[Update] Samsung Galaxy Note7 : la production est « ajustée »

MobilitéSmartphones
samsung-galaxy-note-7-alerte
2 0

Samsung a limité la production du Galaxy Note7 après de multiples alertes concernant des appareils de remplacement.

[Mise à jour du 10 octobre 2016 à 15 h 36] En réaction à une nouvelle alerte, Samsung vient d’annoncer qu’il « ajuste le rythme de production du Galaxy Note7, le temps de prendre des mesures supplémentaires pour assurer la qualité et la sécurité. » TechWeek Europe a obtenu une confirmation dans ce sens.

Au sens propre comme au figuré, Samsung a toutes les peines du monde à éteindre l’incendie qui ravage les Galaxy Note7.

Selon l’agence Yonhap, qui s’appuie sur le témoignage d’un fournisseur, la firme aurait, en concertation avec les autorités américaines, chinoises et sud-coréennes, suspendu la production du smartphone, ainsi que les livraisons, gérées par une usine implantée au Vietnam.

Sa dernière communication officielle remonte au 7 octobre, dans un contexte d’inquiétude grandissante après un départ de feu causé non pas par l’un des 2,5 millions de Galaxy Note7 « première génération » qui font l’objet du programme de rappel lancé début septembre, mais par un modèle de remplacement, censé ne plus souffrir de problèmes de surchauffe.

Le vol Southwest Airlines sur lequel se sont déroulés les faits a dû être évacué.

Le souci pour Samsung : d’autres cas ont été recensés. Le compteur d’Ars Technica en est à une demi-douzaine, dont au moins cinq modèles de remplacement.

On citera ce résident du Kentucky admis à l’hôpital avec une bronchite aiguë après un dégagement de fumée en pleine nuit, alors que son téléphone était en veille. Ou encore ce Note 7 qui a commencé à fondre dans les mains d’une adolescente du Minnesota.

L’Asie n’est vraisemblablement pas épargnée : explosion dans une poche à Taïwan, début d’incendie dans un stade de base-ball en Corée du Sud…

Les opérateurs télécoms réagissent en ordre dispersé. Notamment aux États-Unis, où la commercialisation de la phablette avait démarré dès la mi-août.

AT&T a ouvert le bal en annonçant ne plus proposer de Galaxy Note7 à ses clients jusqu’à tant que la situation s’éclaircisse. Ceux qui possèdent un terminal à échanger peuvent choisir n’importe quel autre smartphone du catalogue, sans surcoût.

Même stratégie pour T-Mobile, qui s’engage à laisser aux clients les bénéfices liés à l’achat du Note 7 (en l’occurrence, un abonnement Netflix et un bracelet Gear Fit ou une carte SD).

Selon Bloomberg, AT&T envisagerait même d’exclure définitivement le produit de son offre. Du côté de Verizon, on se contente d’expliquer que les stocks sont écoulés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur