Team, on retrouve Alix de Sagazan et Rémi Aubert. La première est diplômée de l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris I) en management et titulaire d’un master en marketing obtenu à la Reims Management School. Elle est arrivée sur le marché en 2007 au sein d’Adlink Media pour gérer display, ventes d’espaces publicitaires online et veille média. Sorti d’un cursus en droit à l’Université Panthéon-Assas (Paris II) et titulaire d’un double master en business et management, son associé a débuté en tant que gestionnaire du référencement naturel pour le comparateur de prix Twenga.

Réunis en 2008 au sein de l’agence de search marketing Keyade, Alix de Sagazan et Rémi Aubert fondent, l’année suivante, une agence de conseil en Web analytics nommée Liwio. C’est pour valider leurs recommandations qu’ils ont l’idée de créer un outil de testing.

Une offre SaaS

22 salariés sont aujourd’hui impliqués dans le développement de leur solution qui permet de modifier les pages d’un site Web à l’aide d’un éditeur visuel, sans écrire de code et sans nécessiter de connaissances techniques. Il est possible de déplacer des éléments, d’en supprimer, de les redimensionner, d’en masquer le contenu ou encore de modifier des éléments HTML et les styles associés.

Intervient ensuite la phase de paramétrage des options applications au test : restreindre les modifications à certaines pages, cibler les internautes qui doivent être soumis à l’expérimentation (par exemple, uniquement ceux en provenance de campagnes de liens sponsorisés), affecter à chaque variation un pourcentage du trafic…

Les performances des pages se mesurent sur plusieurs critères : engagement des internautes vis-à-vis du contenu (temps passé sur le site, nombre de pages vues, taux de rebond), objectifs de clics et objectifs par URL – une fonction similaire à celle embarquée dans Google Analytics. Les tests peuvent s’effectuer par redirection ou sur des pages successives comme dans un tunnel de conversion, en incluant éventuellement des formulaires et des zones protégées par mot de passe.

La solution d’AB Tasty est proposée en mode SaaS (Software as a Service) : les modifications et les paramètres des tests sont en fait stockés dans un fichier JavaScript hébergé sur un CDN (Content Delivery Network). Il faut donc, avant de lancer un test, placer sur l’ensemble des pages du site un petit script entre les balises <head>/</head>.

A en croire AB Tasty, le temps de chargement des pages n’est pas affecté : de type asynchrone, le script « met moins de 100 millisecondes à se charger la première fois […], puis 40 ms lorsqu’il est mis en cache ». Pas non plus d’impact sur le référencement : les moteurs ne prennent pas en compte les modifications, effectuées en JavaScript côté navigateur.

Avec cette première levée de fonds, l’entreprise envisage de recruter de nouveaux experts en marketing, informatique et ingénierie commerciale pour atteindre les 50 salariés d’ici à fin 2015. Les investissements en R&D vont également s’accélérer.

* Au dernier baromètre du cabinet de conseil e-business Converteo, AB Tasty détient 42% du marché français des solutions d’A/B testing sur le 1er semestre 2014 (voir graphique ci-dessous). Parmi les cas clients recensés sur le site, on citera Etam (lingerie et prêt-à-porter) qui augmente de 10% le taux d’accès à ses pages produits ; ou E-Santé (portail d’informations sur la santé) qui augmente de 37% le taux d’inscription à sa newsletter.

ab-tasty-webanalyse
Source : « Baromètre S1 2014 des outils de webanalyse », Converteo

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur les solutions e-commerce ?

Crédit photo : Antonio Guillem – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur