Administration de parcs : Landesk revient sur sa première appliance

Cloud

La filiale d’Avocent a livré début octobre son premier boîtier pour l’administration et la sécurisation à distance des postes de travail.

La société Landesk est revenue ce matin sur un boîtier qu’elle a lancé début octobre. Il s’agit de la première appliance (Landesk Management Gateway) dédiée à l’administration distante des équipements conçue par cette entreprise, entrée dans le giron du groupe Avocent en avril 2006 pour 416 millions de dollars. Ce boîtier, qui repose sur un châssis Avocent, est motorisé par une version allégée de Linux et il embarque ses logiciels d’administration à distance et d’application de “patchs” de sécurité.

Facturée environ 2110 euros l’unité par les partenaires de Landesk, l’appliance est destinée à “toutes les personnes itinérantes (tant dans les PME que dans les grandes entreprises), qui ont des portables et ont besoin de se connecter aux réseaux de leurs entreprises”, explique Frédéric Pierresteguy, directeur pour l’Europe du Sud, l’Afrique et le Moyen-Orient. Principal intérêt, elle dispense ces organisations d’investir dans des connexions par VPN ou RPV (réseau privé virtuel) pour l’administration et la sécurisation de ces équipements situés à l’extérieur du réseau local.

Pour l’avenir, Landesk entend se concentrer sur trois axes : l’administration de système, qui correspond à son coeur de métier, les logiciels permettant de répondre au référentiel Itil (Information Technology Infrastructure Library) et la sécurité. Sur ce dernier point, Frédéric Pierresteguy souligne “la convergence entre la gestion de système et la sécurité”. Laquelle permet selon lui “de définir une politique de sécurité globale à partir d’une console unique”.

Cette convergence entre la gestion de système et la sécurité a été marquée, entre autres, par l’entrée de Mercury Interactive dans le giron de HP en 2006 ou encore le rachat d’Altiris par Symantec début 2007. De son coté, Landesk n’entend pas “réinventer la roue” pour ce qui est de la sécurité et son DG Europe du Sud indique que le groupe devrait “nouer des partenariats avec des sociétés connues”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur