Agrégation d’actu : News Republic intègre la galaxie Cheetah Mobile

Apps mobilesEntrepriseFusions-acquisitionsMarketingMobilitéPublicitéStart-up
cheetah-mobile-acquiert-news-republic
4 2

La start-up bordelaise News Republic est rachetée par la firme chinoise Cheetah Mobile pour 57 millions de dollars.

Signe prémonitoire ? Début juillet, News Republic a reçu un trophée dans le cadre des Asia Mobile Awards de Shanghai. L’orientation asiatique devient plus nette encore avec le rachat de la start-up bordelaise qui exploite une app d’agrégation de sources d’actualité par la firme chinoise Cheetah Mobile (cotée au NYSE). Montant du rachat : 57 millions de dollars.

La création de Mobiles Republic par Gilles Raymond (déjà à l’origine d’In Fusio, éditeur de jeux sur mobile) remonte à 2008. L’application, rebaptisée News Republic en 2014, propose aux mobinautes un accès à 1650 sources d’information (des médias partenaires principalement tels que l’AFP, Al Jazeera, BBC, Bloomberg, CNN, The Guardian, The Huffington Post, L’Express mais aussi ITespresso.fr ou Silicon.fr). Ce qui permet de constituer un outil de veille en fonction de ses centres d’intérêt, à l’instar d’un concurrent comme l’Américain Flipboard.

News Republic s’appuie sur 50 000 articles d’actualité disponible au quotidien et revendique une base de 12 millions d’utilisateurs. Son app (parvenue à la sixième version) a été déclinée en 37 langues dans le monde.

La société dispose d’un effectif de 41 personnes entre Bordeaux et San Francisco.  Elle avait levé un montant cumulé de 10 millions de dollars auprès d’investisseurs comme XAnge, de Creathor Venture mais aussi d’Intel Capital.

Quel est le profil de l’acquéreur ?  Fondé en octobre 2010 à Beijing en Chine, Cheetah Mobile est coté au New York Stock Exchange depuis 2014 (en ayant levé 168 millions de dollars à l’époque).

La société était initialement positionnée comme un éditeur de solutions de sécurité soutenu par Kingsoft et Tencent. Elle conserve encore des services d’optimisation des terminaux mobiles comme Battery Doctor (optimisation autonomie des appareils) ou Clean Master (sécurité mobile).

Depuis, elle a monté en puissance sur le segment du marché de la publicité mobile avec Cheetah Ad Platform. On apprend dans sa fiche en français de présentation officielle que la société exploite également le jeu Piano Tiles 2 pour smartphones et a investi dans Musical.ly, une app de création et de partage en ligne de clips vidéo qui permet aux ados de faire du karaoké selon Les Echos.

Ce n’est pas la première fois que Cheetah Mobile investit en France. Début 2015, la firme chinoise avait acquis MobPartner (plateforme d’affiliation pour apps mobiles) pour 58 millions de dollars.

Sur l’ensemble de son exercice fiscal 2015, elle affiche un chiffre d’affaires global de 568,8 millions de dollars. 66% du business est réalisé par mobile. Et la moitié du CA est généré à l’international.

L’Ebitda ajusté se situe à 103,2 millions de dollars (quasiment en croissance de 100%) tandis que le resultat net rôde autour de 28 millions de dollars. Ses résultats du deuxième trimestre 2016 seront dévoilés le 19 août prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur