Les actionnaires d’Apple veulent en savoir plus sur l’après-Steve Jobs

Cloud

Alors que Steve Jobs est en arrêt maladie, certains actionnaires d’Apple veulent savoir qui est prêt à reprendre les rênes de la firme de Cupertino.

Hier 23 février, l’état de santé du P-DG d’Apple, Steve Jobs, était évidemment à l’ordre du jour de l’assemblée générale de la firme de Cupertino, note Silicon.fr.

Après les révélations du National Enquirer qui ne donnaient plus que six semaines à vivre au le co-fondateur d’Apple, les actionnaires de la “marque à la pomme” ont refusé de rendre public le plan de succession comme le suggérait un fonds de pension.

En effet, depuis le début de l’année Steve Jobs est en arrêt maladie pour la troisième fois depuis 2004. C’est donc Tim Cook qui tient les rênes de l’entreprise. Les actionnaires redoutent une nouvelle absence prolongée qui pourrait avoir un impact sur le cours de l’action.

Un fonds de pension de l’Illinois a donc demandé hier plus de transparence de la part du groupe – comme le révèlent Les Echos. Il a ainsi demandé lors de l’assemblée générale de dévoiler publiquement le plan de succession prévu par Apple.

Résolution majoritairement désapprouvée par les administrateurs du groupe qui ont conseillé officiellement aux actionnaires de rejeter cette proposition, et ont finalement été entendus.

Ces derniers ont invoqué le fait qu’un plan de succession est établi chaque année même pour le P-DG, et que le révéler maintenant reviendrait à donner des «avantages injustes» aux concurrents de la firme de Cupertino, puisqu’ils connaîtraient alors les noms et les critères d’évaluations des candidats.

En revanche, l’assemblée générale a adopté le vote à la majorité concernant les nouveaux membres du Conseil d’administration, qui étaient jusque-là élus à la majorité relative. Les sept membres, y compris Steve Jobs, ont été reconduits dans leur fonction.

Toujours est-il, que l’absence de Jobs ne s’est pour l’instant pas fait ressentir sur le marché. Depuis les douze derniers mois, l’action a gagné 70%. Et en 2009, lorsque Tim Cook occupait le poste de dirigeant par intérim, les profits d’Apple avaient continué de croître.

Reste à savoir si la semaine prochaine, lors de la présentation de l’iPad 2, désormais confirmée par le groupe pour mercredi 2 mars, qui, de Steve Jobs ou Tim Cook, assurera la prestation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur