Accord sur les heures “sup” de l’euro et l’an 2000

Cloud

Les syndicats et le patronat du secteur informatique sont parvenus à s’entendre sur le montant des rémunérations à accorder pour les travaux supplémentaires générés par ces deux chantiers exceptionnels.

Après deux semaines d’impasse, les négociations opposant les syndicats et le patronat des sociétés informatiques sur la question des travaux exceptionnels liés au passage à l’euro et l’an 2000 viennent d’aboutir. Un protocole d’accord vient en effet d’être signé entre la fédération patronale Syntec (Chambre Syndicale des SSII) et les syndicats CFDT et CGC.

Le texte précise les contreparties accordées pour le surcroît d’activité généré par ces deux chantiers entre le 1er janvier 1999 et le 31 mars 2000. Une rémunération exceptionnelle sera accordée aux salariés sollicités le week-end du jour de l’an 2000. D’ici là, une majoration salariale de 25% sera également pratiquée à partir de 12 heures supplémentaires effectuées en une semaine. Le texte revient aussi sur la rétribution des travaux supplémentaires effectués en 98.

Pour en savoir plus : http://www.syntec-informatique.fr.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur