Alibaba cherche encore la rentabilité au-delà du e-commerce

CloudE-commerceMarketing
resultats-alibaba-t2-2018

Les bénéfices d’Alibaba restent intégralement tirés de son activité (e-)commerce. Cloud et services numériques sont en croissance, mais toujours pas rentables.

En nette croissance, mais pas encore rentable.

Chez Alibaba, ce constat vaut tout aussi bien pour le cloud que pour les « services numériques et de divertissement ».

Que ce soit en termes de résultat d’exploitation ou même de marge Ebita (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements), le groupe chinois ne compte, sur le 2e trimestre de son exercice fiscal 2018 (correspondant à la période du 1er juillet au 30 septembre 2017), qu’un segment d’activité dans le vert.

Ce segment, c’est son cœur de business : le commerce. Il dégage un chiffre d’affaires de 6,983 milliards de dollars, en hausse de 63 % d’une année sur l’autre (cf. synthèse des résultats).

L’essentiel de la valeur est dégagée par la vente au détail en Chine, sur des places de marché comme Tmall et Taobao : 5,945 milliards de dollars (+ 64 %). Une progression à laquelle la consolidation des ventes de la chaîne de magasins Intime Retail – acquise cette année – n’est pas étrangère.

La croissance est encore plus nette à l’international, où les revenus associés au retail progressent de 115 %, l’activité de Lazada – acquis l’an dernier – en Asie du Sud-Est pesant favorablement dans la balance.

Sur une marge Ebita d’environ 57 % (- 5 points), le résultat d’exploitation du segment commerce s’établit à 3,583 milliards de dollars (+ 53 %).

Un groupe en transformation

On ne peut pas en dire autant pour le cloud. Certes, le C.A. double à 447 millions de dollars, mais la marge Ebita (- 5 %) est négative, tout comme le résultat d’exploitation (- 104 millions de dollars, les pertes se creusant de 75 % en un an).

Dynamique comparable pour les « services numériques et de divertissement », qui comprennent notamment le navigateur UCWeb et son écosystème, ainsi que la plate-forme de partage de vidéos Youku Tudou – passée en 2015 dans le giron d’Alibaba : 721 millions de dollars de revenus (+ 33 %), mais une perte d’exploitation dépassant le demi-milliard de dollars.

En tenant compte des revenus associés aux « initiatives innovantes » (dont le système d’exploitation YunOS et la plate-forme de cartographie-navigation AutoNavi), le chiffre d’affaires global atteint 8,285 milliards de dollars (+ 61 %).

alibaba-income

Si les coûts d’exploitation progressent plus rapidement (+ 68 %), entre autres pour accompagner les jonctions établies avec le commerce physique*, l’augmentation des dépenses d’exploitation reste contenue, plus particulièrement en R&D (+ 23 %). Si bien que la marge d’exploitation atteint 30 %.

Déduction faite des bénéfices associés aux participations minoritaires, le résultat net part du groupe atteint 2,616 milliards de dollars (+ 146 %), soit 1,02 dollar par action, grâce à un taux d’imposition réduit de 21 % à 13 %.

* Alibaba a ouvert, en août, une première boutique sous la marque Tmall. L’expansion de la chaîne de magasins de produits frais Hema s’est poursuivie en parallèle, pour atteindre, hors franchisés, 20 points de vente au 30 septembre 2017.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur