Agrégation d’actualité : Google News devra-t-il payer les éditeurs en Europe ?

LégislationMarketingRégulationsSocial Media
google-news-droit-auteur-europe
2 12

La Commission européenne pourrait obliger les moteurs d’actu comme Google News à négocier des droits d’auteur auprès des éditeurs de presse pour exposer leurs contenus.

Google News devra-t-il passer à la caisse pour exposer les morceaux d’articles d’actualité aspirés des sites des éditeurs ? Le sujet revient par le biais de la Commission européenne qui chercherait à instaurer un système de rétribution en faveur des médias lorsque leurs contenus est exposés par un portail d’agrégation d’information.

Selon The Wall Street Journal, Bruxelles pourrait introduire une proposition dans ce sens pour faire pression sur des groupes comme Alphabet/Google. Cette réflexion fait partie du processus de révision « vers un cadre moderne et plus européen pour le droit d’auteur » initié par la Commission européenne. Un sujet qui devrait revenir fin septembre dans l’agenda de la Commission européenne.

Ainsi, un document de travail mentionnerait un système de compensation destiné aux éditeurs lorsque des services d’agrégation de news reprendrait partiellement des éléments éditoriaux comme les titres, les chapeaux voire le début de l’article. Une ébauche de projet qui obligerait des acteurs comme Google à négocier des droits d’exposition à des contenus éditoriaux en fonction des groupes médias.

« On ne parle pas de prélèvement sur les moteurs de recherche au niveau européen », précise un porte-parole de la Commission européenne au WSJ. « Notre objectif est de s’assurer que les habitants des pays de l’UE dispose d’un accès large et varié à une offre légale de contenus. »

Avec le soutien de groupes d’éditeurs, des tentatives de pression législative ont été exercées dans ce sens en Allemagne et en Espagne. Mais les résultats ne sont guère convaincants.

L’influence de Google s’est révélée plus importante que la tentative d’opposition d’éditeurs comme Axel Springer en Allemagne. En Espagne, les pouvoirs publics avaient exigé que Google verse une compensation aux éditeurs pour exposer leurs contenus sur le moteur d’actualité. Mais le groupe Internet a préféré fermer son service au niveau local en guise de répercusssion.

Le Wall Street Journal n’est pas neutre dans la discussion. En guise de full disclosure, il est précisé dans l’article que News Corp, propriétaire du journal américain de référence dans les milieux politiques et economiques, a porté plainte contre Google (News) devant la Commission européenne à propos des pratiques présumées déloyales de reprise des informations sans son consentement express.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur