Adobe créé un pont entre les composants Flash et Ajax

Cloud

L’éditeur a ajouté un composant Ajax à sa plateforme Flex. Ajax vient en complément des technologies PDF et Flash de Macromedia.

Depuis le début du mois de mars, Adobe propose une nouvelle bibliothèque de fonctions en open sourceen téléchargement. Dénommée FABridge (pour “Flex, Ajax Bridge”), cette bibliothèque de scripts en Java permet d’ajouter un composant Ajax à Flex, la plate-forme destinée à la création d’interfaces en Flash dont Adobe a hérité en rachetant Macromedia (voir édition du 18 avril 2005).

A l’instar de Microsoft, IBM, Yahoo et Google, (voir édition du 2 février 2006), Adobe apporte donc aujourd’hui son soutien à l’architecture Ajax (acronyme de “Asynchronous Javascript and XML”). Cette architecture offre différentes techniques pour développer des applications en ligne dont le rafraîchissement est effectué de façon parcellaire et transparente, sans qu’il ne soit nécessaire d’ajouter au navigateur des plugins comme le lecteur Flash d’Adobe, la console Java de Sun Microsystems ou encore la technologie ActiveX de Microsoft (voir édition du 22 décembre 2005). Ajax a cependant ses limites, selon Jeff Whatcott, le directeur de la division Entreprise et développement d’Adobe. Il estime que cette architecture “s’appuie sur une technologie de navigateur ‘dépassée’, ne permettant pas un accès hors ligne aux données, une intégration transparente des données audio et vidéo ou une présentation de graphiques vectoriels (…). Les technologies Flash et PDF peuvent (donc) jouer un rôle majeur pour optimiser les techniques Ajax et en dépasser les limites”.

Indépendant d’ActionScript

S’appuyant sur son premier Flash JavaScript Integration Kit, lancé l’an dernier, la bibliothèque FABridge d’Adobe a pour objectif d’aider les développeurs à créer des API (Application Programming Interface) vers le Flash Player et différents objets Flex, et ce à partir de code Javascripts et sans développements dans le langage propre à Adobe (ActionScript). Ces composants Ajax et Flash peuvent ensuite dialoguer directement entre eux au sein même des navigateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur