L’AFDEL veut s’inscrire dans la dynamique de réindustrialisation

Régulations
AFDEL-Jamal-Labed-easyvista-logiciel-numerique

Le club des éditeurs de logiciels dispose d’un nouveau président : Jamal Labed (EasyVista). Il a remis à la ministre Fleur Pellerin “20 propositions en faveur du redressement productif grâce au numérique”.

Le 28 juin, les adhérents de l’AFDEL ont nommé leur nouveau président : Jamal Labed, Directeur général des opérations chez EasyVista.

Il remplace Pierre-Marie Lehucher (Berger-Levrault), qui avait pris provisoirement la présidence du club des éditeurs de logiciels depuis l’élection de Patrick Bertrand (Cegid) à la présidence du Conseil National du Numérique en avril.

Trois nouveaux administrateurs, qui occupent des postes de directeurs généraux au sein de sociétés éditrices de software pour les entreprises, rejoignent le conseil d’administration du club des éditeurs de logiciels : Vincent Chaillou (ESI Group), Philippe Lijour (Itesoft) et Stanislas de Rémur (Oodrive).

Face au Syntec Numerique, l’AFDEL (300 membres pesant 3,5 milliards d’euros “soit  50% du Top 100 France en chiffre d’affaires”) veut défendre sa place au nom de la “représentativité de la profession numérique”.

Elle propose de nouveaux services (guichet financement public, offre d’affacturage) et supervise le travail d’une vingtaine de groupes de travail (les plus récentes étant l’Open data, la facture électronique, les finances et  les affaires publiques).

L’AFDEL dispose également d’un bureau de liaison en Californie (Los Altos). Et elle présente désormais une nouvelle identité visuelle.

reunion-afdel-fleur-pellerin-numerique-logiciel“Je souhaite mettre à profit mon mandat pour amplifier la croissance de notre organisation, afin que notre industrie joue demain le rôle clé qui lui revient dans la dynamique de réindustrialisation qu’entend porter la nouvelle équipe gouvernementale”, a déclaré Jamal Labed lors de sa prise de fonction.

En marge de son assemblée générale, une délégation de chefs d’entreprises de l’AFDEL a rencontré Fleur Pellerin, ministre déléguée en charge des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique, pour une réunion de travail sur les enjeux de la filière logicielle et Internet.

A l’issue de cette réunion, “20 propositions en faveur du redressement productif grâce au numérique” lui ont été remises.

Une édition réactualisée du document publié en janvier 2012 lors de la campagne électorale pour la présidentielle.

Classement “Global Software Leaders” : Sept éditeurs voient leur CA augmenter de 50%
Fin juin, sous la houlette de PwC, l’AFDEL a sorti le classement des 100 principaux éditeurs de logiciels français en 2011 (initiative “Global Software Leaders“). Constat général : “Dans un contexte économique difficile, le chiffre d’affaires du Top 100 affiche une progression de 12% en partie générée par la transition de l’industrie vers de nouveaux modèles”. Cette croissance n’est pas homogène : 7 sociétés connaissent une croissance supérieure à 50% (Dassault Systèmes, Murex, Axway, Cegid, Linedata Services et Avanquest), tandis que 17 autres constatent une baisse de leur chiffre d’affaires.

A lire également : Tribune EasyVista : “Le Patriot Act, risque pour les données confidentielles dans le cloud” (12/04/12)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur