AjaxOS, un système d’exploitation qui déporte les applications

Cloud

L’éditeur Ajax13 va proposer un système d’exploitation sous environnement Linux qui s’entoure d’applications écrites en Ajax.

Après les applications, le système d’exploitation. L’éditeur Ajax13 Inc s’apprête à lancer, dans les semaines qui viennent, un nouvel environnement informatique. Baptisé AjaxOS, le projet se propose de déporter en ligne une partie des applications indispensables au fonctionnement d’un ordinateur. Notamment les applications de bureautique. Présenté comme un système basé sur Linspire, une distribution Linux développée par la société éponyme, AjaxOS appuiera son mode de fonctionnement sur des applications Ajax de l’éditeur.

Ainsi, le double-clic sur un fichier de type Word ou Excel lancera automatiquement les applications AjaxWrite (voir édition du 23 mars 2006) ou AjaxXLS dans le navigateur. AjaxOS va plus loin. Outre les applications, il se propose de déporter également les données des utilisateur en offrant des espaces de stockage virtuel. Accompagnés, bien sûr, des outils qui permettent de naviguer entre les données distantes et celles enregistrées localement.

Trouver un modèle économique

Traitement de texte, tableur, musique en ligne, création de diagrammes ou montage vidéo, à ce jour, Ajax13 propose cinq applications Web, toutes développées sous architecture Ajax (voir notamment édition du 11 mai 2006) et disponibles à travers un simple navigateur. L’éditeur devrait étoffer son catalogue au fil des mois et de sa stratégie.

Une stratégie opérée par le bouillonnant entrepreneur Michael Robertson qui rapproche les activités de ses multiples start-up pour proposer une offre globale cohérente essentiellement basée sur les standards ouverts. Michael Robertson est d’ailleurs le fondateur de Linspire, SIPphone, MP3tunes ou Ajax13 qu’il dirige plus ou moins directement.

Cependant, l’ensemble de ces concepts devront trouver un modèle économique pour se transformer en services pratiques et survivre. Pour l’heure, si l’on excepte Linspire commercialisé comme un système d’exploitation traditionnel (dont il existe désormais une version entièrement libre et gratuite avec Freespire), tous les services basés sur Ajax restent accessibles gratuitement. Des versions Premium (et donc payantes sous forme d’abonnement), comme le stockage en ligne, pourraient venir enrichir l’offre. A moins que Michael Robertson ait en tête de revendre son bouquet de start-up à prix d’or. Comme il l’avait fait pour MP3.com, un service de téléchargement de musique, revendu en 2001 à Vivendi Universal pour 372 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur