Adobe va proposer une version allégée en ligne de Photoshop

Cloud

L’éditeur va adopter le modèle de la gratuité contre publicité pour la
déclinaison Internet de son logiciel phare de retouches photos.

Dans les années 1990, on nous promettait l’arrivée de “network computers” ou assimilés, des terminaux légers qui permettraient de travailler grâce à des applications accessibles en ligne et stockées sur des serveurs à distance. Le concept était retombé dans l’oubli, des études montrant que les utilisateurs rechignaient à confier leurs données à des tiers et à louer leurs logiciels.

Il semblerait que ces barrières soient en train de tomber comme le montre le succès de la solution de gestion de relation client en ligne de Salesforce.com ou le lancement récent d’un tableur et d’un traitement de texte dans l’offre Google Apps, en attendant l’arrivée effective d’Office Live de Microsoft, actuellement en cours de test.

Le spécialiste des logiciels graphiques et multimédia Adobe ne souhaite pas rester sur le bord de la route. Son PDG Bruce Chizen a révélé à la rédaction de News.com que la société allait d’ici à six mois permettre aux internautes d’utiliser depuis un simple navigateur une version spéciale de son logiciel de dessin Photoshop.

Seules les fonctionnalités les plus utilisées par les amateurs seront implémentées. La solution ne fera donc pas d’ombre à la version professionnelle. De toute façon, compte tenu de la taille des fichiers traités, il se poserait un problème de la bande passante et de fluidité à l’utilisation.

Un modèle qui a fait ses preuves

L’outil en ligne sera gratuit, financé en contrepartie par la publicité. Bruce Chizen ne cache pas d’ailleurs sa source d’inspiration : le modèle publicitaire de Google qui “a démontré que cela fonctionnait plutôt bien pour un certain type d’applications“. En espérant que Google justement ne lance pas d’ici là une version en ligne de son logiciel Picasa, qui rejoindrait les rangs de concurrents comme Fauxto ou Picnik.

Une originalité : alors qu’Ajax est habituellement privilégié pour les outils “type Web 2.0”, Adobe préfère opter pour sa technologie propriétaire Flex, que l’on retrouve dans son lecteur multimédia Flash.

L’éditeur tentera d’abord l’expérience avec Adobe Remix, un outil de montage vidéo en ligne dérivé allégé d’Adobe Premiere qui sera accessible gratuitement sur le site de partage de médias PhotoBucket.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur