Alien Dalvik propulse les applications Android vers d’autres OS mobiles

CloudMobilitéOS mobiles

La machine virtuelle Alien Dalvik développée par Myriad Group permet de faire tourner des applications Android sur des terminaux pourvus d’autres OS mobiles, sans modification majeure.

Myriad Group, éditeur allemand de logiciels et d’applications mobiles, est parvenu à mettre au point une machine virtuelle baptisée Alien Dalvik, capable de faire tourner des applications Android sur des terminaux pourvus d’autres OS mobiles.

Alien Dalvik  s’inspire de la machine virtuelle Dalvik, qui permet d’exécuter des applications spécifiques sur n’importe quel smartphone Android. Dalvik offre ainsi la possibilité de recompiler des applications écrites sous le langage de programmation Java afin que celles-ci soit finalement exploitables sur Android.

Selon Myriad, l’utilisation d’Alien Dalvik permet de bénéficier sur un terminal mobile tiers des 100 000 applications disponibles sur l’Android Market, sans dégradation de l’”app” choisie lors de son utilisation et sans perte de performance du terminal.

Le premier portage d’application Android à partir de la machine virtuelle Alien Dalvik a été effectué sur le smartphone Nokia N900, tournant sous MeeGo, l’OS mobile développé par Nokia et Intel. D’autres plates-formes mobiles devraient bientôt être concernées.

Selon Myriad Groupe, les développeurs n’auront que peu de modifications à apporter à leurs applications Android pour permettre ce transfert vers d’autres OS.

Reste à trouver un terrain d’entente avec des constructeurs, comme Nokia, RIM, Apple ou Microsoft, pour les inciter à ouvrir leur kiosque d’applications aux « apps » estampillées Android…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur