Acces à distance : la Freebox dépasse les frontières du foyer

Marketing

Le firmware 1.1 de la Freebox Revolution apporte un accès à distance aux fichiers stockés sur le disque dur interne via le Web ou le protocole FTP.

Le logiciel interne de la Freebox passe en version 1.1, avec au programme une amélioration notable de la fonction serveur de fichiers.

L’accès ne se limite plus au réseau local,  il peut désormais s’effectuer à distance par HTTP ou FTP.

Ce n’est pas encore LA révolution, mais on en prend le chemin. Une mise à jour de firmware suffit à donner un peu plus de tonus au boîtier Freebox Server.

Déjà reconnu pour ses fonctionnalités avancées de gestion de données à la façon d’un serveur NAS (250 Go), le boîtier dessiné par Philippe Starck dépasse désormais les frontières du foyer.

Cette mise à jour lui offre en effet, à l’image des espaces de stockage basés sur le cloud, une accessibilité indépendante du réseau et de la machine utilisée en support.

Calculé en fonction du débit descendant de la ligne de chaque abonné, le taux de transfert en sera néanmoins d’autant plus faible, via le Web comme par l’intermédiaire d’un client FTP tel que Filezilla.

Sans pallier la commodité d’une solution physique, cette fonction contribue à faciliter le partage et l’échange de fichiers grâce à un explorateur qui rappelle l’interface de Windows.

Condition sine qua non à son utilisation, connaître l’adresse IP fixe délivrée par Free.

D’après Univers Freebox, c’est cette dernière qui permettra à l’administrateur d’activer l’accès à distance et de modifier le port d’accès HTTP (80 par défaut).

Les audiophiles se réjouiront par ailleurs de l’implémentation d’AirPlay, système de diffusion de flux audiovisuels vers des appareils Apple connectés en Wi-Fi sur le réseau.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur