Altice acquiert Teads au nom de la convergence télécoms, médias et pub

EntrepriseFusions-acquisitionsLevées de fondsMarketingPublicité
altice-acquisition-teads

Le groupe Altice s’empare de Teads pour 284 millions d’euros si tout se passe comme prévu. Après les télécoms et les médias, il renforce son influence dans la pub.

Teads a longtemps pensé à la Bourse. Finalement, ce sera un rachat par Altice (propriétaire de SFR).

Le groupe télécoms & médias de Patrick Drahi vient de procéder à l’acquisition de la société française qui fournit des solutions de publicité vidéo.

Montant de la transaction : 284 millions d’euros. La transaction devrait être conclue à la mi-2017. 75% du prix d’acquisition sera réglé lors de la signature finale du rapprochement.

Le reste sera assujetti aux résultats de Teads dans le courant de l’année et versé début 2018, selon le communiqué. 

Les parties prenantes du deal organiseront une conférence de presse cet après-midi à Paris en présence de Michel Combes, Directeur général du groupe Altice, et Pierre Chappaz, Executive Chairman de Teads.

Le groupe acquéreur justifie ce rapprochement au nom de « la convergence des télécoms, des contenus et de la publicité qui constitue le noyau de son business ».

Selon Altice, le chiffre d’affaires de Teads a atteint 187,7 millions d’euros en 2016, en hausse de 44% par rapport à l’année précédente (même si Teads soulignait davantage qu’elle avait atteint la barre des 200 millions de dollars dans un communiqué diffusé à la mi-février avec une hausse de 39%).

L’entreprise, dont le siège social est basé au Luxembourg, indique également enregistré un EBITDA positif pour la 5ème année consécutive.

Spécialiste du format de pub vidéo « outstream » (en dehors d’un contenu vidéo) en exploitant la technologie maison InRead, Teads réalise 55% de son chiffre d’affaires avec la publicité vidéo sur les smartphones et 35% en exploitant le programmatique.

Pierre Chappaz va superviser le pôle pub du groupe Altice

Présente dans 21 pays, la société, co-dirigée par Pierre Chappaz et Bertrand Quesada (CEO), dispose d’un effectif de 500 collaborateurs.

Son réseau de plusieurs centaines d’éditeurs médias dans le monde (Time, CondeNast, Washington Post, Business Insider, The Daily Mail, The Telegraph, Der Spiegel, Axel Springer, Le Monde ou Le Figaro…) lui permet de disposer d’un potentiel d’audience revendique 1,2 milliard de visiteurs uniques par mois, dont 720 millions sur mobile.

Dans la nouvelle configuration avec Altice, l’équipe de direction de Teads restera en place, selon le groupe acquéreur. Pierre Chappaz deviendra membre du conseil d’administration du groupe télécoms & médias et responsable de toutes les activités publicitaires.

Début mars, le magazine Stratégies affirmait le 6 mars que Teads était en négociation avec le groupe média News Corp (propriété du magnat australo-américain Rupert Murdoch) en vue d’un éventuel rachat.

Les racines du groupe remonte à 2005 avec la création de la société Wikio (derrière laquelle on trouvait déjà Pierre Chappaz), qui se rapproche d’Ebuzzing en 2010 pour adopter une approche social media et écarter la dimension moteur de recherche 2.0.

Mais, avec le rachat de la start-up montpelliéraine Teads survenu en mars 2014 , l’ensemble pivote pour explorer le modèle de la publicité vidéo.

Un segment de marché en plein essor. Selon une projection du cabinet d’études eMarketer remontant à juin 2016, la publicité vidéo à l’ère digital devrait peser 16,7 milliards de dollars aux USA à l’horizon 2020 (contre 9,8 milliards de dollars en 2016).

Sachant que le groupe Altice détient aussi des positions aux Etats-Unis avec les câblo-opérateurs SuddenLink et CableVision et qu’une introduction en Bourse partielle de ses actifs outre-Atlantique est envisagée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur