AdTech : Seedtag lève des fonds pour pousser la pub dans l’image

EntrepriseLevées de fondsMarketingPublicité
seedtag-levee-fonds

La start-up madrilène Seedtag (et présente en France) lève deux millions d’euros qui serviront à élargir l’influence de sa technologie « In-Image advertising ».

Insérer de la publicité sur les images disponibles sur les sites Web (médias en priorité). C’est la vocation de la start-up Seedtag d’origine espagnole qui vient de lever deux millions d’euros.

Les fonds recueillis proviennent de divers « investisseurs espagnols, français et brésiliens » (mais leurs identité n’est pas précisé).

Ils serviront à étendre l’influence de la start-up AdTech en Europe et au-delà et à renforcer l’équipe technologique. Sachant qu’elle dispose déjà de bureaux en Espagne (Madrid, Barcelone), en France (Paris), en Italie (Rome, Milan) et qu’une ouverture se produit du côté de l’Amérique latine (Mexico City, Sao Paulo). 

Depuis sa création en 2014 par deux ex-Googlers (Jorge Poyatos, Albert Nieto), Seedtag a levé 5,2 millions d’euros, notamment auprès d’Adara Ventures.

A partir d’une approche de technologie propriétaire, la start-up propose d’intégrer une publicité sur les images (« In-Image advertising ») publiées par des sites d’éditeurs. Ce qui favorise des insertions contextuelles.

Une bannière interactive vantant des chaussures d’un équipementier sportif sur une photo d’un but d’une équipe dans une compétition internationale par exemple.

seedtag-in-image-advertising

La start-up AdTech sera présente à la conférence Dmexpo organisée à Cologne (Allemagne) entre le 13 et 14 septembre.

Seedtag travaille avec des éditeurs comme Lagardère, Reworld Media, Prisa et Forbes. Côté marques, la start-up cite des références comme L’Oréal, Ikea, Renault, AccorHotels et Webedia.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur